Quand Gégé fait son cinéma à Versailles

44 ans. Il m’a fallu 44 ans pour découvrir ce que ressentent ces groupies qui attendent des heures durant, la boule au ventre, LEUR idôle.

Bon, ok, n’exagérons rien, bien qu’apprécié, Gégé n’est pas MON idôle et surtout, je n’ai plus vraiment l’âge d’avoir des idôles. Mais n’empêche que côté nunuche-attitude, j’ai fait la totale…

Tout a commencé avec ce texto reçu à 13h15 : « Autre sujet qui n’a strictement rien à voir, radio tam tam versaillaise, Gérard Depardieu tourne dans un film aujourd’hui et demain place de la cathédrale. »

Là, la groupie non assumée qui dormait en moi s’est alors réveillée en hurlant dans tout l’appart : « les enfants vous voulaient voir Obélix en vrai ? » – Oui, les enfants, avouons-le, sont parfois de bons prétextes.

Liesse générale.

En 10 minutes, tout le monde était sur le pied de guerre. Direction le quartier Saint Louis.

Arrivés sur place, des projecteurs devaient confirmer la rumeur. Mais personne sur la place si ce n’étaient un décor des années 30 et une vieille dame.

DSC08270

 

 

 

 

 

 

« Faisons un tour, les enfants. »

Rue d’Anjou, des camions de production. Un homme.

DSC08276

« Qui veut aller demander au monsieur si Gérard est là et quel film est tourné? »

« Pas moi ! » « Moi non plus » « Combien ? »

« Ok, je vais y aller… la prochaine fois que vous aurez besoin de quelque chose, vous repasserez… »

Info prises : Gégé est dans un camion, il fait sa sieste.

« Ca peut durer longtemps ? » « Je ne sais pas »

Retour sur la place. « Dis, Blanche, tu ne veux pas aller demander à la vieille dame si elle joue dans le film ? Parle fort surtout ! »

Après un échange avec Blanche, la vieille femme se déplace finalement vers nous.

« Je ne comprends pas, votre fille me parle d’un film, je viens pour des obsèques qui ont lieu à 14h30 et il n’y a personne. »

« Il est 14h45, Madame, peut-être vous êtes-vous trompée de jour. Auriez-vous le faire-part ? »

Lecture faite, l’adorable petite dame avait un jour d’avance… et ne jouait pas, donc…

Retour vers le camion de Gégé. De dépit, je prends son scooter en photo, sous le regard méprisant d’une jeune attachée qui me jette « vous en êtes arrivée là ? Il en a 12 et les loue. »… Ok, c’est cul-cul, mais c’est mieux que rien d’abord !

DSC08275

Le film devrait reprendre à 15h. Trop bête de ne pas attendre…

30 minutes, 1 heure… Il a le sommeil lourd.

1h15. De l’agitation, ça sent bon. Appareil à l’oeil. Ca commence à coller à force d’être vissé sur la peau.

1h30, il sort enfin, se rue sur son scooter. Juste un « poussez vous les enfants ! ». « Gégé vous a parlé, vous avez entendu ???? C’est trop chouette! »

« Ouais, tu parles ! mm pas aimable ».

Je n’entends pas, je cours derrière le scoot pour voir Gégé se faire maquiller, répéter, jouer…

Ah Gégé, mieux que toute fontaine de jouvence !

PS : je ne sais pas si j’irais voir le film qui retrace l’histoire de la coupe du monde… Le foot et moi… bof !

DSC08252

DSC08253

 DSC08301DSC08306

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *