Une rentrée littéraire en fanfare pour les éditions Nathan et Syros

J’ai eu le privilège de goûter en avant-première deux des 4 romans qui, à coup sûr, vont créer le buzz :

sans-titre (50) sans-titre (53)

4 romans, 4 auteurs, 2 maisons d’édition qui coéditent. Un projet commun audacieux 100% réussi !

Car oui, j’ai pris un vrai plaisir à lire les récits de Koridwen et Jules. Je dois avouer, pour être honnête, que je suis une fan d’Yves Grevet, auteur de Méto -des aventures palpitantes, un suspense incroyable- et de Carole Trébor, auteur de Nina Volkovitch -une héroïne attachante, une intrigue prenante.

U4 en quelques mots :

D’une virulence foudroyante, le filovirus méningé U4 tue ceux qu’il infecte. Ce virus s’est propagé dans toute l’Europe. Plus de 90% de la population mondiale ont été décimés. Les seuls survivants sont des adolescents dont 4 adeptes du jeu en ligne Warriors of Times -ne se connaissant pas- qui reçoivent le même message de Khronos, le Maître du jeu, leur enjoignant de se retrouver à paris, le 24 décembre, à minuit afin de changer le cours des événements…

Chaque roman se déroule sur la même période et offre un nouveau point de vue sur les événements.

Le personnage principal d’un livre devient l’un des personnages secondaires des trois autres. Ainsi, les héros se croisent-ils, s’entraident, se rejettent… Si leur but converge, leurs chemins n’en sont pas moins différents.

Des lectures haletantes dans lesquelles on s’engouffre en retenant son souffle.

Des récits impeccablement construits, tenant à la fois du roman d’aventure et d’apprentissage, où l’on s’accroche aux héros, où l’on se sent happé par chaque univers prégnant.

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *