Le directeur des éditions d’Usborne répond aux élèves de 6°5

peter-usborne-with-booksPeter Usborne 

1. Combien de livres recevez-vous par année ? En refusez-vous, et si oui pourquoi ?

La plupart des livres Usborne sont inventés, écrits et conçus par les personnes qui travaillent aux Éditions Usborne. Donc nous « recevons » très peu de livres de l’extérieur. Nous publions environ 350 nouveaux ouvrages par an.

2. Quel est votre chiffre d’affaires, si vous voulez bien nous en parler ?

Environ 70 millions d’euros.

3. Vous vous adressez à une grande variété d’âges ; y a-t-il une collection que vous préférez ?

Non, je les aime toutes.

4. Comment a été créée cette maison d’édition ? En êtes-vous à l’origine ?

Avant, je travaillais dans une autre grande maison d’édition. Quand j’ai décidé de me lancer avec Usborne Publishing, mes employeurs ont été très généreux et m’ont prêté près de deux millions d’euros pour m’aider à démarrer.

5. Quelle est selon vous l’autre ou les autres maison(s) d’édition qui vous font concurrence ?

Il y a très peu de sociétés comparables aux Éditions Usborne. En France, nous admirons surtout Gallimard et Auzou.

6. Avez-vous déjà été copié ? Si oui, qu’avez-vous fait ?

Beaucoup d’éditeurs copient nos livres parce que nous avons beaucoup de succès. Nous devons donc continuer à inventer constamment de nouveaux genres de livres dont personne n’a encore eu l’idée. C’est très difficile, mais nous nous débrouillons bien.

7. Dans quelles langues êtes-vous traduit ?

Nos livres sont traduits dans plus de 100 langues étrangères, et on trouve les livres d’Usborne dans presque tous les pays du monde.

8. Quels sont les pays dans lesquels vous rencontrez le plus de succès ?

La Grande-Bretagne, les États-Unis et les grands marchés européens. La France est l’un des marchés sur lesquels nous avons le plus de succès.

9. Quels sont vos objectifs ?

Nous voulons publier les meilleurs livres pour enfants du monde et nous lancer petit à petit dans des domaines autres que les livres, par exemple les kits, les jeux et les jouets.

10. Quelles sont les différentes étapes avant la diffusion d’un livre ?

– Trouver une bonne idée de livre

– Fabriquer une maquette de couverture pour le livre

– Montrer la maquette à nos clients étrangers au salon du livre de Francfort

– Si l’idée leur plaît, prévoir le contenu et l’aspect intérieur du livre

– Rédiger le contenu avec l’aide d’un expert et trouver des illustrateurs pour dessiner les images

– Envoyer le texte et les illustrations à un imprimeur, en Chine

– Trois mois plus tard environ, à l’arrivée des livres imprimés, les envoyer aux librairies qui les ont commandés après avoir reçu la visite de nos représentants

– Si tout va bien, réimprimer le livre en anglais, en français, en allemand, en espagnol et dans beaucoup d’autres langues

11. Travaillez-vous toujours avec les mêmes auteurs ou illustrateurs ? Si oui, pourquoi ?

Non, nous recherchons toujours de nouveaux illustrateurs. Évidemment, si l’un de nos employés écrit un très bon livre, nous lui demandons d’en écrire d’autres.

12. Comment arrivez-vous à renouveler vos idées ?

C’est très difficile. Cinq ou six fois par an, nous demandons aux 15 personnes les plus importantes des Éditions Usborne d’assister à une réunion sur une journée. Nous discutons de tout ce qui se passe dans le monde, de ce qui a changé, des livres qui se sont le mieux vendus, des réactions de nos clients, etc. Avec un peu de chance, chacune de ces réunions débouche sur une centaine de nouvelles idées d’ouvrages. Tout le monde est très fatigué à la fin de la journée. C’est la chose la plus dure que nous ayons à faire pour continuer à réussir dans notre domaine.

13. En combien d’exemplaires paraissent vos livres ?

C’est pratiquement impossible à dire, car nous produisons des livres pour de très nombreux marchés, tous différents. Si je devais hasarder un chiffre, je dirais que, pour un livre qui marche bien, nous imprimons environ 100 000 exemplaires la première année.

14. Êtes-vous, en publiant, sensible au respect de l’écologie ?

Je l’espère et je pense que nous le sommes effectivement. Le papier que nous utilisons vient d’arbres de forêts « gérées durablement ». Nous essayons aussi de recycler le plus possible.

15. Rencontrez-vous votre public ? Êtes-vous sensible à son avis ?

Je ne le rencontre pas aussi souvent que je le souhaiterais. Je pense que, si nous avons du succès, c’est surtout parce que je me rappelle très bien mon enfance, parce que j’ai adoré, et que j’adore toujours, être papa (et aujourd’hui papi !), et enfin parce que beaucoup de mes employés ont eux aussi des enfants. Nous devons nous fier à notre instinct beaucoup plus qu’à d’éventuelles recherches. Mais je ne pense pas que les enfants changent beaucoup d’une génération à l’autre.

16. Testez-vous d’abord les livres dans votre entourage ?

J’aimerais bien, mais nous n’avons jamais trouvé un bon moyen de tester les livres. Le problème, c’est qu’on ne peut pas tester un livre qui n’est pas fini, pas imprimé. Et une fois qu’il est fini et imprimé, c’est trop tard.

 

Un grand merci à lui et à Nathalie 🙂

usborne image

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *