04/4/19

Suspense suspense…

Aujourd’hui, nous sommes le 4 avril.

Bonne fête aux Alette et Isidore.

 

Que s’est-il passé en France un 4 avril ?

  • 1791, l’église Sainte-Geneviève est transformé en temple civil par décision de l’Assemblée constituante et devient le Panthéon.
  • 1891, le peintre Paul Gauguin part pour Tahiti
  • 1931, début de la croisière jaune organisée par André Citroën ; celle-ci relie Beyrouth à Pékin
  • 1946, accusé de 27 assassinats, le docteur Petiot est condamné à mort
  • 1946, à 83 ans, Paul Claudel est élu à l’Académie française, il occupe le siège numéro 13

*******

En ce jeudi froid mais ensoleillé, je vous présente un roman haletant édité par autrement.

Le sujet ? Un cambriolage qui tourne mal. Un homme en fuite et traqué. Un journaliste qui pense faire le reportage du siècle en interviewant ce fugitif. Et si cette idée s’avérait être l’erreur du siècle ?…

 Ce roman, écrit dans un style moderne et audacieux, propose une réflexion sur des sujets sérieux : les aléas de la vie, les dilemmes, la gloire, l’éthique, l’influence, la chute…

Une lecture aisée et haletante, qui fait souvent penser à un scénario de film :  un journaliste en vue qui est à la recherche du scoop, un truand solitaire et désabusé qui n’hésite pas à assassiner les gêneurs, un paysage de montagne plutôt morne et une course-poursuite pleine de rebondissements qui fait douter jusqu’à la dernière page de l’issue de ce drame.

Remarquablement traduit de l’anglais, ce roman se lit d’une traite et promet un agréable moment de détente.

******

” L’écriture a ceci de mystérieux qu’elle parle.”

” Il y a des yeux qui reçoivent la lumière et il y a des yeux qui la donnent.”

Paul Claudel

03/23/19

Picasso&co.

Aujourd’hui, nous sommes le 23 mars

et nous fêtons les Victorien et Rébecca.

 

Que s’est-il passé un 23 mars en France ?

– 1842, mort de Stendhal

– 1954, la communauté Emmaüs devient officiellement une association

*****

Je vous présente, ce samedi, un roman édité par Gulf stream, un roman qui a pour cadre le Paris de 1905, et qui se déroule plus précisément sur la butte Montmartre, dans le quartier des artistes.

 

Emile, jeune homme de 18 ans, vient d’arriver à Paris où il compte bien devenir poète. Il s’installe au Bateau-Lavoir, un atelier d’artistes. Son voisin n’est autre que Pablo Picasso dont la carrière débute à peine. Dans cet écrin ouvert à l’art, Emile rencontre d’autres jeunes artistes qui, comme lui, cherchent à percer : Max Jacob, Guillaume Apollinaire… La vie sit un cours normal jusqu’à ce que Linda, une jeune bouquetière qui posait comme modèle, se défenestre. Suicide ? Meurtre ? C’est ce qu’Emile va s’efforcer de déterminer….

 

Ce roman historico-policier, aux nombreux rebondissements, conduit le lecteur dans les pas d’un jeune héros sympathique. Le milieu artistique dans son ensemble -peintres, écrivains, modèles,…- et les comportements qui en découlent participent à l’entretien de mystères et non-dits où les secrets de famille trouvent naturellement leur place. Le style vif et agréable de l’écriture rend cette lecture particulièrement attrayante .

*****

“L’art lave notre âme de la poussière du quotidien” Picasso

03/8/19

Parce que nous ne devons pas oublier.

Nous sommes le vendredi 8 mars.

Bonne fête à tous les Jean.

Une pensée pour toutes les femmes.

Que s’est-il passé un 8 mars ?

  • 1974 : inauguration de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle
  • 1990 : le département breton les Côtes-du-Nord prend le nom de Côtes d’Armor pour éviter la confusion géographique.

**********

Je vous présente, aujourd’hui, un roman dont on peut recommander la lecture à tous nos élèves, notamment ceux de troisième.

On ne présente plus Arthur Ténor dont les romans connaissent toujours un vif succès auprès du jeune public (Guerre Secrète à Versailles, Le dernier des templiers …)

Dans ce livre, l’auteur nous plonge dans l’enfer de celle que l’on appelle communément la ” Grande Guerre “.

Par l’intermédiaire des aventures de Maximilien, 15 ans, qui rêve de devenir journaliste, sont évoquées les différentes étapes vécues par les soldats mobilisés : la surprise et l’horreur des conditions de vie épouvantables ont rapidement remplacé l’enthousiasme patriotique. Aux premiers combats succèdent l’horreur des tranchées, les blessés et les morts qui se multiplient.

Sans regretter son choix de suivre les soldats, Max relate, dans ses carnets, le sens du devoir, la souffrance, la peur de la mort et l’esprit de solidarité qui animent ses compagnons d’armes.

Respect et pardon ont aussi leur part dans ce poignant roman, habilement écrit, qui se lit aisément.

Un extrait :

” Ce fut donc sous un feu nourri que Gaston tenta de revenir à l’abri. Horrifié, Maximilien le vit tomber, se relever pour disparaître aussitôt derrière un geyser de terre soulevé par un gros obus. (…) Le duel d’artillerie s’intensifia encore, blessant ou tuant dans les deux camps de nombreux combattants.”

Une évocation réussie de la Première Guerre mondiale, émouvante et réaliste.

Une lecture recommandée par l’Education nationale.

Editions Gulfstream

********

Les erreurs ne se regrettent pas, elles s’assument. La peur ne se fuit pas, elle se surmonte. L’amour ne se crie pas, il se prouve. Simone Veil

03/3/19

Lire au coin du feu

Dimanche 3 mars, bientôt la rentrée pour certains, alors que les vacances continuent pour d’autres !!!!

C’est la Saint Guénolé.

Que s’est-il donc passé en France un 3 mars ?

  • 1873, Louis Pasteur invente le procédé de fabrication et de conservation de la bière pasteurisée (à boire, bien sûr, avec modération !)
  • 1875, les Parisiens assistent à la première représentation de Carmen, célèbre opéra de Georges Bizet.
  • 2004, le Parlement adopte la loi sur la laïcité à l’école.

 

*********

Que faire en ce jour si gris sur Versailles ?

  1. s’imaginer devant un bon feu
  2. lire un bon livre

Je vous présente aujourd’hui, édité par autrement, ce roman

Ecrit en 1951 par Shôhei Ôoka, ce texte est considéré comme un des chefs-d’œuvre de la littérature japonaise de l’après-guerre. Inspiré de sa propre expérience, l’auteur retrace le parcours d’un soldat, Tamura, qui, se retrouvant seul dans la jungle des Philippines, va éprouver la solitude, la faim, la peur et … sa propre folie.

Un soupçon de poésie, la finesse d’un regard d’écrivain, un texte profond et captivant écrit avec des mots simples qui font mouche.

Témoignage poignant d’une vie brisée renforcé (l’emploi de la première personne renforce l’émotion qui se dégage de l’ensemble de l’ouvrage).

Témoignage édifiant sur les souffrances physiques et psychologiques.

Témoignage fort sur les terribles conséquences de la guerre.

Belle réflexion sur les choix qui peuvent s’imposer à nous en certaines circonstances.

Je ne peux résister à l’envie de vous citer quelques lignes :

Je sentais la colère monter en moi. Si les hommes, poussés par la faim, étaient obligés

de se manger entre eux, alors ce monde n’était que la trace de la colère de Dieu.

Et si à ce moment-là la colère était capable de me faire vomir, c’était que je n’étais plus

un homme. J’étais un envoyé du ciel. Je devais exécuter la colère de Dieu.

 

Ce roman a été adapté à deux reprises au cinéma : en 1959, Les Feux dans la plaine ; en 2014, Fires on the Plain.

***

” Deux mains jointes font plus d’ouvrage, sur la terre,

Que tout le roulement des machines de guerre.” Victor Hugo

11/23/17

Un personnage bien ambivalent !

Comment je suis devenu Malcom X

Ce roman, co-écrit par l’une de ses filles, destiné aux adolescents, retrace bien le parcours chaotique que connut, dans sa jeunesse, Malcom X.

Car il s’agit bien, ici, du récit du début de sa vie. Le roman s’achève en 1948, alors que, emprisonné pour vol, Malcom X va se convertir en découvrant qu’il appartient à “Allah”.

La force de ces lignes est bien de nous montrer comment cet homme, qui s’était perdu dans les trafics divers, dans la déchéance, va renaître en s’affranchissant des séquelles de son passé.

Si quelques figures mineures ont été inventées, si d’autres ont été volontairement laissées de côté par souci de simplification, la plupart des personnages du récit ont existé et ont cheminé au côté de Malcom X.

Sont parfaitement décrites la ségrégation qui régnait alors aux USA, mais aussi l’émancipation sociale que représentait la musique pour les Noirs.

Certains personnages sont terriblement émouvants à l’instar de la mère de Malcom X qui s’est longtemps battue pour garder, malgré sa pauvreté, ses enfants auprès d’elle, qui leur a inculqué l’amour, la patience, la sagesse.

Un roman que j’ai lu avec intérêt jusqu’aux dernières pages.

Je ne vous cache pas avoir ressenti une certaine gêne quand est évoquée sa conversion ; une conversion qui, on le sent, ne se fait pas uniquement par amour pour Allah, mais qui est motivée par une envie de revanche. Cette conversion signe le début d’un combat. Le combat de toute une vie. Un combat non dénué de haine.

Editions Bayard

 

 

 

10/21/17

Que leur faire faire pendant ces vacances ? (partie 1)

De l’anglais !

Deux nouvelles aventures viennent de sortir dans cette excellente édition : Read in English.

On peut se louer de ces 2 très bons choix : des histoires qui fonctionnent très bien, en français, auprès du public visé.

Je rappelle le principe : vous téléchargez, gratuitement, sur le site de l’éditeur, la version audio. L’enfant peut alors suivre l’histoire narrée de manière très vivante, avec -bien sûr- un anglais “so british”. S’il ne comprend pas un mot, le lecteur appuie sur pause et consulte l’English dictionary situé en fin de recueil.

C’est un bon exercice pour acquérir la musicalité de la langue, pour apprendre ces petites expressions idiomatiques qui ponctuent le langage oral.

******

Pour les plus petits qui apprennent très vite et aiment ça : une toute nouvelle collection grâce à laquelle ils apprendront les noms des couleurs, des émotions et des chiffres.

 

 

 

 

 

 

Le livre aux illustrations rondes et colorées est accompagné d’un CD qui offre des mélodies aux rythmes variés et entraînants.

Le tout est dynamique et attrayant.

A la fin du recueil, le lexique !

Un concept bien pensé et performant !

10/16/17

Un splendide abécédaire !

Un magnifique album signé Peggy Nille, une illustratrice pleine de talent.

Chaque lettre est associée à un animal. En quelques lignes brèves et amusantes, une situation cocasse est racontée, reprenant un maximum de mots de vocabulaire utilisant ladite lettre.

Le tout se fond dans un joli décor naïf fait de dessins colorés aux lignes vives et sobres.

 

Le résultat est gai, beau et tellement pétillant !

On se régale !

*****

Pour les plus grands, une nouvelle collection.

Les histoires de cette bande d’amis sont très sympathiques ; les enfants se plongeront avec plaisir dans ces aventures amusantes, légères et bien construites.

Mon bémol : l’adoption de la nouvelle orthographe, ce qui m’a gâché tout plaisir. Je guettais avec appréhension les “gouter”, “maitresse” & co.

Le tout est à retrouver chez Nathan

 

09/21/17

3 belles incitations à la lecture !

3 recueils à  découvrir aux éditions Fleurus.

 

Pour les plus petits, un joli rendez-vous avec Mickey et ses amis.

Cette nouvelle collection est parfaitement adaptée au public visé : format carré et pages cartonnées ; l’histoire, simple d’accès, nous amène à rencontrer les différents animaux de la ferme. 

On appréciera l’utilisation d’un vocabulaire précis qui permettra aux plus jeunes d’élargir leurs compétences langagières.

Les adultes pourront aisément mettre en place des jeux de reconnaissance : montre-moi, combien ?…

Quant aux illustrations, colorées et expressives, elles sont un atout majeur pour accompagner cette belle aventure.

 

************

Une belle histoire à lire tendrement blotti au creux de bras chéris

“Dans sa chambre, petit ours cherche doudou. Mais doudou a disparu !”

A travers la répétition d’une même scène et d’une phrase-refrain achevant chacune d’elle, cette histoire est particulièrement bien adaptée aux plus jeunes

La succession des protagonistes que rencontre petit ours lors de sa quête attise la curiosité du jeune auditoire tandis que les parents apprécient la sensibilité se dégageant de ce charmant album à  la présentation soignée.

Déclinant une palette de bleus, les illustrations expressives accompagnent à merveille cette histoire dans laquelle la tendresse est de mise.

************

Je me suis régalée avec ce livre dont je vous rappelle le principe : c’est un livre-jeu qui combine roman et interactivité. Le lecteur est complètement immergé dans le rôle du personnage principal -d’ailleurs l’écriture est à la 2ème personne du singulier. Chaque page est numérotée et à la fin de chacune d’elle, le lecteur doit choisir entre plusieurs actions à faire. L’action choisie renvoie à une autre page, développant les conséquences de la décision prise.

Dans ce recueil, l’action se situe aux Etats-Unis, en 2037. Le lecteur est la doublure d’un célèbre astronaute qui, malheureusement pour lui, s’est cassé la jambe. Au lecteur, donc, d’embarquer dans la fusée pour la mission Mars.

Ce que j’ai vraiment apprécié dans cette lecture, c’est l’opportunité qui nous est donnée d’avoir un éclairage technique sur tel ou tel composant de la fusée, sur des caractéristiques propres au vol…

Les lecteurs récalcitrants apprécieront le format court des différents paragraphes et le dynamisme de l’histoire.

Quant à moi, j’ai été très sensible à la pagination très délicate et aérée.

BONNE PIOCHE !

 

 

 

 

07/15/17

Nathan encore !

 

Celle qui a rencontré un ENORME succès avec sa série  Les filles au chocolat nous revient avec un titre aussi alléchant que les précédents.

Mais que l’on ne s’y trompe sous des aspects girly-girly se cache un livre excessivement poignant et constructif de par les thèmes abordés : Alzheimer, l’alcoolisme, le divorce…

Je vous rassure tous ces sujets, Cassidy les aborde avec la délicatesse qu’on lui connaît. Dans cette écriture à la fois dynamique et moderne qui lui est propre, l’auteur offre un texte palpitant, aux multiples rebondissements ne manquant pas d’humour.

Malgré ces thèmes forts, cette lecture qui se finit de façon positive n’en reste pas moins distrayante.

*********

 

Sont sortis dans cette collection toujours aussi instructive, répondant aux nombreuses questions des petits curieux


 

07/10/17

Belles lectures signées Nathan

Enorme coup de cœur pour cette nouvelle série  Le roman du ballet  qui ravira assurément danseuses et rêveuses.

Cette collection a pour but de présenter, de manière romancée, un ballet célèbre.

Ainsi découvre-t-on, dans ces deux premiers livres, l’histoire de la Sylphide (James tombe amoureux d’une créature merveilleuse qu’il ne peut attraper. Il croise alors une sorcière qui lui offre une écharpe censée résoudre le problème. Lorsqu’enfin le jeune homme parvient à saisir sa belle, cette dernière perd ses ailes et … la vie.) et du mythique Lac des cygnes (Siegfried tombe amoureux d’Odette. Malheureusement, cette dernière est prisonnière d’un sort jeté par le magicien Rothbard : elle se transforme en cygne le jour et redevient femme la nuit. Seule la promesse d’un amour sincère pourra la délivrer de cet ensorcellement…)

Les textes, simples d’accès, écrits en assez gros caractères, sont étayés par des photos prises lors de la représentation de ces ballets à L’Opéra national de Paris.

Un résultat très réussi. On entre vraiment dans le récit, on imagine les personnages, leurs costumes, leurs émotions…

A la fin de chaque opus, des informations passionnantes sur la création du ballet, sur l’univers de la danse…

Deux ouvrages à découvrir !

 

*********

A découvrir également ce nouvel épisode de  Petit rat, malgré tout

Un garçon à l’honneur : Bilal que rien ne prédestinait à la danse. Et Dieu sait que ce n’est pas facile, pour un garçon, d’assumer cette passion. Saura-t-il résister à la pression de son père et de ses amis ????

*********

Et pour noter toutes les belles lectures que l’on fera cet été, rien de tel que ce carnet qui permet de garder une trace de ses livres préférés et de noter ceux que l’on a détestés…

A mi-chemin entre journal intime et compte-rendu de lecture, ce carnet de lecture permet à l’enfant de s’interroger sur sa position de lecteur : pourquoi a-t-il apprécié ou non cette lecture ?, quelles ont été ses phrases préférées ?, comment a-t-il choisi ce livre ?…

Un exercice très intéressant -que je pratique avec mes élèves !- qui permet de s’approprier une histoire, qui offre la possibilité d’une réflexion personnelle, qui témoigne du parcours de lecteur.

Bref, j’aime !