Le grand coup de coeur de Marie

couv69313385 
 
Savez-vous comment un chat enseigna à un samouraï l’art de tromper son adversaire ? Comment un paisible maître de thé mit en déroute un rônin qui l’avait provoqué en duel ? Comment un vieux samouraï donna la vie éternelle à un cerisier ? Ou comment quarante-sept autres vengèrent leur maître condamné à mort ? 
Honneur, courage et fidélité  : ces vertus guident la vie du samouraï.

Dans le Japon traditionnel, l’art de la guerre ainsi que les rapports sociaux étaient régis par le Bushidô, le code d’honneur des samouraïs.

Les onze contes de ce recueil viennent illustrer ce code d’honneur et le jeune lecteur (et le moins jeune) découvrira ces légendes japonaises peu ou mal connues. Pleines de sagesse, de poésie, de ruse et de malice, ces légendes raviront les garçons en quête de d’honneur, de justice, de sincérité, d’honnêteté.
Chaque conte illustre les valeurs essentielles du samouraï où le déshonneur est la pire des situations. Toute la sagesse inculquée au jeune samouraï dès l’enfance apparaît  : le devoir, le contrôle de soi, le mépris de la souffrance et la mort.
Petites phrases pour devenir un parfait petit samouraï :
« J’appartiens à l’école du combat sans arme, celle qui enseigne qu’il est plus important de ne pas être vaincu que de vaincre. Mes épées sont là pour me rappeler que je dois rester maître de moi en toutes circonstances et donc ignorer les provocations. »
« Celui ci lui avait appris l’essentiel de ce qu’il fallait savoir lors d’un combat : l’art d’endormir la vigilance de l’adversaire… »
« Ce nom lui rappellerait toujours que rien n’était impossible à celui qui savait aller au bout de son courage. »
Avec un vocabulaire simple, des chapitres courts et une police assez grande, les jeunes lecteurs ne pourront que dévorer ces contes et légendes.
Vous l’aurez compris, j’ai adoré !
A découvrir aux éditions Nathan

Et pour les plus grands, plutôt les papas, pourquoi ne pas continuer avec Shôninki , l’Authentique manuel des Ninja de Natori Masazumi chez Albin Michel.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*