Lire au coin du feu

Dimanche 3 mars, bientôt la rentrée pour certains, alors que les vacances continuent pour d’autres !!!!

C’est la Saint Guénolé.

Que s’est-il donc passé en France un 3 mars ?

  • 1873, Louis Pasteur invente le procédé de fabrication et de conservation de la bière pasteurisée (à boire, bien sûr, avec modération !)
  • 1875, les Parisiens assistent à la première représentation de Carmen, célèbre opéra de Georges Bizet.
  • 2004, le Parlement adopte la loi sur la laïcité à l’école.

 

*********

Que faire en ce jour si gris sur Versailles ?

  1. s’imaginer devant un bon feu
  2. lire un bon livre

Je vous présente aujourd’hui, édité par autrement, ce roman

Ecrit en 1951 par Shôhei Ôoka, ce texte est considéré comme un des chefs-d’œuvre de la littérature japonaise de l’après-guerre. Inspiré de sa propre expérience, l’auteur retrace le parcours d’un soldat, Tamura, qui, se retrouvant seul dans la jungle des Philippines, va éprouver la solitude, la faim, la peur et … sa propre folie.

Un soupçon de poésie, la finesse d’un regard d’écrivain, un texte profond et captivant écrit avec des mots simples qui font mouche.

Témoignage poignant d’une vie brisée renforcé (l’emploi de la première personne renforce l’émotion qui se dégage de l’ensemble de l’ouvrage).

Témoignage édifiant sur les souffrances physiques et psychologiques.

Témoignage fort sur les terribles conséquences de la guerre.

Belle réflexion sur les choix qui peuvent s’imposer à nous en certaines circonstances.

Je ne peux résister à l’envie de vous citer quelques lignes :

Je sentais la colère monter en moi. Si les hommes, poussés par la faim, étaient obligés

de se manger entre eux, alors ce monde n’était que la trace de la colère de Dieu.

Et si à ce moment-là la colère était capable de me faire vomir, c’était que je n’étais plus

un homme. J’étais un envoyé du ciel. Je devais exécuter la colère de Dieu.

 

Ce roman a été adapté à deux reprises au cinéma : en 1959, Les Feux dans la plaine ; en 2014, Fires on the Plain.

***

” Deux mains jointes font plus d’ouvrage, sur la terre,

Que tout le roulement des machines de guerre.” Victor Hugo

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.