06/14/17

C’est nouveau, c’est signé Harrap’s

Pour tout vous dire, ce n’est pas un coup de coeur à proprement parler, mais le concept peut plaire et intéresser, c’est pourquoi je vous présente la collection.

 

De quoi s’agit-il ?

De romans s’adressant à des 12 ans ; des enquêtes menées par des adolescents français, envoyés en Angleterre pour parfaire leur anglais.

Les récits, emplis d’humour et de dérision, ne manquent pas d’intérêt : les intrigues se tiennent et le monde des adolescents est parfaitement retranscrit.

La narration, en français, est ponctuée de passages en anglais apparaissant en couleur ; des petits bouts de phrases faciles d’accès qui font progresser l’action en révélant des indices précieux. Un lexique et une page « expressions à retenir » aident à la compréhension.

Des romans qui peuvent, effectivement, s’avérer être de bons moyens d’assimiler des expressions et mots courants.

Mais il faut quand même noter que la prononciation n’est pas donnée.

 

 

 

 

06/6/17

We improve our english

Pour être sûr(e) de ses acquis,

pour se rassurer avant des épreuves,

pour réviser efficacement,

LE livre à avoir sous la main.

Trois grandes parties.

  • une partie révisions avec 30 fiches de grammaire (négation, passé progressif, infinitif ou gérondif…) et 25 fiches de vocabulaire organisées par thème (éducation, politique, voyage…). Chaque fiche est accompagnée d’exercices.
  • une partie entraînement constituée de tests de vocabulaire et grammaire regroupés par niveau (de 1 à 4)
  • un super test « challenge »

Sont appréciées la progressivité des exercices, la clarté des leçons et la mise en page aérée.

********

Deux nouveaux titres dans cette collection très réussie à destination des plus jeunes.

 

 

 

 

 

Deux histoires dans lesquelles on retrouve avec plaisir le valeureux Robin des Bois et la pétillante Alice.

Quel bonheur, pour l’enfant, d’appuyer sur la puce sonore qui se fond dans le décor et d’entendre le récit.

On appréciera la qualité de la narration, d’une grande expressivité à l’accent très pur, et la maquette toujours aussi attrayante et solide.

De bons supports pour s’initier à la langue de Shakespeare.

 

 

Editions Larousse

06/1/17

D’une grande délicatesse

 

Chacune des nouvelles traite un thème précis (l’écologie/le handicap/le divorce) et raconte avec finesse une histoire dont la chute en est souvent le point d’orgue.

Les mots de chacune de ces nouvelles sont percutants, les descriptions efficaces.

Des textes courts, incisifs, parfois poétiques, souvent optimistes et réalistes.

Faciles d’accès et de lecture, ces récits qui sonnent juste, sans jamais tomber dans le pathos, font preuve d’une grande sensibilité et sauront provoquer des discussions sur des sujets parfois difficiles.

 

Editions Le Calicot

05/29/17

Et mes larmes jaillirent

Un bel hommage à Esther Earl, jeune fille atteinte du cancer qui a inspiré à John Green le personnage féminin de  Nos étoiles contraires.

Un livre fort et poignant qui décrit – à partir du journal d’Esther, de dessins, de photos, de lettres et de témoignages divers-,  avec beaucoup de justesse, les bouleversements que peut provoquer la maladie dans la vie quotidienne de ceux qui sont confrontés à une semblable situation, sans jamais rentrer dans aucun détail morbide. Les sentiments de l’adolescente, ceux de ses parents ou encore de sa famille et de ses amis sont d’une grande finesse et d’une grande lucidité. On sourit, on pleure ; on espère, on doute avec eux.

Les dernières pages, relatant les derniers instants d’Esther, sont poignantes et tellement belles.

Sont admirablement mis en avant les points positifs nés de cette « plaie » : famille plus soudée, gain en maturité, belles amitiés, dépassement de soi…

Un opus qui n’oublie pas de rendre hommage au dévouement du corps médical et à tous ces bénévoles qui tentent de redonner le sourire aux petits malades.

Un ouvrage enrichissant qui ouvre de nombreuses pistes de réflexion sur la maladie, la mort et le salut.

 

Quelques passages :

… C’est le mot qu’elle a employé pour décrire l’amour de sa famille, « infini ». J’ai compris alors que l’infini n’est pas synonyme de quantité ; l’infini, c’est l’absence de limites. Le monde dans lequel nous vivons est défini par ses limites. On ne peut pas voyager plus vite que la lumière. On mourra tous un jour. On ne peut pas y échapper. Mais la conscience humaine a ceci de miraculeux et d’encourageant qu’elle est capable de concevoir l’absence de limites. John Green

Soit juste heureuse. Et si tu ne peux pas être heureuse, fais des choses qui te rendent heureuse. Ou alors ne fais rien, mais avec les gens qui te rendent heureuse. Esther Earl

Pour  plus d’informations  sur Esther et ses parents, vous pouvez vous rendre sur la chaîne Youtube d’Esther, sur Caring Bridge ou encore le blog de Wayne.

Sans oublier la fondation This Star Won’t Go Out.

Editions Nathan

05/25/17

C’est à Versailles !

Au fond d’une impasse obscure, tu te rendras.

Dans la charmante courette, tu pénétreras

pour découvrir LA boutique versaillaise dédiée au monde d’…… HARRY POTTER.

Dans cette toute petite antre dans laquelle on n’accède qu’au compte-gouttes (patience est mère de vertus !…), sont proposés pêle-mêle des baguettes magiques, des robes et des balais de sorciers, des t-shirts, des mugs et un tas d’autres objets à l’effigie des héros de la saga créée par J.K Rowling.

Les fans n’ont pas fini de se réjouir : le 27 mai prochain, Chris Rankin, l’interprète de Percy Weasly, sera présent à la boutique ! Attention, réservation obligatoire et main au porte-monnaie de rigueur : il faudra débourser 20 euros pour une photo avec l’acteur, et plus de 100 euros pour un repas à ses côtés dans un restaurant privatisé. Mais, c’est bien connu : quand on aime, on ne compte pas…. Quoique…

 

L’Armoire Geek, 3 Impasse Duplessis – Cour Des Ateliers Duplessis – 78000 Versailles

 

05/21/17

Poignant !

Ce court roman, à la couverture souple et aux livrets cousus, aborde, dans un style alerte, plusieurs thèmes forts : l’univers carcéral, l’abandon du père, le regard des autres sur la famille de ceux qui ont « fauté », l’après-prison. Contée à la première personne -ce qui lui donne un ton de confidence qui touche d’emblée le lecteur-, la narration, épousant le point de vue d’un jeune adulte dont on ne connaît ni le nom, ni les raisons de son emprisonnement, nous entraîne dans un récit où tout est parfaitement dosé : un peu de chagrin, un peu de réconfort ; des moments tendres, des moments plus violents ; des doutes mais aussi des réponses. Les personnages et les lieux sont croqués avec force réalisme, ce qui rend tout palpable. 

Une histoire qui recèle de nombreuses qualités dont celle de finir sur une note positive.

Un parcours initiatique qui ne laisse pas indifférent !

Un petit extrait permettant de goûter la plume de l’auteur :

En moins d’un an, j’ai appris à avoir besoin de cette cage. Une perruche, je suis devenu une perruche qui regarde au travers des barreaux en espérant sortir et voir le monde sans ces rayures et quand on lui ouvre la porte, qui s’enfonce tout au fond de sa cage, incapable de mettre une plume dehors.

Ce roman est à retrouver aux éditions Le Calicot. (100% fait en FRANCE !)

Une nouvelle maison d’édition créée par Eric Denniel qui n’est pas un nouveau-né en matière d’édition puisqu’il fut directeur de la collection Place du Marché. Eric a eu envie de créer une maison d’édition qui lui ressemble. L’écouter parler de son métier, de ses auteurs, fut un réel plaisir (merci à lui et à la Librairie La Vagabonde située 40 rue d’Anjou à Versailles de nous avoir accueillis)

05/4/17

Au bonheur des créatives !

Deux superbes recueils signés Dessain & Tolra

 

 

Une belle pochette pleine d’idées top.

Dans ce kit :

  •  60 feuilles papiers disposées dans l’ordre des projets ; sur la plupart des feuilles, des lignes déjà dessinées, ce qui simplifie les manipulations !
  • un guide qui présente les 33 créations proposées ; des créations très variées : cadre photo (très sympa !), une boîte à cartes, des lampions… Les explications sont particulièrement claires et progressives ; les étapes de réalisation sont photographiées et les réalisations finies joliment mises en scène.

Peu de matériel à utiliser, si ce ne sont de la colle, parfois des attaches parisiennes ou du scotch.

Des créations pleines de charme.

 

**********

300 feuilles aux motifs noir, gris et blanc.

10 modèles à réaliser : pyramide, tourterelle, soleil, boîte à facettes, taurillon, étoile polaire, carte cocotte, ours blanc, carrément magique et fleur de lotus.

Des explications simples étayées par des schémas.

Le niveau de difficulté est indiqué pour chacune des réalisations.

Pour les débutants comme les plus expérimentés.

Quelques images prises par ‘tite Blanche (11 ans) qui se régale !

 

 

04/27/17

Un documentaire indispensable à lire

Êtes-vous certains de connaître les tenants et aboutissants de ce conflit que l’on réduit trop souvent et trop rapidement aux termes de « guerre d’indépendance ». Car s’il est un conflit difficile à décrypter, c’est bien celui-ci.

Nane éditions a le mérite de proposer un ouvrage qui explique de manière pragmatique les origines de ce conflit ; un conflit qui a mûri -on le voit bien à la lecture de ces pages- au fil des années, au gré des guerres, au gré des événements économiques et politiques.

Fidèle à l’esprit de la ligne éditoriale, ce titre -comme tous les autres- nous prend la main et nous explique, toujours avec pédagogie, comment nous en sommes arrivés là.

Pour cela, un découpage en 12 chapitres pour remonter le temps :

  • Des origines à la présence française
  • La conquête française (1830-1871)
  • L’émergence du nationalisme algérien
  • Un contexte favorable aux indépendances
  • Les « événements » d’Algérie (1954-1956)
  • L’enlisement (1956-1958)
  • Vers l’indépendance
  • Sur le terrain militaire
  • La fin de la guerre
  • La guerre en métropole
  • L’indépendance de l’Algérie
  • Le bilan de la guerre

Extrêmement bien documenté, remarquable de précision, d’intelligence et d’objectivité, ce documentaire parvient à faire revivre ces événements d’un passé complexe.

Sa grande richesse tient également dans la diversité de ses illustrations et dans leur juxtaposition : photographies, documents d’époque, cartes…

Un opus concis et complet, très bien organisé, qui apporte des réponses claires à tous ceux qui tentent de comprendre le monde qui les entoure.

04/26/17

Renaud Thomazo revient dans une nouvelle collection

Mais qui est Renaud Thomazo ? A coup sûr, vous avez déjà eu l’un de ses livres entre les mains, car Renaud Thomazo, historien, a participé à de nombreux ouvrages. Il est également éditeur, et collaborateur régulier des Editions Larousse où il a été directeur de collections : Les grands crimes de l’Histoire de France (Larousse, 2014), Les Rois de France (Larousse, 2014),  Un siècle d’espionnage (Larousse, 2014), Les grands scandales de l’Histoire de France (Larousse, 2013)…

Une ‘tite vidéo ? C’est ici.

Quelques-uns de ses titres, ce sera là

 

 

 

 

 

 

 

 

Fidèle à sa passion qu’est l’Histoire, l’auteur revient dans une nouvelle collection très réussie ; réussie parce qu’intéressante, réussie parce que d’un format très sympa.

 

 

 

 

 

 

D’emblée, on est séduit par la clarté de la présentation.

La même manière de faire dans ces 2 recueils :

un personnage ou une date traité(e) en 3-4 points introduits par des titres explicites. Un exemple pour chaque livre ?

Pour présenter Madame de Pompadour, 3 entrées : « La plus belle femme de Paris », « Madame la ministre » et « Le style Pompadour ».

Pour évoquer Waterloo, 3 entrées également : « Le vol de l’Aigle », « Comme une onde qui bout » et « L’espoir changea de camp ».

Concis et clairs, ces documentaires instructifs, abondamment illustrés de photos et de reproductions de documents historiques, se lisent pour le plaisir.

Un sommaire et un index permettent de sortir de la lecture linéaire.

De quoi ravir tous ceux qui veulent (re)goûter à une Histoire qui n’a rien de fastidieux.

Une belle réussite, un vrai coup de cœur !

Editions Larousse

03/14/17

Irrésistibles signés Larousse

Je suis très bon public et ces petites perles me régalent.

Une compilation répartie en 17 catégories : celles des examens, du sport, de la gendarmerie, des hot-lines, des excuses d’élèves, des mots de parents, des célébrités, de l’administration, de la santé, des petites annonces, des pompiers, des assurances, des douanes, de la justice, du recrutement, des bulletins scolaires et des mairies.

Une mine d’or en la matière !

On rit et sourit, et ça fait du bien !

Un extrait (j’ai un faible pour les bulletins)

1er trimestre : a coulé

2e trimestre : commence à creuser

3e trimestre : possède une galerie

 

**********

Envie de préparer l’exposition de Pissarro à Marmottan ou encore celle des « paysages mystiques de Monet à Emily Carr » à Orsay ?

Ce livre vous attend !

En feuilletant les pages de ce livre, on est frappé d’emblée par la qualité de la présentation et celle des reproductions, nombreuses, souvent pleine page, qui ne dénaturent en rien les toiles originales.

Les informations sont très enrichissantes, tant du point de vue du contexte historique que par le qualité des analyses.

Fidèle à l’esprit de la collection, la démarche est pédagogique : plan d’ensemble puis focalisation sur un point particulier.

Un très bel album pour découvrir un mouvement artistique ou aborder une exposition.

**********

Un ouvrage qui sort des sentiers battus !

Sa marque de fabrique qui le rend terriblement attrayant : être sérieux, sans se prendre au sérieux !

Chaque découpage choisi est traité en une double page, selon une même organisation : un texte synthétique de 5-6 lignes introduit l’ensemble, puis des dates-clés sont commentées et étayées par une illustration 100% humour. On trouve également des encarts de couleur qui donnent des informations supplémentaires, souvent insolites.

La brièveté des propos et le ton enlevé stimulent l’intérêt du lecteur qui peut lire l’opus de manière fractionnée.

Le principe est séduisant et permet d’aborder une quantité de sujets.

Ou comment dire adieu aux livres bien rébarbatifs !