La magie du théâtre avec cette formidable résurrection d’un texte culte

Une tornade de rires et de petits frissons se sont abattus à plusieurs reprises dans le théâtre Montansier, qui décidément, saison après saison, a l’art de bien choisir ses pièces.

sans-titre (4)

Quatre petites filles, Camille, Madeleine, Marguerite et Sophie. Les deux premières sont des enfants curieuses, bien élevées, bienveillantes, la troisième est plus inattendue et la dernière une spécialiste des bêtises. Les catastrophes provoquées par Sophie remettent en question les certitudes des Petites filles modèles, les conduisent à réfléchir sur les bonnes et mauvaises intentions, sur la nature du bien et du mal.

Pleine de charme, d’élégance et d’un vrai fond, la partition distille une allégresse communicative, ponctuée d’éclats de rire et de moments d’émotion.

Le texte fort, pudique et sensible de la Comtesse de Ségur est serti de répliques irrésistibles.

La mise en scène sait doser ses effets, les décors sont malins et les acteurs tous attachants -sauf la marâtre, dont on a peur et se moque, par moments, avec délectation. Car les différents acteurs incarnent, au vrai sens du terme, leurs personnages.

10915316_642565825865280_5803093622347183420_o10849057_642566042531925_7433825583400469287_o

Yveline Hamon est désarmante de classe et en impose avec sa voix.

Les inénarrables Lucile Chevalier, Myriam Doumenq, Louise Grinberg et Maika Louakairim prêtent leur exubérance, leur côté espiègle et mutin, leur sensibilité, aux fillettes.

10259803_642698845851978_1739595886482534453_n

Augustin Passard, vif et sincère, possède une réelle présence.

Maroussia Henrich est d’une justesse parfaite.

Une heure et demie de bonne humeur contagieuse, de refrains qui restent dans la tête, portés par une troupe survoltée qui danse à merveille !

Du très grand art, simple, accessible et très drôle.

Un spectacle à offrir à vos enfants !

Un ENORME merci à Clémence de Sarazignac, dont l’accueil chaleureux et la grande disponibilité nous ont préparés à ce beau voyage dans le temps.

Vive le théâtre !

Continuons à résister à la peur et à la pression !  

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *