04/9/15

Un texte juste et poignant !

Voici une biographie romancée d’Anne Frank. Janny Van der Molen, auteur néerlandaise, raconte la vie de la jeune fille en s’inspirant de son journal, des témoignages de ses amies d’enfance, de son père et des personnes qui ont aidé la famille. De sa naissance aux premières années de sa vie à Francfort, on découvre une fillette insouciante et joyeuse. En 1933, sa famille fuit les nazis et part s’installer à Amsterdam.  Anne Frank y mène une existence heureuse : elle va à l’école,  joue en toute liberté avec ses camarades… Ce, jusqu’en 1940, l’année de l’invasion de la Hollande. La population juive est désormais menacée. En juillet 1942, lorsque la grande soeur d’Anne Frank, Margot, reçoit une convocation pour aller travailler en Allemagne, c’est le drame. Le père, craignant pour sa famille, décide de la cacher au-dessus des bureaux de son entreprise…

9782747056083FS

A travers le quotidien de cette famille et de nombreuses informations qui émaillent le récit, on découvre la montée progressive et inexorable d’un antisémitisme d’abord latent puis manifeste. De nombreuses illustrations, expressives et pertinentes, accompagnent un texte narratif au rythme régulier, bien écrit et construit avec soin. Le récit, offrant une grande place aux dialogues, donne une vision très fidèle de ce que fut la vie de cette jeune fille juive, capturée en 1944 et morte en déportation, en mars 1945.

En fin de roman, un ensemble photographique (une quinzaine de photos), intelligemment mis en scène et commenté, permet d’avoir un aperçu très précis et vivant des 15ères années de l’existence d’Anne. D’émouvants souvenirs familiaux, fruits de la passion d’Otto Frank -père d’Anne- pour l’art photographique.

Par son aspect didactique, ce texte fort, peut être considéré comme une utile introduction à la lecture -privée ou scolaire- du Journal d’Anne Frank.

Le sujet comme le récit sont adaptés à des enfants à partir de 10 ans.

 Une excellente initiative éditoriale !

Editions Bayard

N.B : un roman écrit en partenariat avec le Mémorial de la Shoah

05/16/13

Devoir de mémoire

9782035850812FS

Guy, dix ans, surgit à la porte de la cuisine : « Les Allemands arrivent ! ». Mme Debard n’hésite pas une seconde, elle cache Anna et Klara derrière un tas de bûches. Les deux fillettes ne doivent surtout pas se faire remarquer, elles savent ce qu’elles encourent et ce que la famille française qui les a recueillies risque. Pour s’astreindre à bouger le moins possible, pour essayer de ne pas se focaliser sur le désagréable engourdissement de ses membres, Anna se souvient. Elle se souvient de ce triste jour d’octobre 1940 où la gestapo a débarqué dans leur appartement de Manheim. Tous les juifs du quartier ont été regroupés puis tassés dans un train dont la destination fut le camp de Gurs, en France. La fillette n’avait que 8 ans. Elle se souvient de la détresse d’Oma, sa grand-mère chérie ; elle se souvient des conditions de vie dans le camp : la mort qui rôdait mais aussi les petits bonheurs qui faisaient que l’on tenait malgré tout ; elle se souvient des cours de théologie organisés pour les plus jeunes. Et puis il y eut ce jour où elle entendit parler du Chambon-sur-Lignon ; ce jour où Mme Lévy, membre de l’OSE (œuvre de secours aux enfants), vint demander à sa mère si elle souhaitait sortir Anna de ce camp…

Particulièrement poignante, la lecture de ce roman, qui relate entre autre la mobilisation des habitants de Chambon-sur-Lignon pour cacher des centaines de Juifs avant de les faire passer en Suisse, se révèle très édifiante.

L’auteur s’étant appliquée à croquer avec délicatesse des personnages aussi vrais que nature, le lecteur se sent entraîné dans l’action. Le récit, intelligemment mené et mesuré, fait partager la peur, l’incompréhension et l’espoir d’une jeune fille juive face à l’Histoire qui s’écrit.

Anna, si courageuse, si attachante et si enthousiaste, nous fait vivre ces grandes heures d’espérance, de souffrance et de sacrifice avec une profondeur étonnante. Ses souvenirs, relatés dans un style particulièrement vivant, laissent une impression de vérité et de sincérité qui rend ses réactions et ses sentiments très authentiques. Le lecteur découvre, en même temps qu’elle, la montée inexorable de l’antisémitisme et les horreurs qu’il engendre.

Tout est suggéré avec pudeur. La force des prisonniers, qui survivent dans des conditions de vie inimaginables et doivent quotidiennement surmonter l’insurmontable, offre aux adolescents l’occasion de se recentrer sur l’essentiel.

Un dossier « Pour approfondir » reprend et complète certaines informations rencontrées au cours du récit.

Un roman pédagogique qui réussit à décrire les réalités en mêlant les événements et la fiction.

Une lecture constructive pour les adolescents qui doivent connaître le passé.

 

 Editions Larousse

Dans la même collection :

9782035866134FS

Qui a volé la pipe de Maigret ? En partant à la recherche de son accessoire favori, le plus célèbre commissaire de la Police judiciaire va résoudre une curieuse affaire, avec un vol apparemment sans butin et une disparition dans une pièce close. L’enquête qui se dessine est-elle aussi banale qu’elle en avait l’air ? Elle pourrait bien réserver quelques surprises à Jules Maigret… Un court récit mené avec brio par l’un des maîtres du roman à énigme.