12/8/19

Jolis contes de décembre

Dimanche 8 décembre.

Bonne Fête aux Romaric !

Aujourd’hui, 2 recueils à lire sans modération !

Délicieux, cet album qui rassemble 5 contes classiques : Cendrillon, Jack et le haricot magique, Les lutins et le cordonnier, Le chat botté et Le Petit Chaperon rouge.

Ecrit dans un style, vivant et riche en vocabulaire, ces contes sont mis en page avec beaucoup de soin et joliment illustrés. L’ambiance esthétique, ainsi créée, soutient admirablement ces textes classiques incontournables.

****

Dans cet épais album, les tout-petits retrouveront avec plaisir les trépidantes aventures des habitants de la ferme des pommiers.

Des histoires fraîches et pleines d’humour, aux illustrations enfantines et gaies dans les tons pastels.

Conçu  pour les apprentis lecteurs, le texte alterne en effet, des phrases très courtes et très simples en haut des pages, en gros caractères, avec des phrases un peu plus longues et plus complexes en bas des pages qui peuvent être lues par un adulte.

Doux moments de partage en perspective !

Le tout est à retrouver aux éditions Usborne.

12/2/19

Poésie poésie

Nous sommes le 2 décembre.

Bonne fête aux Viviane !

Aujourd’hui, je vous emmène chez les éditions Motus qui publient 2 nouveaux recueils.

Des soucis pour s’endormir ? Suivez donc les conseils de cette grand-mère pour le moins atypique.

Un recueil espiègle où auteur et illustrateur jouent, pour notre plus grand plaisir, avec les mots, avec leur agencement, avec leur poésie…

Texte original et images inattendues -des collages aussi beaux que surprenants- nous entraînent dans une ballade pleine de légèreté.

Un album d’une incroyable inventivité dans la liberté de l’imaginaire.

***

Que feriez-vous si vous pouviez décrocher la lune ?

Découvrez les réponses de Simon Priem, dans ce petit recueil, véritable hymne à la vie.

Simon Priem nous entraîne dans un large champ de possibles, poétique déclaration d’amour au foisonnement de l’imaginaire. En s’appuyant sur le jeu du tangram, l’auteur a réalisé lui-même les compositions graphiques accompagnant ces mots qui font tout percevoir autrement.

Un régal !

11/28/19

Pour un plein d’humanisme et d’optimisme

Nous sommes le 28 novembre

et nous fêtons les Catherine.

 

Aujourd’hui, je vous présente le premier roman d’un auteur que j’affectionne particulièrement, qui m’avait émue avec ces 2 beaux témoignages « Deux petits pas sur le sable mouillé » et « Une journée particulière ».

Jules-César et sa famille vivent paisiblement dans leur village du Sénégal. Mais Jules-César n’est pas un petit garçon comme les autres : son quotidien est rythmé par des rendez-vous réguliers à l’hôpital pour y subir des dialyses. En effet, ses reins ne fonctionnent plus et, très vite une greffe va s’avérer indispensable. Son père, seul, est donneur compatible. Non pratiquée au Sénégal, cette opération va contraindre la famille à tenter le tout pour le tout : Jules-César et son père partiront en France… sans papiers en règle…

Que le lecteur ne s’y méprenne pas, il ne s’agit pas ici d’un livre sur la maladie. C’est avant l’histoire d’un père et d’un fils qui, déracinés, vont apprendre à se (re)connaître. A travers cette épreuve, ils découvriront ces ressources qui nous amènent, chacun de nous, à nous dépasser. Et si, au bout de ce chemin laborieux, parsemé de doutes et de peurs, se trouvait un magnifique trésor : l’amour inconditionnel, celui-là même dont a besoin tout enfant pour grandir sereinement ?

Une lecture poignante, vraie leçon de bonheur.

Une merveilleuse histoire d’amour entre un père et son fils.

Et vous, jusqu’où seriez-vous prêts à aller pour sauver la vie de votre enfant?

Editions Les Arènes

 

11/27/19

Mystérieuse Agatha Christie

Mercredi 27 novembre.

Nous fêtons les Virgil.

 

Je vous présente, aujourd’hui, une savoureuse bande dessinée qui retrace un évènement bien particulier de la vie d’Agatha : celui de sa mystérieuse disparition, durant 11 jours, en décembre 1926.

En 3 chapitres, cet album nous montre comment celle, qui fut une petite fille à l’imagination débordante, acculée par le chagrin suscité par le décès de sa mère et la perspective d’un divorce, va disparaître et être recherchée par l’Angleterre tout entière et comment, après cette étape, Agatha va se reconstruire.

Le scénario de Chantal van den Heuvel est tout à fait passionnant. Elle propose une minutieuse appréhension du caractère d’Agatha, enfant, qui aime à s’évader dans des mondes imaginaires. L’atmosphère oscille entre tensions et insouciance, rires et disputes ; la narration est rythmée grâce à quelques ellipses nécessaires.

Les décors sont particulièrement soignés. Nina Jacqmin a su donner vie à ses personnages, en soignant détails vestimentaires et expressions des visages. Les cadrages sont très bien pensés et la mise en couleur, qui donne profondeur et chaleur au dessin, est remarquable.

L’ensemble, de très bonne facture, est très agréable à lire et met parfaitement en lumière le destin de celle qui fut la reine du roman policier.

Certains souvenirs doivent être ensevelis et oubliés.”
Agatha Christie, La Fête du potiron.

Editions Glénat

 

 

 

 

11/2/19

Un aller simple pour la montagne !

Samedi 2 novembre.

Une pensée à nos défunts.

Le roman du jour : un policier écrit par Guillaume Desmurs, journaliste spécialisé dans l’univers outdoor et montagne, rédacteur en chef de nombreux magazines de ski et de montagne, et auteur de plusieurs livres.

Rien d’étonnant, donc, à ce que le cadre de ce roman soit la montagne, et plus précisément une station de ski inspirée du modèle des années soixante dans laquelle se joue un bien terrible scénario : des cadavres jonchent quotidiennement le sol enneigé…

Bienvenue dans l’univers de Guillaume Desmurs où l’environnement fait partie de l’intrigue. La grande force de l’auteur ? Celle de toujours trouver le mot juste pour décrire un paysage, une atmosphère, ou encore une sensation. Sa plume, divinement maîtrisée, suscite tout de suite des images. Si l’histoire démarre un peu lentement, on est rapidement happés par la psychologie des personnages qui possèdent tous leur part d’ombre et de lumière, qui sont tous esclaves.

Guillaume Desmurs connaît son milieu sur le bout de skis et orchestre une sympathique histoire au cours de laquelle on se surprend à oublier certains petits défauts de l’intrigue.

Editions Glénat

 

 

11/1/19

L’heure du crime !

Vendredi 1er novembre !

Bonne fête à tous !

 

 

Aujourd’hui, une lecture à dévorer au coin d’un bon feu.

Une star de la téléréalité est retrouvée morte dans une école abandonnée, le crâne perforé par un pistolet d’abattage. L’homme est attaché à une chaise dans un coin de la salle de classe, un bonnet d’âne sur la tête et des feuilles agrafées dans le dos. Ce meurtre n’est en fait que le premier d’une série dont les cibles sont toujours des personnalités des médias…

Cet énorme pavé, qui nous embarque dans une course contre la mort, ravira les amateurs de thriller.

Avec ses chapitres très courts, ses rebondissements et sa construction rigoureuse et implacable qui fait vaciller nos certitudes jusqu’à la dernière page, ce roman, dans lequel l’auteur déploie un art  subtil du suspense et de la mise en scène, se dévore. Le lecteur, confortablement installé, se régale des errances des enquêteurs et se demande comment ces derniers vont se sortir de cet énorme guêpier, avant de se réjouir de la chute.

On est vite tenu par la psychologie des personnages habilement posée : on s’attache à ce profiler en mal d’affection, à sa fille qui vient de découvrir la mascarade qui lui a été jouée des années durant, à cet enquêteur nouvellement marié qui découvre son inclination pour des pratiques peu ordinaires…

L’air de rien, ce polar bien ficelé pose pas mal de questions sur les rapports familiaux, les rapports aux autres, la vie…

Editions Actes Sud

10/11/19

Belles lectures à savourer

Nous sommes le 11 octobre.

Nous fêtons les Théophane.

Deux albums bien sympathiques aux éditions Usborne.

Le premier nous emmène en Chine.

Superbement illustrés, avec une mise en page soigneusement étudiée, ces 13 contes traditionnels expriment tous la sagesse chinoise. Ecrits simplement, dans une langue au vocabulaire choisi, ils ont en commun de mettre en avant le courage, l’honnêteté et la générosité. Des textes aux belles qualités morales.

D’un style typiquement asiatique, de magnifiques dessins aquarellés, aux couleurs chatoyantes, emplissent les pages et accompagnent pas à pas l’histoire.

A lire comme tous les contes : avec plaisir !

**

Les plus petits retrouvent, quant à eux, leurs héros : Poppy et Sam

Cet ouvrage, facile à transporter lors d’un voyage, promet des heures de bonheur aux jeunes enfants.

Agréable à feuilleter, grâce à sa belle maquette -papier glacé et dessins aux couleurs vives- le recueil se compose de 10 histoires brèves, d’une quinzaine de pages chacune, valorisant les thèmes de l’amitié et de la découverte du monde.

A partager sans modération !

10/9/19

Mieux comprendre

Nous sommes le mercredi 9 octobre.

Bonne fête aux Denis.

 

Que s’est-il donc passé un 9 octobre ?

  • 43 avant J.-C. : fondation de Lyon
  • 1683 : mariage de Louis XIV et de Mme de Maintenon
  • 1890 : début de l’aviation ; Ader fait décoller son avion
  • 1945 : fondation de l’ENA
  • 1981 : abolition de la peine de mort

**

Nouvel opus passionnant aux éditions Nane qui traite du Judaïsme, sa signification, ses origines, son histoire, les principaux éléments qui l’expriment (synagogues, prières, livres…), les étapes d’une année et d’une vie juive, les Juifs en France et dans le monde.

Voici un excellent documentaire pour s’initier au Judaïsme. Clair et facile à lire, il permet de découvrir les principes qui président à la religion juive et de mieux comprendre cette communauté qui a su préserver toujours et partout son identité. A cet égard, les chapitres, traitant des symboles et des cérémonies ponctuant les étapes d’une vie juive, sont particulièrement intéressants.

Les nombreux encarts et photos, commentés, contribuent à une meilleure appréhension du sujet.

Un ouvrage de qualité dont la rigueur est à souligner.

Très belle préface d’Haïm Korsia, Grand Rabbin de France

10/7/19

Au delà des frontières

Lundi 7 octobre.

Bonne fête aux Auguste !

Ca s’est passé un 7 octobre :

  • 1337, début de la guerre de Cent Ans
  • 1571, destruction de la flotte turque à Lépante
  • 1870, Léon Gambetta quitte Paris à bord du ballon, L’Armand Barbès, pour rejoindre le gouvernement replié à Tours lors du siège de Paris.
  • 1948, présentation de la Citroën 2CV au salon auto de Paris

***

Aujourd’hui, direction : les éditions Motus pour un très bel album

C’est l’histoire de Swan, un jeune garçon, qui habite au 10e étage d’une tour et de Mia qui, elle, habite au 11e étage d’une tour située en face. Les deux enfants, un peu rêveurs, aiment à regarder par la fenêtre. Un jour, leurs regards se croisent. Une amitié muette se noue au gré de rendez-vous spontanés. Jusqu’au jour où, une affreuse muraille grise vient à les séparer. Les deux enfants ne peuvent plus s’adonner à leur petit rituel…

Un magnifique album empreint de poésie. Le texte, simple, bien écrit, rayonnant de la tendre complicité qui unit les deux amis, est très parlant pour les enfants qui se retrouveront facilement dans les sentiments éprouvés par Swan et Mia. Au désemparement, à l’incompréhension nés de l’apparition de ce mur -qui peut symboliser tant de choses : la religion, l’ethnie…- fait bien vite place l’espoir de se retrouver malgré tout.

On appréciera les remarquables illustrations de Diara Petrilli ; des dessins parlants, d’une remarquable expressivité, dont il se dégage une immense sensibilité.

“Si tous les enfants du monde pouvaient se donner la main…” Ainsi pourrait être la morale de cet album.

10/6/19

Au bonheur des petits

Nous sommes le dimanche 6 octobre.

Nous fêtons les Bruno !

Que s’est-il passé en France un 6 octobre ? Ben…. pas grand-chose. Ah, si !

– 1889 : ouverture du Moulin-Rouge

Ouf !!!!!!!!!

*********

S’il ne s’est pas passé grand-chose un 6 octobre, il n’en demeure pas moins que cette rubrique dédiée aux plus petits sera riche !

C’est toujours du côté des éditions Usborne que je me tourne dans ces cas-là.

Pour commencer, une collection déjà très riche qui ne cesse de s’agrandir -mais où vont-ils chercher toutes ces bonnes idées ?- pour le plaisir de tous :

Toujours un plaisir pour les petits de toucher, répéter, tourner ces pages épaisses et cartonnées aux illustrations gaies et colorées, et aux thèmes variés, toujours enchanteurs.

Toucher des matières douces, rêches, bosselées, quoi de mieux pour prendre conscience des chose et découvrir le monde qui nous entoure ?

Un agréable moyen de donner le goût du livre aux tout petits, de développer leur sens tactile et le langage.

*

Amusant à souhait, ce méli-mélo :

Ce livre magique est une belle idée dans sa conception : le principe de mélanger toutes les pages, coupées en deux à l’horizontale, donne des personnages nouveaux, aux drôles d’activités. L’enfant peut ainsi jouer seul sans se lasser, en tournant, inventant, et créer de nombreuses combinaisons. Les illustrations, aux couleurs douces, sont bien adaptées aux petits.

Un album fort attrayant !

*

Bonheur de dessiner avec des tampons :

Avec sa très belle maquette -des feuilles de papier épais, relié par des spirales-, cet album permet de réaliser de jolis dessins. A chaque page, un thème différent est proposé : papillons, montgolfière…

Pour guider les plus jeunes dans leur création, des consignes simples et claires.

Une approche ludique du dessin.

*

Attention, ça va déménager !

Un album sonore de qualité qui commence par présenter les différentes familles d’instruments de musique, avant d’entraîner le lecteur dans une belle composition.

L’enfant est ainsi initié à la notion de rythme, de tempo,… et goûte à différents styles musicaux : rock, reggae…

Le plus : le lien internet pour écouter les séquences de batterie du livre.

*

Réjouissants, ces coffrets puzzle

Un livre, un puzzle et un jeu d’observation, tout dans ces superbes coffrets.

Suivant l’âge visé, l’ensemble des pièces forme un beau puzzle géant de 100 pièces ou 3 petits de 9 pièces. Ces dernières sont relativement solides, ce qui promet une certaine durée d’utilisation !

De quoi se concentrer sur le maniement des pièces et entraîner sa dextérité manuelle.