07/15/17

Nathan encore !

 

Celle qui a rencontré un ENORME succès avec sa série  Les filles au chocolat nous revient avec un titre aussi alléchant que les précédents.

Mais que l’on ne s’y trompe sous des aspects girly-girly se cache un livre excessivement poignant et constructif de par les thèmes abordés : Alzheimer, l’alcoolisme, le divorce…

Je vous rassure tous ces sujets, Cassidy les aborde avec la délicatesse qu’on lui connaît. Dans cette écriture à la fois dynamique et moderne qui lui est propre, l’auteur offre un texte palpitant, aux multiples rebondissements ne manquant pas d’humour.

Malgré ces thèmes forts, cette lecture qui se finit de façon positive n’en reste pas moins distrayante.

*********

 

Sont sortis dans cette collection toujours aussi instructive, répondant aux nombreuses questions des petits curieux


 

07/12/17

Instructif !

Un ouvrage très intéressant sur la justice des mineurs, une justice créée lors de l’ordonnance du 2 février 1945, une justice s’inscrivant dans une continuité historique de plus de … 2000 ans. Et oui !

Fidèle à l’esprit de la collection, les auteurs remontent le temps pour mieux arriver à définir ce qu’est la justice des mineurs aujourd’hui. On découvre au cours de cette traversée des siècles comment le statut de l’enfant n’a cessé d’évoluer, comment la prise en charge de la délinquance a connu d’importantes transformations, comment au lendemain de la Seconde Guerre mondiale la justice des mineurs est entièrement repensée et le sera sans cesse.

Le livre nous rappelle entre autres ce qu’est la Convention internationale des droits de l’enfant adoptée par l’assemblée générale des Nations unies, le 20 novembre 1989, venant compléter les principes énoncés dans la Déclaration des droits de l’enfant signée 30 ans plus tôt.

On découvre en détail la mission de la Protection judiciaire de la jeunesse qui fonctionne grâce aux liens étroits tissés entre le juge des enfants et l’éducateur.

Ne sont pas oubliés les parents dont on rappelle avec impartialité l’importance du rôle.

Comme toujours, en fin de recueil, des adresses utiles.

On appréciera tout particulièrement l’iconographie d’une grande richesse et judicieusement utilisée.

On lira avec beaucoup d’intérêt la préface pleine d’humanité d’Evelyne Monpierre, vice-présidente, juge des enfants au Tribunal pour enfants de Créteil.

Editions Nane

06/16/17

GENIE-AL !

Comment découvrir un grand génie !

Fidèle au principe de la collection, ce documentaire ne déroge pas aux règles : après quelques chapitres relatant la vie de l’homme, 10 de ces oeuvres sont décortiquées à la loupe, très finement analysées.

Les textes, didactiques, sont fort bien écrits et d’une grande clarté.

On appréciera la variété dans la mise en page qui empêche tout ennui : textes informatifs d’une quinzaine de lignes, des encarts au ton humoristique et … 4 vignettes BD à la fin de chaque chapitre.

Grâce aux talents conjugués des auteurs et de l’illustrateur, cet ouvrage est indéniablement attrayant.

En fin de recueil, toujours des jeux d’observation : puzzle, différences et cherche-trouve.

Un régal !

Editions Larousse

 

06/14/17

C’est nouveau, c’est signé Harrap’s

Pour tout vous dire, ce n’est pas un coup de coeur à proprement parler, mais le concept peut plaire et intéresser, c’est pourquoi je vous présente la collection.

 

De quoi s’agit-il ?

De romans s’adressant à des 12 ans ; des enquêtes menées par des adolescents français, envoyés en Angleterre pour parfaire leur anglais.

Les récits, emplis d’humour et de dérision, ne manquent pas d’intérêt : les intrigues se tiennent et le monde des adolescents est parfaitement retranscrit.

La narration, en français, est ponctuée de passages en anglais apparaissant en couleur ; des petits bouts de phrases faciles d’accès qui font progresser l’action en révélant des indices précieux. Un lexique et une page « expressions à retenir » aident à la compréhension.

Des romans qui peuvent, effectivement, s’avérer être de bons moyens d’assimiler des expressions et mots courants.

Mais il faut quand même noter que la prononciation n’est pas donnée.

 

 

 

 

06/6/17

We improve our english

Pour être sûr(e) de ses acquis,

pour se rassurer avant des épreuves,

pour réviser efficacement,

LE livre à avoir sous la main.

Trois grandes parties.

  • une partie révisions avec 30 fiches de grammaire (négation, passé progressif, infinitif ou gérondif…) et 25 fiches de vocabulaire organisées par thème (éducation, politique, voyage…). Chaque fiche est accompagnée d’exercices.
  • une partie entraînement constituée de tests de vocabulaire et grammaire regroupés par niveau (de 1 à 4)
  • un super test « challenge »

Sont appréciées la progressivité des exercices, la clarté des leçons et la mise en page aérée.

********

Deux nouveaux titres dans cette collection très réussie à destination des plus jeunes.

 

 

 

 

 

Deux histoires dans lesquelles on retrouve avec plaisir le valeureux Robin des Bois et la pétillante Alice.

Quel bonheur, pour l’enfant, d’appuyer sur la puce sonore qui se fond dans le décor et d’entendre le récit.

On appréciera la qualité de la narration, d’une grande expressivité à l’accent très pur, et la maquette toujours aussi attrayante et solide.

De bons supports pour s’initier à la langue de Shakespeare.

 

 

Editions Larousse

06/1/17

D’une grande délicatesse

 

Chacune des nouvelles traite un thème précis (l’écologie/le handicap/le divorce) et raconte avec finesse une histoire dont la chute en est souvent le point d’orgue.

Les mots de chacune de ces nouvelles sont percutants, les descriptions efficaces.

Des textes courts, incisifs, parfois poétiques, souvent optimistes et réalistes.

Faciles d’accès et de lecture, ces récits qui sonnent juste, sans jamais tomber dans le pathos, font preuve d’une grande sensibilité et sauront provoquer des discussions sur des sujets parfois difficiles.

 

Editions Le Calicot

05/29/17

Et mes larmes jaillirent

Un bel hommage à Esther Earl, jeune fille atteinte du cancer qui a inspiré à John Green le personnage féminin de  Nos étoiles contraires.

Un livre fort et poignant qui décrit – à partir du journal d’Esther, de dessins, de photos, de lettres et de témoignages divers-,  avec beaucoup de justesse, les bouleversements que peut provoquer la maladie dans la vie quotidienne de ceux qui sont confrontés à une semblable situation, sans jamais rentrer dans aucun détail morbide. Les sentiments de l’adolescente, ceux de ses parents ou encore de sa famille et de ses amis sont d’une grande finesse et d’une grande lucidité. On sourit, on pleure ; on espère, on doute avec eux.

Les dernières pages, relatant les derniers instants d’Esther, sont poignantes et tellement belles.

Sont admirablement mis en avant les points positifs nés de cette « plaie » : famille plus soudée, gain en maturité, belles amitiés, dépassement de soi…

Un opus qui n’oublie pas de rendre hommage au dévouement du corps médical et à tous ces bénévoles qui tentent de redonner le sourire aux petits malades.

Un ouvrage enrichissant qui ouvre de nombreuses pistes de réflexion sur la maladie, la mort et le salut.

 

Quelques passages :

… C’est le mot qu’elle a employé pour décrire l’amour de sa famille, « infini ». J’ai compris alors que l’infini n’est pas synonyme de quantité ; l’infini, c’est l’absence de limites. Le monde dans lequel nous vivons est défini par ses limites. On ne peut pas voyager plus vite que la lumière. On mourra tous un jour. On ne peut pas y échapper. Mais la conscience humaine a ceci de miraculeux et d’encourageant qu’elle est capable de concevoir l’absence de limites. John Green

Soit juste heureuse. Et si tu ne peux pas être heureuse, fais des choses qui te rendent heureuse. Ou alors ne fais rien, mais avec les gens qui te rendent heureuse. Esther Earl

Pour  plus d’informations  sur Esther et ses parents, vous pouvez vous rendre sur la chaîne Youtube d’Esther, sur Caring Bridge ou encore le blog de Wayne.

Sans oublier la fondation This Star Won’t Go Out.

Editions Nathan

05/25/17

C’est à Versailles !

Au fond d’une impasse obscure, tu te rendras.

Dans la charmante courette, tu pénétreras

pour découvrir LA boutique versaillaise dédiée au monde d’…… HARRY POTTER.

Dans cette toute petite antre dans laquelle on n’accède qu’au compte-gouttes (patience est mère de vertus !…), sont proposés pêle-mêle des baguettes magiques, des robes et des balais de sorciers, des t-shirts, des mugs et un tas d’autres objets à l’effigie des héros de la saga créée par J.K Rowling.

Les fans n’ont pas fini de se réjouir : le 27 mai prochain, Chris Rankin, l’interprète de Percy Weasly, sera présent à la boutique ! Attention, réservation obligatoire et main au porte-monnaie de rigueur : il faudra débourser 20 euros pour une photo avec l’acteur, et plus de 100 euros pour un repas à ses côtés dans un restaurant privatisé. Mais, c’est bien connu : quand on aime, on ne compte pas…. Quoique…

 

L’Armoire Geek, 3 Impasse Duplessis – Cour Des Ateliers Duplessis – 78000 Versailles

 

05/21/17

Poignant !

Ce court roman, à la couverture souple et aux livrets cousus, aborde, dans un style alerte, plusieurs thèmes forts : l’univers carcéral, l’abandon du père, le regard des autres sur la famille de ceux qui ont « fauté », l’après-prison. Contée à la première personne -ce qui lui donne un ton de confidence qui touche d’emblée le lecteur-, la narration, épousant le point de vue d’un jeune adulte dont on ne connaît ni le nom, ni les raisons de son emprisonnement, nous entraîne dans un récit où tout est parfaitement dosé : un peu de chagrin, un peu de réconfort ; des moments tendres, des moments plus violents ; des doutes mais aussi des réponses. Les personnages et les lieux sont croqués avec force réalisme, ce qui rend tout palpable. 

Une histoire qui recèle de nombreuses qualités dont celle de finir sur une note positive.

Un parcours initiatique qui ne laisse pas indifférent !

Un petit extrait permettant de goûter la plume de l’auteur :

En moins d’un an, j’ai appris à avoir besoin de cette cage. Une perruche, je suis devenu une perruche qui regarde au travers des barreaux en espérant sortir et voir le monde sans ces rayures et quand on lui ouvre la porte, qui s’enfonce tout au fond de sa cage, incapable de mettre une plume dehors.

Ce roman est à retrouver aux éditions Le Calicot. (100% fait en FRANCE !)

Une nouvelle maison d’édition créée par Eric Denniel qui n’est pas un nouveau-né en matière d’édition puisqu’il fut directeur de la collection Place du Marché. Eric a eu envie de créer une maison d’édition qui lui ressemble. L’écouter parler de son métier, de ses auteurs, fut un réel plaisir (merci à lui et à la Librairie La Vagabonde située 40 rue d’Anjou à Versailles de nous avoir accueillis)

05/4/17

Au bonheur des créatives !

Deux superbes recueils signés Dessain & Tolra

 

 

Une belle pochette pleine d’idées top.

Dans ce kit :

  •  60 feuilles papiers disposées dans l’ordre des projets ; sur la plupart des feuilles, des lignes déjà dessinées, ce qui simplifie les manipulations !
  • un guide qui présente les 33 créations proposées ; des créations très variées : cadre photo (très sympa !), une boîte à cartes, des lampions… Les explications sont particulièrement claires et progressives ; les étapes de réalisation sont photographiées et les réalisations finies joliment mises en scène.

Peu de matériel à utiliser, si ce ne sont de la colle, parfois des attaches parisiennes ou du scotch.

Des créations pleines de charme.

 

**********

300 feuilles aux motifs noir, gris et blanc.

10 modèles à réaliser : pyramide, tourterelle, soleil, boîte à facettes, taurillon, étoile polaire, carte cocotte, ours blanc, carrément magique et fleur de lotus.

Des explications simples étayées par des schémas.

Le niveau de difficulté est indiqué pour chacune des réalisations.

Pour les débutants comme les plus expérimentés.

Quelques images prises par ‘tite Blanche (11 ans) qui se régale !