D’amour mourir me font, belle Marquise, vos beaux yeux.

 

 arton471-c9d5a

 

Créée pour la première fois en octobre 1670, la comédie-ballet LE BOURGEOIS GENTILHOMME de Molière, Lully et Beauchamp mise en scène par Jean-Daniel Laval est un spectacle éblouissant à ne pas manquer !

Qui ne connaît pas l’histoire de Monsieur Jourdain, ce bourgeois vaniteux, naïf et capricieux, aspirant à devenir gentilhomme ? « Par ma foi ! Il y a plus de quarante ans que je dis de la prose sans que j’en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m’avoir appris cela.»

Ils sont une vingtaine à arpenter les planches, et pour l’occasion Jean-Daniel Laval s’est affublé de la monumentale robe de chambre à l’Indienne de cet éternel bourgeois

Les costumes sont un adroit mélange de classique et de contemporain (la marinière du maître tailleur n’est pas sans rappeler un célèbre couturier…)

La pièce résonne d’une éloquente actualité dans cette mise en scène sans pitié pour la médiocrité du célèbre parvenu, dupé par les siens, enferré dans son orgueil démesuré.

Le décor étant dépouillé, l’attention est concentrée sur le jeu des acteurs.

Tous, dans ce spectacle très enlevé, apportent un souffle de jeunesse à cette comédie donnée sur le ton de la farce.

Un spectacle total, mêlant Poésie, Comédie, Musique, Chant et Danse.

Plus de deux heures de bonne humeur à consommer sans modération !

Jusqu’au 23 février, au théâtre Montansier.

blog

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *