La Grande Guerre quand on est un adolescent…

9782081258518FS

 

Gustave se rappelait parfaitement le jour où le village avait appris cette incroyable nouvelle : la guerre venait d’être déclarée ! C’était un samedi d’été. Le 1er août 1914 exactement. Assommé par la canicule, le pays semblait vivre au ralenti. Soudain, les cloches s’étaient mises à sonner. La place du village, jusque-là déserte, s’était retrouvée noire de monde. Etrangement, personne ne parlait. Les villageois s’étaient regroupés en silence. Comme habités par un terrible pressentiment. La guerre se montra tout de suite vorace : dans chaque famille, ou presque, un homme, un père, un frère, était mobilisé. Ce fut le cas du père de Gustave… Lorsqu’il apprend sa mort, le garçon fugue pour devenir un Poilu…

Le personnage de Gustave, jeune adolescent volontaire et attachant, est la clé de voûte de ce poignant et prenant récit. Avec une grande sensibilité et une grande pudeur, Gérard Streiff évoque le passage à l’acte de ce garçon qui semblait prédestiner à aller sur le front : à l’école, n’aimait-il pas s’amuser à passer « ses troupes » en revue ?

Gustave étonne et émeut. Ses réflexions d’enfant qu’il est encore offrent un regard « neuf » sur la violence des combats, le quotidien des tranchées et les blessures. Un passage émouvant : celui où l’adolescent, blessé, partage le quotidien des gueules cassées.

La réalité historique est racontée avec talent ; on plonge dans la vérité du moment sans que le texte ne verse dans le morbide.

Un magnifique roman où il est question de volonté, de solidarité et d’amitié ; un recueil qui peut être lu tant à titre personnel que dans un cadre pédagogique.

113 p

Editions Flammarion

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *