05/4/19

Lire pour découvrir

Nous sommes, aujourd’hui, le samedi 4 mai.

Les Sylvain sont à l’honneur.

Ça s’est passé un 4 mai en France:

  • 1814, l’ex-empereur Napoléon 1er débarque sur l’île d’Elbe.
  • 1937, inauguration de l’exposition internationale des arts et techniques de la vie moderne.
  • 1969, le SFIO s’allie avec les autres partis politiques de gauche pour former le Parti Socialiste.

***********

Chez Nane éditions, 2 documentaires fort intéressants.

Tout d’abord, un très bel hommage rendu aux femmes ; à ces femmes qui, pendant les guerres, ont été de grandes combattantes, des héroïnes.

Connues ou encore dans l’ombre, ce guide recense toutes les formes que peut prendre le combat : guerrière,infirmière,  cantinière, marraine, chanteuse… Elles ont été et sont là.

On appréciera les très beaux portraits de Marie Marvingt, Marie Curie, Lucie Aubrac…

Un documentaire très pertinent qui nous rappelle, si besoin était, que les femmes ont une place à part entière.

******

Voici un documentaire est extrêmement complet :

Après un rappel rapide historique, cet ouvrage présente, de manière claire et concise, les multiples aspects de la déclaration de 1948 : droits de la femme et de l’enfant, droit d’ingérence, droit international humanitaire… Sont présentées également les instances impliquées.

Comme toujours dans cette collection,texte et illustrations ont fait l’objet du plus grand soin.

Lexique et adresses utiles complètent l’ouvrage.

***********

“La femme est un être profond, terrible, insondable comme la mer, mystérieux et infini comme le ciel.”, Alexandre Dumas fils

05/2/19

Do you speak english ?

Nous sommes le 2 mai,

nous fêtons les Boris.

Que s’est-il passé un 2 mai, en France ?

– 1668, fin de la guerre de Dévolution et annexion Lille, Tournai, Douai, Armentières et quelques dépendances… par la France

– 1808, soulèvement des Madrilènes contre les troupes françaises d’occupation de Murat

– 1832, un auteur jusque-là inconnu fait son entrée avec la parution d’Indiana : George Sand !

– 1869, ouverture des Folies Bergère

– 1968, début des évènements de Paris

– 1992, un beau OUI est prononcé !

*****

Harrap’s sort 2 livres très intéressants pour tous ceux qui veulent découvrir ou entretenir leur anglais.

Pour les enfants de sixième, un nouveau titre dans l’excellente collection Read English

Une maquette pédagogique à souhait : un texte court, usant d’un vocabulaire accessible aux élèves de sixième qui apprécieront les larges illustrations qui donnent à voir le texte et les nombreux dialogues transcrits dans des bulles.

Le vocabulaire à connaître figure en fin d’ouvrage.

Et, chose non négligeable : une version audio est à télécharger. Un audio très réussi : musique, narration enlevée, excellente diction.

Les enseignants trouveront sur le site de l’éditeur des idées d’activités autour du livre. Là encore, ludiques et pédagogiques, les exercices proposés sont très attrayants.

Une collection à découvrir !

****

Pour les plus aguerris, ce palpitant roman de Stephen King

Fidèle la ligne éditoriale de la collection Yes you can, ce roman est la version intégrale, en VO, du célèbre thriller de Stephen King.

Comme toujours, quelques traductions en marge, bien précieuses !

Une excellente collection dans laquelle vous pourrez trouver une grande variété d’auteurs et de genres.

****

Dicton français : “Mariage de mai fleurit tard ou jamais”

05/1/19

Bientôt un rendez-vous avec l’Europe

1er mai,

Fête du travail et des Jérémie aussi !

 

Que s’est-il passé en France un 1er mai ?

– 1889, adoption par la deuxième Internationale ouvrière de ce jour, comme jour de revendication des travailleurs

Et le muguet dans tout ça ?

La tradition de s’offrir du muguet remonterait à la Renaissance. C’est Charles IX qui aurait lancé cette mode après en avoir reçu un brin lors d’un premier mai.

Au XVème siècle, le premier mai était une fête de l’amour, durant laquelle les princes et les seigneurs se rendaient en forêt pour fabriquer des couronnes de feuillages et de fleurs qu’ils offraient à la personne aimée.

****

Il n’aura échappé à personne que, les 25 et 26 mai prochains, se dérouleront les élections européennes.

Le moment, donc, de se procurer cet excellent ouvrage publié chez Nane éditions.

Représentant les citoyens de l’Union européenne (500 millions d’habitants !) et issu directement du suffrage universel, le Parlement européen est un cas unique dans le monde qui constitue un acteur essentiel dans la prise de décision en Europe.

Pour bien nous faire comprendre le rôle et le pouvoir de cette institution, ce recueil, divisé en courts chapitres, retrace, au moyen de schémas, nombreuses photos, cartes et autres documents annexes, son histoire, son évolution, son fonctionnement actuel et les droits et devoirs des citoyens européens.

La mise en page est attractive ; on appréciera les nombreux encarts intitulés Saviez-vous que… qui précisent une information

La préface est écrite par Antonio Tajani, Président du Parlement Européen.

Un lexique et une liste d’adresses utiles terminent l’ouvrage.

Un documentaire à découvrir, quel que soit son âge, surtout à l’approche des élections !

Une collection riche de nombreux titres.

****

Choisissez un travail que vous aimez

et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

Confucius

04/29/19

Un beau témoignage

Lundi 29 avril,

sont à l’honneur aujourd’hui les Catherine.

Que s’est-il passé en France un 29 avril ,

– 1945, vote, pour la première fois, des Françaises

– 1968, diffusion, pour la première fois à la télévision, des Shaddoks

****

Les éditions Larousse publient un témoignage très intéressant, celui de Jamal Berraoui qui raconte le parcours de sa fille, Yasmine, atteinte de trisomie 21 qui, grâce à la grande détermination de Mina, sa mère, a une vie presque normale. Je dis presque normale car le regard des autres peut être, parfois, blessant.

Un témoignage émouvant qui nous fait partager les espoirs, les difficultés, les hésitations, mais aussi les joies d’une famille.

Une belle leçon de dévouement, d’optimisme et de persévérance sur un ton qui ne se veut jamais moralisateur.

Un support précieux à recommander à ceux qui vivent cette difficulté, la côtoient ou tout simplement s’interrogent concrètement sur le sujet.

Extrait :

“… j’ai versé quelques larmes en pensant à ma mère, une sainte femme qui me répétait toujours qu’un père et une mère ne doivent jamais capituler devant les difficultés de leur enfant…”

Le handicap n’est pas contagieux, l’ignorance l’est !

04/4/19

Suspense suspense…

Aujourd’hui, nous sommes le 4 avril.

Bonne fête aux Alette et Isidore.

 

Que s’est-il passé en France un 4 avril ?

  • 1791, l’église Sainte-Geneviève est transformé en temple civil par décision de l’Assemblée constituante et devient le Panthéon.
  • 1891, le peintre Paul Gauguin part pour Tahiti
  • 1931, début de la croisière jaune organisée par André Citroën ; celle-ci relie Beyrouth à Pékin
  • 1946, accusé de 27 assassinats, le docteur Petiot est condamné à mort
  • 1946, à 83 ans, Paul Claudel est élu à l’Académie française, il occupe le siège numéro 13

*******

En ce jeudi froid mais ensoleillé, je vous présente un roman haletant édité par autrement.

Le sujet ? Un cambriolage qui tourne mal. Un homme en fuite et traqué. Un journaliste qui pense faire le reportage du siècle en interviewant ce fugitif. Et si cette idée s’avérait être l’erreur du siècle ?…

 Ce roman, écrit dans un style moderne et audacieux, propose une réflexion sur des sujets sérieux : les aléas de la vie, les dilemmes, la gloire, l’éthique, l’influence, la chute…

Une lecture aisée et haletante, qui fait souvent penser à un scénario de film :  un journaliste en vue qui est à la recherche du scoop, un truand solitaire et désabusé qui n’hésite pas à assassiner les gêneurs, un paysage de montagne plutôt morne et une course-poursuite pleine de rebondissements qui fait douter jusqu’à la dernière page de l’issue de ce drame.

Remarquablement traduit de l’anglais, ce roman se lit d’une traite et promet un agréable moment de détente.

******

” L’écriture a ceci de mystérieux qu’elle parle.”

” Il y a des yeux qui reçoivent la lumière et il y a des yeux qui la donnent.”

Paul Claudel

03/25/19

Anecdotes à savourer

Aujourd’hui, nous sommes le lundi 25 mars.

Bonne fête aux Humbert.

 

Que s’est-il passé en France un 25 mars ?

  • 1802, Cornwallis et Joseph Bonaparte signent à Amiens un traité de paix qui met fin à la deuxième coalition européenne contre la France.
  • 1871, Adolphe Thiers abandonne Paris aux Communards.
  • 1896, sur l’initiative de Pierre de Coubertin, les premiers JO sont organisés à Athènes. 14 pays et 285 athlètes y sont présents.

*****

J’ai le bonheur de vous présenter, aujourd’hui, un recueil tout à fait truculent, à découvrir aux éditions autrement.

Attention, nul exercice ici, mais une compilation d’anecdotes de personnes qui ont, un jour, pensé ou agi différemment, ce qui les a conduit à découvrir, à innover, à progresser.

Ainsi, le lecteur découvre-t-il -entre autres, il y a 60 récits !- avec plaisir comment est né le prix Nobel, comment John Lasseter renvoyé des Studio Disney y reviendra par la grande porte, comment Trevor Baylis eut une idée de génie en regardant une émission télévisée…

A la fin de chaque anecdote, une petite morale glissée par l’auteur : “ S’empêcher de parler, c’est s’empêcher de penser “, ” Vouloir toujours plus peut mener à obtenir beaucoup moins. Préservez votre rareté.”…

Un bon moment de lecture, rendu d’autant plus agréable que le style de l’auteur est enlevé.

*****

” Chaque difficulté rencontrée doit être l’occasion d’un nouveau progrès “, Pierre de Coubertin

03/23/19

Picasso&co.

Aujourd’hui, nous sommes le 23 mars

et nous fêtons les Victorien et Rébecca.

 

Que s’est-il passé un 23 mars en France ?

– 1842, mort de Stendhal

– 1954, la communauté Emmaüs devient officiellement une association

*****

Je vous présente, ce samedi, un roman édité par Gulf stream, un roman qui a pour cadre le Paris de 1905, et qui se déroule plus précisément sur la butte Montmartre, dans le quartier des artistes.

 

Emile, jeune homme de 18 ans, vient d’arriver à Paris où il compte bien devenir poète. Il s’installe au Bateau-Lavoir, un atelier d’artistes. Son voisin n’est autre que Pablo Picasso dont la carrière débute à peine. Dans cet écrin ouvert à l’art, Emile rencontre d’autres jeunes artistes qui, comme lui, cherchent à percer : Max Jacob, Guillaume Apollinaire… La vie sit un cours normal jusqu’à ce que Linda, une jeune bouquetière qui posait comme modèle, se défenestre. Suicide ? Meurtre ? C’est ce qu’Emile va s’efforcer de déterminer….

 

Ce roman historico-policier, aux nombreux rebondissements, conduit le lecteur dans les pas d’un jeune héros sympathique. Le milieu artistique dans son ensemble -peintres, écrivains, modèles,…- et les comportements qui en découlent participent à l’entretien de mystères et non-dits où les secrets de famille trouvent naturellement leur place. Le style vif et agréable de l’écriture rend cette lecture particulièrement attrayante .

*****

“L’art lave notre âme de la poussière du quotidien” Picasso

03/18/19

Molière comme si vous y étiez !

Aujourd’hui, nous sommes le 18 mars.

Nous fêtons les Cyril.

 

 

Que s’est-il passé un 18 en France ?

– 1871, début de la Commune à Paris

– 1842, naissance de Mallarme

– 1962, signature des Accords d’Evian

 

*********

Je vous présente un coup de coeur édité par L’école des loisirs.

 Sylvie Dodeller dresse ici le portrait vivant et détaillé de la vie de Molière. Une biographie découpée en actes -comme au théâtre !- qui se lit comme un roman d’aventure.

Rédigée dans un style agréable et très vivant grâce aux nombreuses interventions de l’auteur, ce récit offre en outre un tableau intéressant de la France du XVIIème siècle: tableau littéraire et historique où se croisent des Grands de ce monde.

Quelques reproductions de tableaux ou gravures illustrent l’ouvrage : des portraits de Molière ou de la famille Béjart, des vues de Paris, …

Voici donc un livre à mettre d’urgence entre les mains des collégiens qui découvrent Molière, pour les aider à mieux connaître le comédien-dramaturge.

 

**********

” Vivre sans aimer n’est pas proprement vivre.”, Molière

03/8/19

Parce que nous ne devons pas oublier.

Nous sommes le vendredi 8 mars.

Bonne fête à tous les Jean.

Une pensée pour toutes les femmes.

Que s’est-il passé un 8 mars ?

  • 1974 : inauguration de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle
  • 1990 : le département breton les Côtes-du-Nord prend le nom de Côtes d’Armor pour éviter la confusion géographique.

**********

Je vous présente, aujourd’hui, un roman dont on peut recommander la lecture à tous nos élèves, notamment ceux de troisième.

On ne présente plus Arthur Ténor dont les romans connaissent toujours un vif succès auprès du jeune public (Guerre Secrète à Versailles, Le dernier des templiers …)

Dans ce livre, l’auteur nous plonge dans l’enfer de celle que l’on appelle communément la ” Grande Guerre “.

Par l’intermédiaire des aventures de Maximilien, 15 ans, qui rêve de devenir journaliste, sont évoquées les différentes étapes vécues par les soldats mobilisés : la surprise et l’horreur des conditions de vie épouvantables ont rapidement remplacé l’enthousiasme patriotique. Aux premiers combats succèdent l’horreur des tranchées, les blessés et les morts qui se multiplient.

Sans regretter son choix de suivre les soldats, Max relate, dans ses carnets, le sens du devoir, la souffrance, la peur de la mort et l’esprit de solidarité qui animent ses compagnons d’armes.

Respect et pardon ont aussi leur part dans ce poignant roman, habilement écrit, qui se lit aisément.

Un extrait :

” Ce fut donc sous un feu nourri que Gaston tenta de revenir à l’abri. Horrifié, Maximilien le vit tomber, se relever pour disparaître aussitôt derrière un geyser de terre soulevé par un gros obus. (…) Le duel d’artillerie s’intensifia encore, blessant ou tuant dans les deux camps de nombreux combattants.”

Une évocation réussie de la Première Guerre mondiale, émouvante et réaliste.

Une lecture recommandée par l’Education nationale.

Editions Gulfstream

********

Les erreurs ne se regrettent pas, elles s’assument. La peur ne se fuit pas, elle se surmonte. L’amour ne se crie pas, il se prouve. Simone Veil

03/3/19

Lire au coin du feu

Dimanche 3 mars, bientôt la rentrée pour certains, alors que les vacances continuent pour d’autres !!!!

C’est la Saint Guénolé.

Que s’est-il donc passé en France un 3 mars ?

  • 1873, Louis Pasteur invente le procédé de fabrication et de conservation de la bière pasteurisée (à boire, bien sûr, avec modération !)
  • 1875, les Parisiens assistent à la première représentation de Carmen, célèbre opéra de Georges Bizet.
  • 2004, le Parlement adopte la loi sur la laïcité à l’école.

 

*********

Que faire en ce jour si gris sur Versailles ?

  1. s’imaginer devant un bon feu
  2. lire un bon livre

Je vous présente aujourd’hui, édité par autrement, ce roman

Ecrit en 1951 par Shôhei Ôoka, ce texte est considéré comme un des chefs-d’œuvre de la littérature japonaise de l’après-guerre. Inspiré de sa propre expérience, l’auteur retrace le parcours d’un soldat, Tamura, qui, se retrouvant seul dans la jungle des Philippines, va éprouver la solitude, la faim, la peur et … sa propre folie.

Un soupçon de poésie, la finesse d’un regard d’écrivain, un texte profond et captivant écrit avec des mots simples qui font mouche.

Témoignage poignant d’une vie brisée renforcé (l’emploi de la première personne renforce l’émotion qui se dégage de l’ensemble de l’ouvrage).

Témoignage édifiant sur les souffrances physiques et psychologiques.

Témoignage fort sur les terribles conséquences de la guerre.

Belle réflexion sur les choix qui peuvent s’imposer à nous en certaines circonstances.

Je ne peux résister à l’envie de vous citer quelques lignes :

Je sentais la colère monter en moi. Si les hommes, poussés par la faim, étaient obligés

de se manger entre eux, alors ce monde n’était que la trace de la colère de Dieu.

Et si à ce moment-là la colère était capable de me faire vomir, c’était que je n’étais plus

un homme. J’étais un envoyé du ciel. Je devais exécuter la colère de Dieu.

 

Ce roman a été adapté à deux reprises au cinéma : en 1959, Les Feux dans la plaine ; en 2014, Fires on the Plain.

***

” Deux mains jointes font plus d’ouvrage, sur la terre,

Que tout le roulement des machines de guerre.” Victor Hugo