Comme il n’est jamais simple de s’accepter tel que l’on est ou de faire avec ses petits travers, deux albums pour aider les plus jeunes…. et moins jeunes !

9782013831406FS

 

Deux drôles d’ours se rencontrent, l’un est plutôt petit, l’autre plutôt grand. Il s’ensuit une dispute non pour savoir qui est plus petit ou qui est plus grand, mais qui EST petit et qui EST grand. Chacun fait alors venir ses congénères pour bien montrer que c’est l’autre qui est différent. Jusqu’à ce qu’une patte velue et énorme arrive et que de tous petits ours roses en parachute atterrissent. La stupéfaction et la joie se lisent alors dans les deux camps : il y a plus petit, il y a plus grand, tout est une question de point de vue où l’on se place, de relativité.
Une jolie histoire pour parler avec les enfants des différences physiques, d’inviter au respect des différences et de s’accepter tel que l’on est.
L’humour qui prévaut de ce livre, les bouilles craquantes des protagonistes, et le graphisme simple, coloré et tendre, en font un livre à lire et à offrir aux petits et grands.

Editions Gautier-Languereau

 

 

Un coup de cœur 9782344004654FS
Madame la flemme est arrivée et s’est installée chez la petite fille. Et depuis, elle l’englobe, la recouvre, l’écraaaabouille, l’étouuuuuuufe. À cause d’elle, chaque geste du matin est un obstacle, une épreuve : elle se glisse dans les draps au moment où il faut se lever, elle envahit le petit-déjeuner… À cause d’elle, impossible d’arriver à l’école avant la sonnerie ! Oui, c’est une bien belle grosse flemme qui tient chaud, mais qui sait parfois être une canaille. Et rien, non RIEN ne peut la faire fuir, la flemme. À moins qu’une certaine madame patate ne change la donne ?

Qui un jour n’a pas senti peser sur ses épaules cette fameuse flemme qui nous rend lent, amorphe, sans énergie ? Cette petite fille sans nom, traîne cette flemme et n’en peut plus. Oh ! elle n’est pas méchante Madame La Flemme, non, elle est juste lourde à porter, encombrante et écrasante.
Tout au fil de sa journée et des situations concrètes rencontrées, dans lesquelles à coup sûr nombre d’entre nous se reconnaîtront, la petite fille va essayer de lutter, jusqu’à ce qu’un sommeil profond et réparateur permette à Madame Patate de prendre la place de Madame La Flemme.
Un coup de cœur pour dédramatiser ses petits passages à vide que connaissent nos enfants. Rien n’est inéluctable, définitif, il suffit de combattre avec les bons moyens ….
Mon coup de cœur va aussi aux belles illustrations colorées de Mayana Itoïz qui mettent en scène à merveille son propre texte.

Editions Glénat

Marie

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*