Un dimanche pas comme les autres

Il y a des jours, comme ça, qui sont à marquer d’une pierre blanche, des jours qu’on n’a pas envie de voir s’achever…

Et heureusement !

Grâce à Parenthèse Cinéma et au Cercle Gallimard de l’enseignement, j’ai eu le privilège d’assister à l’avant-première de Suite française, l’adaptation cinématographique du roman d’Irène Némirovsky signée Saul Dibbqui. Un film dans les salles le 1er avril.

suite française

Synopsis :

Eté 1940 – France
Dans l’attente de nouvelles de son mari prisonnier de guerre, Lucile Angellier mène une existence soumise sous l’oeil inquisiteur de sa belle-mère.
L’arrivée de l’armée allemande dans leur village contraint les deux femmes à loger chez elles le lieutenant Bruno von Falk. Lucile tente de l’éviter mais ne peut bientôt plus ignorer l’attirance qu’elle éprouve pour l’officier…

Un goût mêlant émotions et réflexions s’empare de nous lorsque l’on sort de la projection.

Suite française, c’est une heure et quarante-sept minutes qui nous plongent dans un autre monde. Celle d’une histoire d’amour qui nous est avant tout contée  autour des allées et venues de Lucie et Bruno. Leur environnement est le meilleur miroir de leur personnalité. C’est en partie à travers lui qu’ils vivent, survivent, s’aiment et se séparent.

Le film alterne entre douceur, tension et lenteur énigmatique de personnages dont nous ne savons presque rien et qui se révèlent peu à peu.

L’adaptation est très fidèle au récit, un roman poignant et plein d’une acuité bouleversante.

Du reste, tous les livres d’Irène Némirovsky sont de vrais bijoux !

irène

N.B : la force de ce film réside aussi dans ses acteurs, un vrai bon choix de casting !

*********************

Deuxième moment intense – un énorme merci à Mme Sylvie H !

Cendrillon à l’Opéra Royal

opéra5

opéra2opéra3

opéra4

La musique composée par Sergueï Prokofiev accompagne brillamment le ballet : elle lui donne un souffle puissant et dynamique. L’habileté avec laquelle les danseurs composent les différents tableaux, dans un enchaînement chorégraphique savamment orchestré, est impressionnante. La magie opère tout au long du spectacle, en particulier pendant les  scènes du carrosse et du bal !

Cette mise en scène, dans ce cadre enchanteur, offre tous les plaisirs d’une soirée à grand spectacle.

*******************

 Et pour les petites lectrices qui n’ont pas la chance d’aller à l’Opéra, ce recueil paru aux éditions Usborne.

cendrillon

Fidèle adaptation du conte de Charles Perrault intitulé Cendrillon ou La petite pantoufle de verre,  cet album offre un texte assez court,  rendu accessible grâce à un vocabulaire courant et un ton enlevé. Les  adorables illustrations de Lorena Alvarez s’adaptent parfaitement au récit et permettent au lecteur de s’évader dans le monde merveilleux de ce conte, en profitant de chaque étape de l’histoire que petits et grands auront plaisir à (re)découvrir.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*