Pourquoi jouer avec ses/des enfants ?

– Parce que jouer est pour l’enfant et l’adolescent un besoin fondamental. C’est un moyen exceptionnel de satisfaire en même temps le besoin d’activité, le besoin de vie sociale, le besoin de découvrir l’environnement et le besoin de sécurité affective. Si le jeu ne recouvre pas à lui seul tout le processus d’éducation, il n’en demeure pas moins un élément clé de ce processus.

Jouer est  une activité éducative, qui permet de penser, de s’exprimer, de créer, d’entrer en relation avec les autres ; donc pour l’enfant/ le jeune, tout ce qui sert à grandir et à développer ses relations avec les autres. Cette définition englobe les activités manuelles car toute activité est un jeu pour l’enfant. Le jeu est une activité physique et/ou mentale donnant du plaisir à laquelle l’individu participe librement.

Le jeu développe le sens social. En jouant, les enfants prennent contact entre eux, et ainsi, acquièrent une meilleure connaissance d’eux-mêmes et des autres. Ils apprennent à mieux vivre en groupe en se respectant mutuellement. Ils affirment leur personnalité.

– Jouer est une activité culturelle légère qui plonge les joueurs dans un univers fait de situations « irréelles » qui favorisent le rire, la bonne humeur et la fraternité. Jouer c’est avant tout passer un bon moment avec les autres.

– Il est un loisir intergénérationnel. Le jeu de société notamment est l’occasion de rassembler les membres de toutes les générations autour d’une même table. Le plaisir sera égal pour tous. « On n’arrête pas de jouer quand on devient vieux, mais on devient vieux quand on arrête de jouer » (G.B.Shaw).

Le jeu est une source d’émotions. Les enfants peuvent en jouant faire l’expérience de leursémotions et apprendre à les contrôler : joie, déception, fierté, angoisse, excitation… Il permet d’appréhender l’adversité.

Le jeu est une source d’apprentissage. Si le jeu est avant tout un amusement, il n’en est pas moins vrai qu’il excite et assouplit la pensée, la rend plus méthodique et lui donne du mouvement et du ressort, favorisant l’éveil des enfants. Le jeu développe le sens de l’observation, l’imagination, la mémoire, l’ingéniosité, la stratégie et affine les talents de négociateur… Il permet aussi d’acquérir de nouvelles connaissances, de vérifier et de mieux en comprendre certaines déjà acquises. Ainsi l’enfant peut comprendre le monde dans lequel il vit.

Le jeu développe le sens social. En jouant, les enfants prennent contact entre eux, et ainsi, acquièrent une meilleure connaissance d’eux-mêmes et des autres. Ils apprennent à mieux vivre en groupe en se respectant mutuellement. Ils affirment leur personnalité.

Et c’est dans cette optique que j’ai créé, au collège, un club jeux et que j’ai choisi de faire intervenir dans l’une de mes classes M. Matthieu d’Epenoux, directeur de Cocktails Games, une entreprise située à Versailles.

Durant une heure, Matthieu d’Epenoux a échangé avec les élèves, expliqué comment naît un jeu.

Je laisse la parole aux élèves de 5ème2 qui m’ont fait un très joli bilan de cette intervention.

Mercredi 21.01, Monsieur Matthieu d’Epenoux, directeur de l’entreprise Cocktail Games, située 2 rue du Hazard – 78000 Versailles, est venu dans notre classe.

Cette multinationale comprend 4 autres personnes :
• Pascaline, la grande chef des illustrations, de la communication, des suivis de production…
• Gabriel, le rédacteur des règles, dos de boîte et le co-directeur des tests de jeux…
• Miguel, l’homme de l’export et des tests…

 Leurs volontés : créer des jeux simples, rapides, conviviaux, joliment conditionnés, jouables partout et peu chers !

Leur gamme est très variée : elle touche aussi bien les plus petits que les grands.

Ce que nous avons découvert :

– L’entreprise reçoit 500 propositions par courrier ou par mail. Seuls 10 jeux par an seront édités.

– Les jeux reçus sont testés en interne et auprès de gens susceptibles de l’acheter.

– Le jeu qui a le plus fonctionné est Contrario -qui a reçu le grand prix des jeux- dont le conditionnement n’a cessé d’évoluer en fonction de la demande du marché/des clients qui sont, à leurs yeux, la personne la plus importante.

Règles du jeu : trouvez une expression, un titre de film, de livre ou de chanson, un lieu… sur base d’une définition dont chaque mot est remplacé par un synonyme ou un contraire. Par exemple: « les auberges de l’âme » pour « les restos du cœur ». Un jeu original, intelligent et drôle pour toute la famille. Succès garanti !

Pour créer un jeu, il faut compter 1 an ½ à peu près.

– Leurs jeux s’exportent à hauteur de 35 % (salon important, celui de Nüremberg)

– Leur publicité : le festival international à Cannes et les salons professionnels.

– La principale qualité d’un éditeur : la curiosité !

– Les ventes sur les sites internet sont marginales pour protéger les boutiques et les distributeurs.

– Le jeu qu’ils ont « raté » : Time’s up…

Leur grand projet du moment : Les Taxis de la Marne en coproduction avec le musée de Meaux.

 

Pour retrouver toute l’actualité de l’entreprise, une adresse : cocktailgames.com/

Evolution du jeu Contrario au fil des années :

 

D’autres jeux :Blitz_smallChacun son tour, chaque joueur tire une carte et la place devant lui. Si un symbole identique entre deux cartes apparaît, alors blitz, c’est le duel! Pour l’emporter, vous devez trouver en premier un mot en rapport avec le thème de la carte de votre adversaire. Un duel remporté = une carte gagnée!

 

CaptainPirate_smallCaptain Pirate est un petit jeu de cartes, simple et rapide, ont la principale originalité est que les joueurs doivent se mettre à deux pour constituer des équipages de pirates et monter des expéditions. Bref, une sorte de jeu par équipe où les équipes changent tout le temps et où chacun essaie en permanence de rouler son partenaire. Une bonne ambiance de piraterie, quoi. »

 

 

 

 

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *