La french touch de l’animation !

sans-titre (2)

http://www.youtube.com/watch?v=L8VuoczGbBA

Dans une paisible forêt, les restes d’un pique-nique déclenchent une guerre sans merci entre deux bandes rivales de fourmis convoitant le même butin : une boîte de sucres ! C’est dans cette tourmente qu’une jeune coccinelle va se lier d’amitié avec une fourmi noire et l’aider à sauver son peuple des terribles fourmis rouges…

Proche de l’univers de Microcosmos, Minuscule mêle procédés comiques et éléments divers qui n’est pas sans rappeler différents genres de films (aventure, action, suspens).

Il en résulte un film époustouflant où se mélangent -avec bonheur- décors réels, animation et relief.

Pas de paroles ! Les bruitages et la composition musicale se substituent au dialogue humain, enrichissant ainsi l’expression des personnages et le sens des images.

Une réussite qui tient aussi à ses nombreuses inspirations : on reconnaît l’influence des cartoons de Tex Avery  pour le comique, celle des films comme Le Seigneur des anneaux pour la grande scène de bataille, voire celle de l’univers hitchcockien de Psychose pour la scène de l’araignée.

**********************************

Et pour prolonger l’aventure, les éditions Nathan publient un album ( en fait, 2 albums au format différent : un de 18 x 22 cm pour les lecteurs débutants, un de 25 x 18 cm pour les lecteurs confirmés)

9782092547519FS

Un ouvrage magnifique dans lequel on retrouve toute l’atmosphère du film.

Les photos d’animation sont splendides, elles accompagnent un texte vivant qui rend bien la grande inventivité des créateurs. Rebondissements, sentiment, suspense et humour sont au rendez-vous.

 

Un seul bémol, pour ma part, cette phrase que l’on trouve p 25 dans le petit format, p 39 dans l’autre :

« La coccinelle -dont on ne sait plus si elle était mâle ou femelle- retrouva la coccinelle inconnue sur son champignon… et le miracle de l’amour eut lieu ! »

J’avoue que je ne comprends pas l’intérêt de cette phrase qui n’est pas sans susciter des interrogations auprès de nos petits curieux -qui n’ont pas leur langue dans leur poche !-

Voulant en savoir plus sur les intentions de l’auteur, je me suis permise de contacter Gudule. Pas de réponse -du moins, pour l’instant.

Allusion à la théorie du genre ou non ??? En tout cas, une phrase dans l’air du temps…

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *