Pour moi, ce sera un velouté !

pascal-marmet-le-roman-du-cafe-9782268075815

Julien, vingt ans, est né aveugle. Sa mère décédée en lui donnant la vie, il a été élevé par son grand-père, torréfacteur. A ses côtés, Julien devient un passionné de ce petit grain et en oublie presque la rugosité de l’homme. Un jour, cependant, Julien ose dire que Nespresso est un café excellent. Offusqué, son grand-père le congédie. Le voici à la rue, livré à lui-même. Il trouve alors refuge chez son amie d’enfance. Johanna est journaliste et demande à Julien de lui parler du café. Julien lui livre toutes ses connaissances et le fruit de son expérience, ce qui ravit la jeune femme. Ensemble, ils parcourent Paris et découvrent les endroits branchés de la capitale, dans lesquels on trouve toutes sortes de cafés. Puis ils se rendent au Brésil chez un créateur de café, qui leur révèle de nombreux secrets…

 

Voici un roman complexe et foisonnant, avec d’incessants allers-retours entre passé et présent, dans une composition qui fait apparaître progressivement chaque personnage dans son décor et ses actes.

Car il y a bien plusieurs livres dans cet opus, des multitudes de fils, l’expression de la douleur, des regrets, beaucoup de tendresse pour les êtres et les choses, d’amour pour les mots et les images.

Le texte dévoile des drames petits et grands, des sensations (odeurs, sons, regards, qui n’excluent ni le goût ni le toucher), des souvenirs d’enfance et de voyages.

Partout la poésie affleure, répondant au besoin de saisir les faits, les choses, les êtres avec délicatesse, d’appréhender aussi l’histoire du café à travers les siècles -des pages passionnantes !

« Bonjour, je m’appelle Julien. J’ai vingt ans, ma seule fortune. Sur ce trottoir étroit et incertain, j’avance parmi les ombres, qui ne sont que des ombres entre les ombres. »

(…)

« Que vais-je devenir ? Pourtant, tout était tracé, comme prédit dans le marc de café. »

Ces phrases, qui introduisent presque le récit, semblent banales au premier abord ; pourtant, dans leur densité, elles campent parfaitement l’atmosphère du livre et l’art du romancier, qui n’a pas son pareil pour mettre en exergue des éléments reflétant les états d’âme des personnages.

La narration, très serrée,  sait ménager ses effets sans en faire trop, et adopte tour à tour le point de vue de chacun des personnages sans jamais privilégier l’un ni l’autre.

Entre le café et la vie de ces hommes, pas de frontière.

Un roman exigeant dans lequel le lecteur doit accepter de ne comprendre que très progressivement, jusqu’à la clé finalement révélée dans les dernières pages.

A lire : les annexes, tout simplement fascinantes ! Précis sur l’histoire du café, Les grands crus, Comment boire un café dans le monde, Abécédaire amoureux, Les femmes et le café, Avec ou sans sucre, Le café-le sommeil-l’accoutumance, Vertus et recettes du marc de café -un bonheur à l’approche de l’été, mesdames !

Editions du Rocher

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *