Quand la musique est bonne…

imagesEn ce petit matin, je voudrai rendre à César ce qui lui appartient…

En effet, le Mois Molière n’est pas que théâtre, comme on pourrait fort justement le croire, mais il est aussi musique.

Cette semaine, j’ai eu le bonheur d’assister à deux concerts très différents, tous deux dirigés avec brio et interprétés magnifiquement.

Il y eut d’abord « De Bach à Brahms » de la Quintette Anacrouse qui nous offrit un tour d’horizon de la musique allemande pour flûte, hautbois, clarinette, cor et basson.

Puis « Lully, Bach, Bruckner… » interprété par l’ensemble Clar’Yvelines. Un répertoire éclectique savoureux.

Les plus jeunes comme les plus grands découvrent ou réentendent, lors de ces concerts, des mouvements symphoniques connus ou moins connus, que les chefs d’orchestre prennent le temps d’introduire. On apprend alors une foule de connaissances tant anecdotiques, historiques que techniques ; ces analyses claires et pertinentes donnent à comprendre l’œuvre en présence.

D’ailleurs, le public ne s’y trompe pas : les salles sont pleines et les applaudissements nourris.

La plupart de ces concerts sont gratuits.

N’hésitez pas à ouvrir vos yeux et vos oreilles !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *