10/12/16

A l’approche des élections…

Il n’aura échappé à personne que la politique fait quotidiennement son show.

 

9782092565629fs

Pour décrypter le monde politique, pour permettre aux plus jeunes de s’impliquer et devenir des citoyens actifs, vient de paraître cet ouvrage qui répond de manière assez complète aux différentes questions que l’on peut se poser : Un régime politique, c’est quoi ? Pourquoi y a-t-il un rejet de la politique ? Ca veut dire quoi s’engager et s’indigner ? L’engagement politique, ça s’apprend ?…

Un double objectif clairement affiché : donner des informations et éveiller le sens critique.

Les sujets sont traités en profondeur, largement illustrés ; le texte linéaire est très dense, et en ce sens, assez éloigné des documentaires types s’adressant à la jeunesse. Il est d’ailleurs particulièrement difficile de se repérer et d’utiliser le sommaire.

Peut-on parler ici d’objectivité, un exercice toujours difficile dans ce domaine ? Des formulations, des choix de traitement risquent de paraître bien tendancieux à certains : une pensée politique se dévoilant en filigrane.

Il n’en demeure pas moins que ce livre est intéressant : il y a de très beaux portraits d’hommes et de femmes impliqués, des témoignages pertinents, des chiffres qui font réfléchir.

Le plus : les 2 dernières pages donnant des titres de livres, de films et de sites pour aller encore plus loin dans son ouverture d’esprit.

 

Editions Nathan

06/9/14

Une idée cadeau pour la Fête des Pères : un voyage au pays de la correspondance…

Saviez-vous que le chef de l’Etat reçoit chaque jour entre 800 et 1 000 lettres à l’Elysée pour lui faire part de remarques, d’états d’âme, de demandes de travail, de demandes en mariage, etc….  Pas le temps, bien sûr, pour lui de prendre connaissance de tout ce courrier. Ces missives sont donc traitées par un service à part entière, le Service de la correspondance présidentielle, situé dans un hôtel particulier quai Branly ; un service qui fait passer les tests de sécurité, trie et répond aux lettres. Dans ce livre, paru aux Éditions de l’Opportun, Sandrine Campese nous permet de pénétrer le cœur du SCP, si important au bon fonctionnement de la présidence. 101 lettres émouvantes, amusantes et parfois menaçantes sont retranscrites ici et permettent de répondre à cette question : pour quelle bonne (ou mauvaise) raison écrire au Président ?
Monsieur_le_president_je_vous_ecris_aujourd_hui
Véritable condensé de virtuosité, de sensibilité et d’humanisme, comédie humaine, radiographie d’une époque, ce petit livre se déguste, se savoure.
Sont-ils énervé, admiratif, poli, vulgaire, ironique, à bout,…,  les auteurs de ces lettres dont l’identité a été supprimée -pour des raisons évidentes de respect de la vie privée- partagent à des degrés de conscience divers, une conception commune : le fol espoir d’être lu par le président lui-même.
Un florilège de lettres plus ou moins agréables mais souvent très drôles par leur contenu, leur orthographe et/ou leur présentation !
Une bonne heure de détente ; un opus impossible à lâcher du début à la fin.
Un recueil à offrir à tous les passionnés de politique, de sociologie, à tous ceux curieux de mieux cerner la relation qui unit les  Français et leur président.
Un petit avant-goût :
«Monsieur le président de la République, je m’inquiète pour mon voisin Patrice X. Il a acheté une voiture de sport que je sais pas ce qu’il vent pour mettre l’essence tellement qu’elle consomme. En plus, il travaille pas, et c’est la que je me pose la question.»
“Le jeune couple qui a emménagé la semaine dernière au-dessus de chez nous a pris l’habitude de “copuler” entre minuit et deux heures du matin. (…) Ca excite juste mon chien qui se met à aboyer. Et après c’est le voisin d’à côté qui tape à la porte pour nous engueuler!”
« Je vous écris pour solliciter de votre bienveillance l’obtention de la Légion d’honneur. En effet, je cours tous les jours et par tous les temps. J’ai fini 345ème au marathon de Concarneau. Alain Mimoun, lui, a été décoré, alors j’estime que, étant moins fort que lui, j’ai plus de mérite. »

NB: les fautes n’ont pas été expurgées des extraits des lettres

P.S : pour écrire au Président de la République, il n’est pas obligatoire d’affranchir ! L’adresse : François Hollande, Palais de l’Elysée, 55, rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS.