Flore Lefebvre des Noëttes, j’aime à la folie !

Flore Lefebvre des Noëttes, dont le nom indique pour partie le milieu familial dans lequel elle a grandi, est seule en scène pour interpréter un texte dont elle est l’auteur. Tour à tour drôle, émouvant, sombre et cynique, ce monologue où elle convoque sa famille, son enfance et la France d’autrefois est une belle prouesse théâtrale et littéraire à portée universelle.
Histoire singulière d’une famille nombreuse, dirigée d’une main de fer par la Mate (la mère) et sous l’ombre tantôt angoissante, tantôt comique du Pater (le père), un militaire absent et dépressif.

la mate

J’ai eu la bonne idée, hier soir, d’assister, au théâtre Montansier, à cette représentation.

Cette actrice complète, attendrissante et drôle, nous entraîne dans son quotidien avec ses coups de cœur et ses coups de gueule, sa famille, ses amis, ses rêves, ses voisins, ses peurs, ses émotions et ses émerveillements. Elle arrive, à elle seule, à donner du rythme et de la cadence à ce rôle de petite fille puis d’adolescente. Son expression corporelle, son sens du mime et du parler vrai opèrent. Flore Lefebvre des Noëttes a su trouver un juste équilibre entre poésie, humour et critique sociale.

Le plus : les chansons ponctuant les saynètes ; des chansons qui ont bercé notre enfance, celle des quadra en tout cas ! Des airs que l’on fredonne avec l’actrice, une vraie madeleine proustienne que l’on goûte et l’on savoure.

Un one woman show extraordinaire qui vous garantit une détente absolue où le rire se mêle à l’émotion.

 

 

Par et avec Flore Lefebvre des Noëttes
Direction d’acteur : Anne Le Guernec
Regard scénographique : Valérie Jung
Création lumière : Laurent Schneegans
Costume : Laurianne Scimemi
Production : En Votre Compagnie
Coproduction : Comédie de Picardie

Share Button

One thought on “Flore Lefebvre des Noëttes, j’aime à la folie !

  1. Merci beaucoup Chère Madame
    cela me touche beaucoup!
    Je travaille à présent à la suite « la Mate, l adolescence » des années 70 à 90, dont je ferai une petite lecture en avignon cet été au Théâtre les halles où je jouerai La Mate, l enfance à 20h ds la chapelle ste Claire

    bien à vous
    à une prochaine

    flore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *