10/12/17

Un bel album dans lequel se perdre avec plaisir

 Une belle allégorie sur le temps qui passe.

Le recueil s’ouvre sur de belles montagnes glacées, au temps de la Préhistoire

et s’achève sur un ciel tout bleu, la montagne ayant disparu.

Plusieurs niveaux de lectures possibles : on peut tout simplement se perdre dans les magnifiques tableaux de Pierre Pratt, s’inventer des histoires, imaginer ce que se disent les personnages, les faire vivre. Que contient le sac de ce vieil homme ? Pourquoi vit-il loin de tous, avec son chien ?…

On peut également y voir un véritable plaidoyer écologique : ces différents tableaux sensibilisant au respect de l’environnement, à l’équilibre, à l’harmonie de la nature et de ses occupants.

La qualité des illustrations pleine page est à souligner ;  elles offrent une abstraction qui ouvre sur un espace onirique, un univers pictural sensible et poétique qui nourrit l’imaginaire.

Une vibration de la nature et de l’esprit

Editions Motus

10/11/17

Encore un beau spectacle qui se joue aussi à Paris !

Je mesure la chance qui est mienne.

2 superbes spectacles en moins d’une semaine….

Amis parisiens, précipitez-vous ; allez voir Les Misérables joués par la Compagnie Chouchenko.

Dès les premiers mots, on est au cœur de l’oeuvre d’Hugo qui mélange la petite et la grande Histoire.

On souffre avec le peuple victime, sous les traits de Fantine ; on hait le peuple bourreau, sous les traits des Thénardier ; on est agacé par la trop impitoyable justice des hommes, sous les traits de l’inspecteur Javert ; on vibre avec les étudiants révolutionnaires et le mythique gamin de Paris, Gavroche, qui aspire à  «renverser le gouvernement et faire recoudre son pantalon».

A noter la belle performance des comédiens, capables d’incarner plusieurs rôles, passant de l’un à l’autre avec une vraie aisance.

Les différents tableaux sont magnifiques, rendus magiques sous une lumière habilement maîtrisée.

Le texte se révèle plus vivant que jamais.

Ces Misérables sont simplement exceptionnels.

 

 

10/7/17

A voir ABSOLUMENT (enfin, si vous parvenez à avoir des places !)

« Edmond », un spectacle réjouissant écrit par Alexis Michalik qui, s’inspirant de faits réels, retrace la genèse du chef d’oeuvre d’Edmond Rostand : « Cyrano de Bergerac ».

Douze comédiens, multipliant les figurations dans de nombreux tableaux, nous emportent dans un tourbillon d’inventivité et de changements de décors. Outre Rostand, on croise Feydeau, Courteline, Méliés, Sarah Bernhardt, Maurice Ravel, Anton Tchekhov.

Une remarquable mise en abyme qui fait que le spectateur ne sait plus très bien, à la fin, s’il applaudit le spectacle de Cyrano de Bergerac ou celui de Michalik…

Saluée par cinq récompenses aux Molières, cette pièce est un vibrant hommage au théâtre.

Un avant-goût ? C’est ici.

09/22/17

Remarquablement poétique !

Superbe, ce recueil de poésie est SUPERBE.

Ce livre, aux pages de fort grammage, est un véritable hommage aux mots.

Chaque phrase emporte le lecteur dans une ronde poétique non dénuée de charme.

Les remarquables illustrations d’Aude Léonard participent à ce voyage initiatique au pays de l’onirisme et du sensible.

Un recueil d’un grand esthétisme.

 

Editions Motus

 

09/14/17

A découvrir : un blog « Je suis en CP »

Très belle idée et conception que ce blog qui ouvre d’autres portes pour l’apprentissage.

Plusieurs rubriques sont à découvrir à l’occasion de publications bi-hebdomadaires :

  • Actualités autour des livres de la collection (une collection qui connaît un beau succès et qui parvient à se diversifier : maths et anglais font leur apparition. Avec, pour les maths, une feuille plastique pour s’entraîner et, pour l’anglais, une version sonore.

  • Les astuces de Magdalena, qui, je le rappelle, a créé cette collection spécifique pour les CP parce que, en tant qu’enseignante de CP, elle ne trouvait pas d’ouvrages correspondant à ce niveau de lecture. Les astuces de Magdalena sont toutes simples et favorisent l’apprentissage. Les consignes sont accessibles, c’est coloré, aéré et il y a un renvoi aux astuces précédentes. Les exercices sont vivants et à essayer !
  • Le coin des parents : Magdalena donne quelques pistes pour appréhender au mieux l’année de CP. « L’important est de donner à votre enfant, dès le CP, le goût de lire, un goût qui, une fois découvert, l’accompagnera toujours ! »
  • Le coin des enseignants : une rubrique dans laquelle sont mises, à disposition des enseignants, des fiches réalisées par un conseiller pédagogique. Une mine de bonnes idées à découvrir !
  • Goodies : deux fois par mois, un cadeau à télécharger, tel qu’un calendrier mensuel (très chouette!) ou un jeu. Surprise-surprise !

 

09/10/17

Tic tac, tic tac…

A noter dans vos agendas !

C’est ce mardi, 12 septembre, que sort la version papier du ‘Petit Mardi. Pour découvrir l’histoire de cette revue et de ses fondateurs, la ligne éditoriale adoptée, cliquez ici.

 

 

35.000 exemplaires partent ainsi à  la conquête des kiosques français.

Dans ce n°1 sept/oct 2017 -que j’ai eu la chance de découvrir en avant-première-, 48 pages sur des sujets au cœur de l’actualité politique et culturelle.

Il sera question, bien sûr, de la rentrée littéraire et théâtrale ; seront également décryptées certaines réformes gouvernementales qui vont impacter nos vies ; seront proposées des invitations au voyage et bien d’autres rubriques qui font l’actualité.

Sont appréciables la qualité de rédaction, la pertinence des sujets, la richesse iconographique et la maquette aérée.

Ouverte sur le monde, cette revue, fruit d’un travail sérieux, est à découvrir et à faire découvrir sans modération !

 

09/2/17

Petit et si utile !

Un petit livre à avoir dans son sac, sur sa table de nuit,…., histoire de se familiariser avec ces gestes qui peuvent sauver.

Ecrit par la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, ce guide propose de revenir sur quelques gestes de secourisme indispensables, simples et accessibles, pour sauver des vies en cas de malaise, d’arrêt cardiaque, de perte de conscience, de brûlure…

Pédagogique, ce recueil offre une présentation détaillée de ces gestes qui sauvent, gestes répartis en 5 chapitres :

  • le secourisme
  • l’incendie
  • les risques de loisir
  • les risques naturels
  • les risques technologiques
Dessins et schémas émaillent les recommandations.

Un bon outil pour toutes les personnes désireuses de se former aux premiers secours.

Une info qui donne à réfléchir : chaque année, 10 000 vies pourraient être épargnées si 20 % de la population française connaissaient les gestes d’urgence.

Editions Larousse

 

 

 

08/31/17

Histoire de découvrir un tas de choses insolites

Je me suis régalée en lisant ces 2 ouvrages qui fourmillent d’informations insolites.

Savez-vous, par exemple, pourquoi la toque d’un grand chef possède traditionnellement 100 plis ? (réponse tout en bas)

Savez-vous que le prix d’un melon, au Japon, peut atteindre plus de 500 €. (Vous ne mangerez plus le vôtre avec la même indifférence, j’en suis certaine)

Savez-vous qu’un éclair peut atteindre la température de 30 000° C.

Connaissez-vous le nom de la plus vieille école de la planète ? (réponse en fin de chronique)

 

Ces 2 recueils, aux illustrations pétillantes de dynamisme, rassemblent, vous l’aurez compris, une multitude d’informations courtes et formulées simplement.

Glossaire et index viennent parfaire l’ensemble.

De bons remèdes contre l’ennui !

De bons outils pour augmenter ses connaissances !

****

Pour les plus petits, impatients -ou non- de faire leur première rentrée, cet album très instructif.

Ce livre décrit avec justesse les différents temps forts d’une journée en classe.

Les mots sont rassurants et aideront à dédramatiser les premiers pas à l’école.

Les illustrations colorées et pleines de vie attirent le regard et l’attention.

Sont abordées des notions-clés de vocabulaire : les contraires, les repères spatio-temporels, les couleurs, les formes…

Un recueil réussi pour faire aimer l’école !

Réponses : les 100 plis symboliseraient les 100 façons supposées de cuire un oeuf !

La plus vieille école se trouve à Canterburry, c’est la King’s School.

 

Editions Usborne

 

08/29/17

Espritlivres : le retour !

Pour commencer, des lectures qui m’ont joliment accompagnée cet été.

Une belle découverte estivale (merci Emmaüs Vannes !)

Des enquêtes simples à suivre, menées par une extravagante anglaise.

Un ton léger et une plume moderne.

Ca n’arrive pas à la cheville de notre miss Marple, mais ça se lit.

Autre belle découverte (toujours chez Emmaüs !) : les tribulations d’une gouvernante chez les ultra riches.

Un livre drôle, une plume acérée, un vocabulaire riche, des portraits truculents. Même s’il faut avouer qu’à la moitié du livre, on se laisse un peu gagner par un sentiment de lassitude face à des situations qui se répètent.

Il n’en demeure pas moins que, servie par un ton ironique et juste, cette lecture est divertissante à souhait !

«Gouvernante : nom féminin. Personne qui gouverne, qui a le pouvoir en main. Tu parles ! C’est le plumeau que j’ai en main, moi. Je suis celle qui repasse les robes sublimes de Madame, celle qui sert les invités de Monsieur. Personne ne me remarque mais dans l’ombre je les étudie, ces drôles d’oiseaux. Au lieu de faire domestique, j’aurais pu travailler au Muséum d’histoire naturelle.»

**********

A éviter :

Très attirée par la couverture et le résumé.

Très déçue.

Ca se lit parce qu’on a envie de voir l’évolution des personnages.

Mais ça s’oublie aussi vite. Plein de clichés. Très américain. Bof !

*

Même commentaire que pour le livre précédent.

On se surprend à lire le roman jusqu’au bout pour en connaître le fin mot.

Mais des sujets drogue-amourette-adolescence américaine sans intérêt.

A très vite pour des chroniques de rentrée !

07/12/17

Instructif !

Un ouvrage très intéressant sur la justice des mineurs, une justice créée lors de l’ordonnance du 2 février 1945, une justice s’inscrivant dans une continuité historique de plus de … 2000 ans. Et oui !

Fidèle à l’esprit de la collection, les auteurs remontent le temps pour mieux arriver à définir ce qu’est la justice des mineurs aujourd’hui. On découvre au cours de cette traversée des siècles comment le statut de l’enfant n’a cessé d’évoluer, comment la prise en charge de la délinquance a connu d’importantes transformations, comment au lendemain de la Seconde Guerre mondiale la justice des mineurs est entièrement repensée et le sera sans cesse.

Le livre nous rappelle entre autres ce qu’est la Convention internationale des droits de l’enfant adoptée par l’assemblée générale des Nations unies, le 20 novembre 1989, venant compléter les principes énoncés dans la Déclaration des droits de l’enfant signée 30 ans plus tôt.

On découvre en détail la mission de la Protection judiciaire de la jeunesse qui fonctionne grâce aux liens étroits tissés entre le juge des enfants et l’éducateur.

Ne sont pas oubliés les parents dont on rappelle avec impartialité l’importance du rôle.

Comme toujours, en fin de recueil, des adresses utiles.

On appréciera tout particulièrement l’iconographie d’une grande richesse et judicieusement utilisée.

On lira avec beaucoup d’intérêt la préface pleine d’humanité d’Evelyne Monpierre, vice-présidente, juge des enfants au Tribunal pour enfants de Créteil.

Editions Nane