Parce que nous ne devons pas oublier.

Nous sommes le vendredi 8 mars.

Bonne fête à tous les Jean.

Une pensée pour toutes les femmes.

Que s’est-il passé un 8 mars ?

  • 1974 : inauguration de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle
  • 1990 : le département breton les Côtes-du-Nord prend le nom de Côtes d’Armor pour éviter la confusion géographique.

**********

Je vous présente, aujourd’hui, un roman dont on peut recommander la lecture à tous nos élèves, notamment ceux de troisième.

On ne présente plus Arthur Ténor dont les romans connaissent toujours un vif succès auprès du jeune public (Guerre Secrète à Versailles, Le dernier des templiers …)

Dans ce livre, l’auteur nous plonge dans l’enfer de celle que l’on appelle communément la ” Grande Guerre “.

Par l’intermédiaire des aventures de Maximilien, 15 ans, qui rêve de devenir journaliste, sont évoquées les différentes étapes vécues par les soldats mobilisés : la surprise et l’horreur des conditions de vie épouvantables ont rapidement remplacé l’enthousiasme patriotique. Aux premiers combats succèdent l’horreur des tranchées, les blessés et les morts qui se multiplient.

Sans regretter son choix de suivre les soldats, Max relate, dans ses carnets, le sens du devoir, la souffrance, la peur de la mort et l’esprit de solidarité qui animent ses compagnons d’armes.

Respect et pardon ont aussi leur part dans ce poignant roman, habilement écrit, qui se lit aisément.

Un extrait :

” Ce fut donc sous un feu nourri que Gaston tenta de revenir à l’abri. Horrifié, Maximilien le vit tomber, se relever pour disparaître aussitôt derrière un geyser de terre soulevé par un gros obus. (…) Le duel d’artillerie s’intensifia encore, blessant ou tuant dans les deux camps de nombreux combattants.”

Une évocation réussie de la Première Guerre mondiale, émouvante et réaliste.

Une lecture recommandée par l’Education nationale.

Editions Gulfstream

********

Les erreurs ne se regrettent pas, elles s’assument. La peur ne se fuit pas, elle se surmonte. L’amour ne se crie pas, il se prouve. Simone Veil

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.