Histoire de frémir… gentiment !

manoir

C’est en taxi, seul, que Liam arrive dans la maison de convalescence pour se remettre de la longue maladie qui l’a étreint des années durant. Le jeune adolescent aurait préféré, bien sûr, être accompagné de son père ou sa mère mais « sans doute qu’ils avaient trop donné pendant (sa) maladie, (son) interminable séjour à l’hôpital ». Une absence d’autant plus pesante que tout est étrange dans cette maison qui s’apparente plus à un vétuste « manoir » qu’à une maison de repos. Ici, pas d’électricité, pas de téléphone, pas d’internet… Même les occupants sont énigmatiques : loin d’être en pyjama ou autre tenue de circonstance, chacun revêt des vêtements d’une époque donnée et relate des événements en corrélation, comme si le temps s’était arrêté pour eux. Voulant d’abord fuir ce lieu insolite, le garçon va peu à peu lier des liens forts avec ses compagnons d’infortune et découvrir les raisons pour lesquelles chacun se trouve dans le manoir.

Dense, ce roman présente une histoire surprenante, d’une grande inventivité. Le décor rapidement planté, l’intrigue -menée avec talent- entraîne le lecteur sur les pentes vertigineuses du monde des fantômes errants. Apparition ou réalité ? L’auteur brouille sans cesse les pistes en jouant sur la confusion de la perception.

La multiplicité des personnages est autant d’occasions d’aller à la rencontre de l’Histoire : le destin de chacun étant prétexte à découvrir une époque ou un personnage célèbre (La bataille de Thermopyles de 480 avant J.C, la France du XIXème siècle…). Et ça, c’est très finement joué !

Le style de l’écrivain, la richesse du vocabulaire et les descriptions très suggestives rendent cette lecture plaisante et terriblement haletante.

Un premier tome bien prometteur…

Le Manoir, Liam et la Carte d’éternité

Bayard

Dès 12 ans

Share Button

One thought on “Histoire de frémir… gentiment !

  1. J’ai adoré l’intrigue. Il y a plein de suspense et de rebondissements. On se promène dans différentes périodes historiques.
    Je l’ai dévoré. Dommage que la suite ne sorte qu’à l’automne 2013.
    J’ai hâte de lire la suite
    Marin 9 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *