07/11/17

De quoi ravir les plus petits

Chez  Usborne,  fidèle compagnon des enfants, plusieurs recueils à découvrir.

Coup de cœur pour cet ouvrage qui propose aux enfants de compléter de jolies scènes au moyen de gommettes.

 

J’aime l’idée des 4 compartiments dans lesquels les gommettes sont rangées par couleur dominante : rose/rouge, jaune/orange, vert plus ou moins foncé, bleu et ses dégradés. Le couvercle se repositionne aisément.

J’aime les illustrations bien adaptées au public visé : traits ronds, couleurs franches, scènes naïves et variées -filles et garçons peuvent s’y retrouver.

Non seulement les petits donneront cours à leur imagination, apprendront à manier formes et couleurs, mais ils acquerront en plus minutie et précision du geste.

Une activité complète, non ?
*********
Pour progresser en graphisme, faire/défaire/refaire sans appréhension, rien de telle que cette collection
Là encore, des traits tout doux et des scènes adorables.
Rappel : le feutre est fourni.
Petite suggestion : ne serait-il pas possible d’intégrer un petit crochet pour fixer le feutre et éviter ainsi de l’égarer ? Merci, M. Usborne ! 🙂
*********
 Belle réalisation que ces livres  Méli-mélo
Un livre aux pages découpées pour s’amuser des heures durant : 20 736 pirates ou princesses différents à former !
Les résultats, souvent surprenants, sont amusants et prêtent à sourire.
Sur la page de gauche, la tenue en crayonné avec annotations ; à droite, la tenue en couleurs !
Des ouvrages fort sympathiques, bon point de départ pour des exercices d’activité orale : que vois-tu ? es-tu surpris ? aimes-tu ?…
*********
Pour finir, succès garanti pour ce nouveau thème de  La peinture magique
J’en rappelle le séduisant principe : on trempe la pointe du pinceau dans l’eau, on applique sur le dessin et les couleurs surgissent. Pas besoin de tubes de peinture, si bien que cette activité peut se faire PARTOUT !
07/8/17

Une belle réussite

 

Chaque printemps, Iris rentre chez elle, dans la forêt où elle est née. Cette année, l’automne arrivant, elle décide d’y rester : elle veut voir l’hiver ! La petite hirondelle ne se doute pas des nombreux dangers qui l’attendent…

Cette ravissante histoire séduira tous les lecteurs par son texte poétique et ses tendres illustrations au trait subtil et franc. La soif de découverte, le respect et l’amitié sont mis en exergue. Magnifiquement écrit, le texte suit le rythme des métamorphoses de la nature et emporte dans son élan des émotions variées telles que la peur, la sérénité, la nostalgie, puis l’espérance. 

On aime le format à  l’italienne du recueil qui permet d’apprécier plus encore les dessins qui, suivant la saison, épousent des tons chauds ou froids. Chaque double page ouvre la porte à une nature riche et fait écho aux mots poétiques.

Un ouvrage de très belle facture -seul regret : sa fabrication en Chine.

Editions Milan

06/30/17

La fête de l’amitié

J’aime ces albums qui montrent à quel point l’amitié est précieuse.

Pour commencer, une nouvelle aventure d’Edmond et ses amis.

Ce matin, Edmond a retrouvé le vieux livre de cuisine de sa grand-mère. Il y trouve la recette de la soupe à tout. Edmond décide d’inviter ses amis le soir même. « Chaque invité apporte un ingrédient de son choix et le plonge dans l’eau… mais ce qui rend la soupe à tout vraiment extraordinaire, c’est… l’ingrédient mystère ! » …

Une charmante histoire pour parler d’amitié. La fraîcheur et la beauté des illustrations, alliées à un texte simple, retranscrivent parfaitement les mille et une expressions de ce ballet de personnages autour d’Edmond. Encore un bel album dont la chute ravira petits et grands.

A lire en famille pour partager un bon moment !

*****

Une belle balade dans Paris

Ce matin, la tour Eiffel reçoit la visite de Léa et Nino. Les 2 enfants participent à une chasse au trésor. Ils pensaient trouver le trophée en haut du monument. Ravie d’aider Léa et Nino, la tour Eiffel les invite à rester sur son dos…

Cette chasse au trésor entraîne le lecteur au cœur de Paris, à la découverte de ses monuments, de son atmosphère, de ses charmes. Si dimensions et perspectives sont modifiées, les illustrations colorées, au trait souple, sont néanmoins fidèles aux caractéristiques parisiennes : les berges, les grandes avenues…

Un livre à offrir aux jeunes touristes venant découvrir les beautés de la capitale.

 **********

2 nouveaux recueils pour apprendre à coder.

A partir de 8 ans, privilégiez cet album

A partir de 10 ans, ce sera plutôt celui-ci

Je vous avais déjà présenté cette collection.

Chaque ouvrage se divise en 2 parties : création du jeu de base et personnalise ton jeu.

Les explications sont claires, illustrées pas à pas.

Au final, beaucoup de satisfaction !

Editions Nathan

06/26/17

Tout doux, tout chou

Bravo aux éditions Fleurus pour ces 2 ouvrages qui aident au développement de nos bambins

Cet album offre une première découverte tout en tendresse du monde animal. Personnages et petites bêtes sont grandement attachants de par leurs rondeurs et la bonhomie qu’ils dégagent. Le texte, simple d’accès, se lit et s’écoute avec plaisir. Les enfants sont invités, à chaque page, à désigner, après observation, l’un des protagonistes délicieusement mis en scène.

Chaque page de gauche est constituée d’un puzzle de 4 pièces ; des pièces facilement préhensibles.

Les plus petits aimeront feuilleter et jouer avec  ce livre aux pages cartonnées, agréablement illustré et au format adapté à leurs petites mains.

*****

Peter habite une jolie ferme. Chaque jour, avec son chien Barnabé, il fait le tour des animaux.

Cet album est présenté sous la forme d’un texte à trous : un dessin permet de trouver le mot à dire. Une interaction très réussie !

De jolies illustrations, simples, colorées et charmantes, ajoutent à la fraîcheur du récit.

J’aime la mise en page soignée avec une couverture cartonnée et des cahiers cousus.

Un bon mélange entre album découverte et album de première lecture.

06/15/17

Conte moi des histoires

Voilà 10 adorables petits livres à la couverture souple pour découvrir de jolis contes ayant pour cadre la ferme.

Des histoires fraîches, pleines d’humour, qu’égayent des illustrations colorées et enfantines ; des aventures trépidantes mettant en scène les sympathiques habitants de la ferme des Pommiers.

Une collection conçue pour les lecteurs débutants : le texte alternant, en effet, des phrases courtes et simples que déchiffreront aisément les lecteurs débutants, avec des phrases plus longues et plus complexes qui seront lues par l’adulte. Une lecture accompagnée qui permet à l’enfant de prendre confiance et de progresser.

De bons supports pour éveiller le goût pour la lecture autonome.

N.B : tous les petits lecteurs sont invités à rechercher le canard caché dans chaque page, ce qui rend l’exercice lecture bien plus attrayant !

 

********

Un recueil qui regroupe 17 histoires classiques : Les musiciens de Brême, Le vaillant petit tailleur, La petite poule rousse…

Des récits intemporels, pleins de finesse, toujours agréables à lire à haute voix et à entendre. Des textes qui allient humour, ingéniosité, amitié et parfois fantaisie, dans des aventures entraînantes dont le jeune lecteur veut connaître le dénouement.

Les illustrations expressives et variées mettent à contribution l’imagination du lecteur ; elles sont toutes en harmonie avec le texte qu’elles accompagnent dans une mise en page attrayante.

Une réalisation très réussie !

Le tout est signé Usborne

06/7/17

Un nouveau Balthazar tout beau, tout propre

Une délicieuse histoire dans laquelle, comme toujours, les plus petits auront plaisir à se retrouver.

Balthazar est, cette fois-ci, dans la salle de bains. Après s’être brossé les ongles et les dents, s’être mouché le nez, s’être lavé le visage et s’être brossé les cheveux, Balthazar est … tout propre !

Encore un superbe petit album composé d’un texte toujours aussi bien écrit, usant d’un vocabulaire riche et descriptif.

Un nouvel épisode à nouveau merveilleusement illustré, avec des dessins délicats, pleines pages. A noter que tous les accessoires de toilette (brosse, dentifrice, gant…) sont en relief. C’est un vrai plaisir de les sentir du bout des doigts.

A lire pour bien grandir et devenir autonome !

Editions Hatier

 

05/31/17

Bien grandir avec Nathan

Deux collections intéressantes dédiées aux plus jeunes.

 

Commençons par la série Max et Lapin qui aborde habilement des problématiques rencontrées par les tout-petits.

Cette histoire toute simple, ancrée dans le quotidien des enfants, montre combien l’apprentissage de la propreté n’est pas toujours évident pour les petits ; chacun avance à son rythme… L’expérience de Max démontre que cette étape, si elle doit être proposée et guidée par les parents, ne peut réussir sans la volonté de l’enfant. Les illustrations complètent avec bonheur un texte plein de bon sens.

*

Tout en douceur et en tendresse, texte et images invitent à réfléchir sur les relations que peuvent entretenir deux amis, et sur le rôle important de l’adulte qui joue le médiateur et désamorce une situation tendue.

 

*********

Deux nouveaux titres dans la collection Papoti-Papota

 

 

 

Je rappelle le principe : des histoires tout en images grâce auxquelles l’enfant enrichit son langage et est invité à s’exprimer en faisant le portrait des héros, en décrivant le décor et les objets, en situant les personnages dans l’espace, en décrivant les actions ou encore en devinant la suite.

Sur chaque double page apparaissent le thème de langage, nos deux petits lapins qui accompagnent l’enfant dans le commentaire de l’image et des idées pour prolonger l’expression orale.

De bons supports pour éveiller la curiosité, le sens de l’observation et développer le langage des plus petits.

 

Editions Nathan

 

 

05/30/17

Très belles adaptations

Pour commencer, l’adaptation à destination des CM2 de l’un des plus emblématiques romans d’aventures

Ce récit palpitant, qui nous ouvre les portes du Grand Nord américain, met en scène un héros singulier, un loup. Le lecteur assiste à son développement et à son évolution.
Cette belle aventure est prétexte à une fable sur un monde où la sauvagerie des hommes dépasse parfois celle des animaux.

Le texte, ici abrégé, n’élude aucun des ressorts dramatiques du récit originel : sont très bien rendues la séparation mère-fils, la souffrance, la violence…

Des illustrations accompagnent et agrémentent ce roman exigeant, au vocabulaire choisi avec grand soin.

Une belle maquette à laquelle seront sensibles les plus jeunes.

A noter : des fiches pédagogiques très bien conçues sont à la disposition des enseignants sur le site de l’éditeur.

***********

Une histoire de sœurs dans laquelle bon nombre de petits lecteurs se reconnaîtront ; une belle adaptation française de The Seven Princesses

Smiljana Coh, toute jeune auteur-illustratrice croate, utilise son talent pour illustrer avec tendresse et justesse la complexité des relations dans une fratrie. Comment ne pas se retrouver dans ces adorables princesses aux caractères bien trempés qui atteignent, non sans difficulté, un point d’équilibre ? Tous les sentiments contradictoires sont subtilement évoqués dans cette histoire pleine d’une malicieuse tendresse qui offre l’opportunité de parler avec les enfants de la colère, de la jalousie et aussi du plaisir de savoir pardonner et de se faire pardonner.

Page après page le lecteur avance dans le récit, sans se lasser, en attente de voir l’évolution de la situation.

Les illustrations sont en étroite liaison avec les mots : les fonds sombres évoquant disputes et remords contrastent avec la luminosité des retrouvailles et autres moments complices.

Un très bel album !

Editions Larousse

05/11/17

Pour apprendre l’anglais dès le plus jeune âge

Aux éditions Larousse, 3 petits livres cartonnés pour se familiariser avec l’anglais et acquérir le bon accent (c’est un peu le challenge, isn’t it ?)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A travers 12 comptines du répertoire traditionnel anglo-saxon (We wish you a merry Chrismas, Three Little Monkeys, Humpty Dumpty…) et une aventure passionnante 100% en anglais, les enfants vont s’initier doucement à la langue de Shakespeare.

Les petits albums entièrement cartonnés présentent, sur chaque double page, une illustration colorée et vivante, les paroles en anglais, la traduction en français et une puce qui déclenchera la chanson ou le texte.

 

Un apprentissage linguistique ludique et pédagogique, idéal pour les tout-petits !

******

Des jeux pour apprendre le vocabulaire anglais en s’amusant

Pour commencer, ces cartes permettant de jouer soit

  • au jeu des 7 familles, idéal pour découvrir des mots simples issus de thèmes divers comme les animaux, les métiers, la famille, les animaux de la ferme, les sports, les animaux sauvages et les Européens.
  • au jeu de paires

 

Dans le livret fourni, des conseils et idées d’activités pour travailler la prononciation et l’expression orale.

 

*

Toujours apprécié des plus petits, un mémo

8 catégories sont proposées : la famille, les animaux, les animaux de la ferme, les fruits, les vêtements, le petit-déjeuner, les transports et les animaux sauvages.

Un astucieux livret rappelle les règles du jeu « classique » et propose deux autres variantes très intéressantes.

La prononciation de chaque mot est précisée.

Dans les 2 jeux, des illustrations simplement jolies :

Rien de mieux que le jeu pour apprendre et s’amuser en famille et entre amis, isn’t it ?

05/9/17

D’irrésistibles contes de randonnée

Belles pioches pour les éditions Didier Jeunesse qui publient 2 albums absolument délicieux.

Un jour, la maman de Saïdou lui offre une coccinelle. Un tout petit cadeau, très joli, qui tient dans son poing fermé. Mais une poule passe par là et …  gobe la coccinelle ! Voilà qu’arrive un aigle qui emporte la poule pour … la manger. Surgit alors un serpent qui ouvre grand la gueule et … avale l’aigle…

Adaptation d’un conte de tradition orale, cet album amène à découvrir la sagesse africaine. Le texte, vivant, s’accompagne de dessins emplis de légèreté ; qualité non négligeable dans cette histoire aux petits drames multiples qui démontrent que rien n’est acquis, ni joué par avance : la vie réserve de multiples bonheurs à qui sait les préparer et les recevoir…

A lire comme tous les contes, avec plaisir !

************

Cet enfant-là restait toujours tout seul dans son coin. La raison de son isolement ? La bosse dans son dos. Un jour, de sa bosse, sont sorties  deux grandes ailes. Le petit bossu s’envole loin de son village et des sempiternelles raillerie. Voilà que les oiseaux décident  de partir avec lui, puis, les fleurs, les champs, les vaches laissant alors le pays triste et gris. Les années passent.  Une petite fille décide de partir à la recherche du bossu…

 

Cette histoire évoque avec beaucoup de douceur et de délicatesse la tolérance. Le lecteur comprend vite que cet enfant différent qui souffre d’être raillé, qui souffre de sa solitude, recèle en lui des qualités que seuls les éléments de la nature ont su voir. La nature ne perd-elle pas peu à peu ses couleurs ? Heureusement, une petite fille va réussir, avec spontanéité et innocence, à « réapprivoiser » cet enfant devenu vieux et le monde de recouvrer aussitôt ses jolies couleurs. Le texte doux et poétique s’harmonise à merveille aux illustrations épurées, aux couleurs tendres.

Un album pour réfléchir sur l’apparence et les valeurs de cœur.

Un livre très esthétique.