Quand le ridicule ne tue pas, il enchante !

 précieuses

Les héroïnes de cette comédie en un acte, Cathos et Magdelon, n’ont d’autre souci que celui d’être à la mode, de côtoyer les salons littéraires, et de se défaire d’une condition bourgeoise vulgaire, afin de s’élever au niveau des « beaux esprits », au point d’en devenir ridicules. Pour cette raison, elles ont d’ailleurs éconduit sèchement des prétendants trop ordinaires. Blessés dans leur amour propre, les amants déchus vont se venger par l’entremise de leurs impertinents valets…

blog3

Le plus difficile, quand on s’attaque à une pièce de Molière, est sans doute de donner, à un texte vu et revu, un nouveau souffle.

Pari réussi pour Jean-Daniel Laval et la Compagnie de la Reine !

Une scénographie pertinente, une énergie des acteurs exceptionnelle et un humour dévastateur, autant d’ingrédients qui donnent vie et élan à cette pièce.

Les différentes interprétations honorent l’esprit corrosif du texte.

Les précieuses se donnent en spectacle pour notre plus grand plaisir ; Mascarille est époustouflant dans son rôle de manipulateur (quelle présence sur scène) !

 blog2

Le regard ironique que Molière pose sur les salons mondains trouve des échos saisissants.

Un spectacle jubilatoire !

Au théâtre Montansier-Versailles

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *