De quoi passer avec ses enfants une journée riche en découvertes et en émotions

affiche_slpj2014_montreuil

Le Salon du livre jeunesse de Montreuil ouvre ses portes aujourd’hui et fête ses trois décennies d’existence.

Un événement incontournable dédié au jeune public. Et ils sont nombreux les petits lecteurs, puisque la littérature jeunesse se place au deuxième rang de l’édition en France, derrière la littérature adulte, avec 2 687 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit 13,4 % des parts du marché du secteur.

Une visite au salon de Montreuil, c’est la possibilité de parcourir les stands des éditeurs, des plus importants aux plus “petits”, dont on ne trouve que rarement les livres en librairie. Plus de 150 auteurs et illustrateurs invités et une exposition des plus grands créateurs contemporains, dont Quentin Blake (j’adôôre!). Une belle occasion de faire dédicacer les ouvrages achetés sur place -ou non- par ses auteurs et illustrateurs favoris.

Vous retrouverez d’ailleurs de nombreux auteurs chroniqués sur le site, rencontrés samedi ou dimanche dernier, et dont voici quelques portraits -avec leur aimable autorisation !

Dont une interview d’Anne-Sophie Silvestre, auteur du Chevalier d’Eon, d’Atalante, d’Eulalie (coup de cœur), de Marie-Antoinette…

 

sans-titre (4)Interview Esprit-Livres 

25 novembre 2014
Anne-Sophie Silvestre

Merci, Corinne d’Esprit-livres, pour votre visite et pour les moments passés ensemble à Histoire de Lire. Votre costume était très joli. Et merci de vous intéresser à ce que je fais.

 – Quel est votre personnage préféré ?

 Parmi les miens ? Je ne crois pas en avoir, je les aime tous. J’ai l’impression qu’ils sont différents les uns des autres mais, en fait, ils ne doivent pas l’être tant que cela. Ils sont tous à la fois moi et ce que je ne suis pas.

Il y a une scène de Woody Allen à la fin de « Deconstructed Harry » dans laquelle le héros, Harry, l’écrivain, reçoit la visite de tous les personnages qu’il a créés, qui se présentent ensemble comme pour une fête ou une soirée. J’adorerais que cela m’arrive.

 – Quel est celui qui a été le plus facile à inventer ?

Aucun. Si un personnage était difficile à inventer, je ne crois pas que je parviendrais à raconter une histoire entière à son sujet. C’est comme dans Frankenstein, quand il a reçu sa décharge électrique il roule tout seul.

 – Quelle est l’époque que vous préférez ?

 Toutes. Ecrire une histoire qui se déroule en 1677, en 14677  (ça je ne l’ai jamais fait) ou en 3000 avant J.C. (là, c’est Atalante), c’est la même chose. L’important, c’est que l’histoire et les personnages tiennent la route, et que les mots soient justes. Le contexte, le décor, c’est la partie facile et amusante.

Si l’on se place dans un contexte historique précis, il faut faire attention à ne pas dire de bêtise. Encore que, dans un roman, on n’est obligé à rien… Mais, dans les miens, je suis précise jusqu’à la maniaquerie quand je décris un lieu qui existe ou a existé, un pistolet, un pont, un tableau, un itinéraire – mes personnages voyagent beaucoup… Je trouve seulement que c’est plus joli ainsi.

Cela prend un peu de temps de recherche et de documentation, mais comme je l’ai déjà dit, pour moi c’est la partie la plus amusante et facile du travail.
Ecrire une histoire qui se passe aujourd’hui, c’est aussi un roman historique, et des plus difficiles à mon avis.

 – Quel est votre parcours ?

  CP. Très vite, amour fusionnel pour la lecture silencieuse, immergée et sans commentaire. Notre relation n’a pas changé. Et assez vite, vers l’adolescence, intuition que cela pouvait être très amusant aussi de jouer avec les mots.

 

Les auteur et dessinateur de Tom Morel, Hélie de Saint-Marc : Jean-François Vivier, Pierre-Emmanuel Dequestsans-titre (9)

Philippe Nessmann, auteur de Lucie Aubrac, Vers les mers glacées du Pôle Nord, Dans les pas de Toutankhamon…sans-titre (10)

Erik L’Homme, auteur de A comme Association, Le livre des étoilessans-titre (11)

Et de nombreuses maisons d’éditions fréquemment citées sur mon blog :

image001sans-titre (12)

http://www.didier-jeunesse.com/wp-content/uploads/2014/11/programme_montreuil2014_BD.pdf

 

Usborne, Hatier, Glénat, Nathan, Flammarion, Casterman, Hachette, Larousse, Artège, Didier jeunesse, Fleurus, Bayard, Milan…

Salon du livre et de la presse jeunesse, du 26 novembre au 1er décembre 2014.
Espace Paris-Est-Montreuil, 128, rue de Paris, 93100 Montreuil.

Métro ligne 9, arrêt Robespierre, rue Barbès. Bus 102 place Gambetta/Gare de Rosny, arrêt Sorins.

Horaires

Mercredi 26 novembre : 9h – 18h
Jeudi 27 novembre : 9h – 18h
Vendredi 28 novembre : 9h – 21h30 / Accès gratuit pour tous dès 16h30
Samedi 29 novembre : 9h – 20h
Dimanche 30 novembre : 10h – 19h
Lundi 1er décembre : 9h – 18h

Tarifs

Billet coupe-file, exclusivement en ligne : 6 € (1 entrée + 1 chèque lire de 4 €).

Billet seul, en vente sur place : 4 €

Gratuit pour les enfants et les jeunes de moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires du RSA, les handicapés et leur accompagnateur. Pour tous, gratuit le vendredi 29 novembre à partir de 16h30 (nocturne).

Plus d’infos sur www.slpj.fr.

De quoi ravir les amoureux du livre et susciter la curiosité des plus récalcitrants.

De quoi plonger dans l’univers merveilleux de la littérature jeunesse, où tout devient possible.

AU PLAISIR DE VOUS Y CROISER !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *