Au théâtre ce soir !

 

affront

L’affrontement est une pièce écrite par l’Américain Bill C.Davis, jouée pour la première fois, il y a 17 ans par Jean Piat et Francis Lalanne. La version donnée, ce soir encore, au théâtre Montansier (Versailles) est interprétée par Francis Huster et Davy Sardou. La nouvelle adaptation est signée par Jean Piat et sa fille Dominique.

Synopsis : Tim Farley, vieux prêtre « à l’ancienne », aimé de ses paroissiens, se voit confier, par son supérieur hiérarchique, la responsabilité de former Mark Dolson, jeune séminariste tout fou, plein de cet idéal qui lui donne à croire qu’il pourra aisément faire progresser l’Eglise sur des sujets tels que le sacerdoce des femmes, la position de l’Eglise face à l’homosexualité, le célibat des prêtres, le poids de la hiérarchie dans l’Eglise. Pendant une heure et demie, les deux hommes s’affrontent entre conversations et sermons aux paroissiens. Et chacun d’évoluer peu à peu en appréciant l’autre de manière sincère et fraternelle. 

On se prend immédiatement d’empathie pour ces deux personnages très attachants.

Les deux acteurs ont des rôles dans lesquels ils ne peuvent qu’exceller : Francis Huster en ecclésias­tique sûr de ses convictions, fervent et alcoolique  ; Davy Sardou en séminariste révolté contre une Église austère.

Les dialogues sont percutants, truffés de traits d’esprit ; certains propos ont, au vu de défis sociétaux actuels, une résonance particulière.

La mise en scène est pleines de petites trouvailles : elle nous surprend et donne un vrai rythme à la pièce.

Du grand théâtre, intelligent, qui nous raconte une histoire passionnante : celle de l’amitié de deux hommes que tout opposait

 

Pour l’anecdote : en fin de représentation, j’ai abordé un prêtre, accompagné d’un séminariste. A la question : « Comment avez-vous trouvé la pièce ? », il m’a répondu : « Nous avons beaucoup ri, mon séminariste et moi. C’est assez bien vu. »… 🙂

*********************

Une invitation pour les Versaillais :

 sans-titre (67)

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *