« C’est curieux, comme c’est étrange et quelle coïncidence ! »

affiche blogLa conjoncture de l’après guerre voit émerger le théâtre de l’absurde. L’homme, enivré par son pouvoir de destruction, s’est en effet vu animalisé et déchu de sa condition humaine. C’est ce qu’Ionesco a pour intention de démontrer au fil de ses œuvres où l’homme est dans l’incapacité de communiquer, alors même que « le langage est le propre de l’homme »

 

La Cantatrice chauve jouée par les comédiens du théâtre de la Huchette est un spectacle magistralement ionescien – les puristes me pardonneront ce vilain néologisme.

Comme on feuillette le recueil, sur l’immense plateau du théâtre Montansier apparaît un intérieur so british dans lequel se sont glissés les Smith, rejoints peu après par la bonne, les Martin puis le pompier.

Tout est incroyablement maîtrisé, verbe, gestes et jeu. Et ces authentiques acteurs d’incarner l’histoire.

Tous, vraiment, nous tiennent en haleine et nous éblouissent de petits joyaux scéniques. Et le jeu atteint son acmé quand les mécanismes linguistiques se faussent, se défigurent, et que l’on tombe dans l’illogisme.

 compagnie

A voir absolument par tout amateur de théâtre moderne !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *