12/28/18

J’en connais qui vont se régaler…

Nous sommes le 28 décembre.

Nous fêtons aujourd’hui les Gaspard.

Que s’est-il passé en France, un 28 décembre ?

  • En 856, les Vikings attaquent Paris
  • En 1043, fondation de l’abbaye de La Chaise-Dieu.
  • En 1585, mort de Pierre de Ronsard.
  • En 1895, première séance publique du cinématographe.
  • En 1898, première de Cyrano de Bergerac. Un triomphe !
  • 1910, premier Code du travail et de la prévoyance sociale.

 

Exceptionnellement, je commence par une chronique “à ne pas acheter”

A ne pas acheter le dernier Mary Higgins Clark.

Problème de traduction ? Non relecture ?

Les coquilles agacent : p 44, on peut lire “ils descendirent du 4×4 noir Uber qui les avait conduits Downtown” ; p 101 “Dis-moi, comme s’appelle ce site”…

L’intrigue est tristement bien trop classique ; quant au style, décidément bien lourd !

**********

En revanche, on fait le plein d’idées aux éditions Usborne.

Pour commencer, 2 coffrets bien sympathiques.

Le premier séduira les petits chefs cuistots.

Un kit dans lequel se trouve un rouleau à pâtisserie, 2 emporte-pièces et un livre proposant des recettes.

Après quelques conseils pour comprendre les bases de la pâtisserie, 11 recettes (étoiles, roulés au citron, biscuits roses…). Chacune d’elles fait l’objet d’une double page où sont détaillés le matériel, les ingrédients, et la réalisation complète, étape par étape. D’appétissantes photos agrémentent l’ensemble.

Conçu pour que les enfants soient le plus autonomes possible, l’aide d’un adulte sera cependant nécessaire au moment de la manipulation du four.

A vos fourneaux !

**********

Une belle idée pour les initier à la broderie

Dans ce kit sont fournis : toile imprimée, tambour à broder, fil et aiguille.

A chaque page, on trouve des paragraphes numérotés et clairement présentés expliquant, par une ou plusieurs courtes phrases et par un schéma précis, la progression à suivre.

 La mise en page aérée et vivante inclut est particulièrement attrayante.

**********

Pour finir, une belle adaptation en bande dessinée

Cette bande dessinée est une adaptation du célèbre roman de Sir Arthur Conan Doyle. L’intrigue, bien que simplifiée par la transposition en BD, garde toute sa saveur. Le suspense, comme dans tout bon roman policier, demeure jusqu’au bout en vertu la multiplicité des personnages et des différents événements qui brouillent les pistes. Les dessins sont très classiques, dans une dominante de couleurs sombres et froides.

Un ouvrage intéressant à étudier avec des élèves, permettant un vrai travail sur la comparaison des genres littéraires ; une belle première approche pour les plus jeunes lecteurs plus jeunes ou ceux qui ont plus de mal à se lancer dans la lecture.

**********

Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faireWalt Disney

06/18/15

D’actualité !

Il y a 200 ans aujourd’hui, c’est-à-dire le 18 juin 1815, Napoléon décidait de jouer sa dernière carte à Waterloo. Et si ce bicentenaire était l’occasion de redécouvrir ce personnage de légende qui a suscité autant d’admiration que de haine, tant de son vivant qu’après sa mort…

 

napoléon

Enfant de la Corse, il est à trente ans maître de la France, bientôt redoutable conquérant de l’Europe. Pendant quinze ans, il bâtit une nation moderne, entraîne sur les champs de bataille des centaines de milliers d’hommes et inscrit dans les mémoires les noms d’Arcole, Austerlitz ou Waterloo.

Ce nouvel opus, écrit par Dominique Joly, destiné à la jeunesse, condense la biographie autour des évènements-clés de la vie de Napoléon.

La narration est respectueuse et efficace, captivante et particulièrement bien menée.

Tout comme dans les précédents albums, le trait de Bruno Heitz est souple et assuré. Il va droit à l’essentiel, sait poser des atmosphères nuancées et sert ainsi un texte soigné où les petits détails de la vie se mêlent aux grands moments historiques.

Un dossier de quelques pages clôt le recueil et replace le personnage dans son contexte : une famille, une industrie, des découvertes…

Un nouveau tome qui se lit avec autant de plaisir que d’intérêt.

Coup de cœur !

 

Editions Casterman

02/7/15

Une BD à (re)découvrir !

Avant de devenir le scénariste de best-sellers que l’on connaît, Jean Van Hamme a écrit – entre autres – les aventures de Tony Stark publié par l’hebdomadaire allemand Zack  entre 1977 et 1982. Aujourd’hui, les éditions Artège  proposent, pour notre plus grand plaisir, la réédition de la première histoire. Une belle occasion de découvrir les œuvres de jeunesse du père de « XIII », de « Thorgal » et de bien d’autres héros à succès…

9782360402984_1_m

Pour fêter la sortie du dernier livre de Tony Stark, auteur à succès, son éditeur organise une soirée privée à laquelle s’invite un puma… N’écoutant que son courage, encouragé par Karin Stern, venue étudier la faune des montagnes rocheuses, Tony réussit à capturer l’animal. Mais alors qu’ils s’apprêtent à relâcher le fauve dans la nature, ce dernier, en fuite, avale au passage une bague d’une valeur d’un million de dollars appartenant à une riche invitée. Celle-ci décide de mettre à prix la tête du félin. Une course à la montre, opposant ceux qui courent après l’appât du gain et ceux qui ne cherchent qu’à protéger le puma qui va bientôt mettre bas, est lancée…

Magnifiquement mise en images par Aidans dont le registre graphique est, on le sait, efficace et très étendu, le scénario de Van Hamme qui nous a construit une aventure prometteuse, avec l’exposition de personnages extrêmement bien caractérisés, aboutit à une aventure passionnante. Les décors et les ambiances très cinématographiques saisissent dès la première page. Si on se doute que rien ne se passera comme prévu, les plans serrés et la mise en page renforcent un climat haletant et pesant à souhait.

Cette histoire de quête, sur fond de protection de la nature, grâce à la facilité avec laquelle Aidans utilise les couleurs et les ressources d’un découpage sans faille, donne cette atmosphère si particulière, en totale osmose avec son sujet.

Cet album qui oscille entre roman graphique et recueil luxueux se présente sous une maquette soignée et séduisante.

Une raison de plus pour l’ouvrir et ne plus le lâcher !

On attend la suite avec impatience !

11/12/14

Parus aux éditions Glénat

L’adaptation en BD du chef-d’oeuvre de Pierre Bottero, fallait y penser !

9782344002070FS

Série vendue à deux millions d’exemplaires et traduite dans une dizaine de langues, La Quête d’Ewilan s’est imposée comme une référence absolue en matière de roman de fantasy  pour adolescents, dont l’adaptation en BD a été confiée à Laurence Baldetti qui s’est attelée à la tâche avec un enthousiasme communicatif et une remarquable intelligence. Chaque roman est divisé en deux tomes pour leurs versions BD. Et, dans ce second recueil, la dessinatrice reprend les mêmes bonnes recettes que celles qui ont présidé au premier volet de la série : sa touche artistique rend parfaitement l’univers de Fantasy et donne encore plus de profondeur au scenario.

Après avoir découvert le monde de Gwendalavir, Camille doit aller chercher son frère Mathieu, mais les Ts’liches, de redoutables monstres, ont envoyé à sa poursuite des assassins : les mercenaires du Chaos. Camille devra échapper aux pièges tendus par les Ts’liches.

Entraîné dans un rythme effréné dès les premières pages, le lecteur se laisse capturer par ce récit aux nombreuses ramifications. Lire ce texte charpenté et maîtrisé, alliant lisibilité et puissance graphique est une vraie réjouissance. On attend impatiemment le prochain tome !

Marie

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Adaptés du célèbre manga Chi, écrit et dessiné par la mangaka Konami Kanata, ces petits romans, destinés aux plus jeunes, racontent l’histoire d’un chaton recueilli par une famille et son évolution au sein de celle-ci. Chaque opus met en scène un moment marquant de cette vie de chat : ici, l’amitié, un nouvel environnement…

9782344001417FS9782344004852FS

Les textes courts, bénéficiant d’une police généreuse, sont accompagnés par les plaisantes illustrations de Konami Kanata, dans un style manga.

Le format poche ainsi que les courts chapitres en font des compagnons de voyage très pratiques !

Une belle entrée dans le monde du manga !

07/30/14

Une irrésistible famille

Nous l’attendions avec IMPATIENCE et le voici enfin dans toutes les bonnes librairies

9782360402458FS

Le comique de situation est une forme d’humour chère au théâtre ! De Molière ou de boulevard, il repose sur une situation incongrue, un malentendu, un quiproquo…
En bande dessinée, il est difficile à manier et la bonne BD de comique de situation se fait rare… mais elle existe. Et c’est le cas de cette excellente série dont je vous ai déjà présenté plusieurs albums.

L’humour est toujours de rigueur dans ce tome 6, avec de nombreux jeux de mots et situations amusantes, qui font le charme de cette famille nombreuse dans laquelle on ne peut que se reconnaître.

Subtils, les 42 gags se dégustent à tout âge.

Elégante, limpide, bienveillante et stylisée, la griffe artistique de Nicolas Doucet fait mouche.

ENCORE UNE BELLE REUSSITE !

Editions Artège

02/22/14

Kiki et Aliène : je suis fan !

Les lecteurs d’Astrapi reconnaîtront ces deux héros venus d’une autre galaxie.

9782747049603FS

C’est dans une trentaine de scènes que l’on a le plaisir de retrouver nos deux extraterrestres, Kiki et Aliène, en mission sur Terre.

En effet, les deux compères ont décidé de visiter notre charmante petite planète, pour passer des vacances calmes et dépaysantes. Ils découvrent ainsi, les merveilles de la technologie terrienne, comme le décapsuleur ou la tondeuse à gazon, et s’initient aux traditions des humains transport en poubelles, élevage de limaces, brossage de dents Les deux visiteurs et leur canard adoptif vont de surprise en surprise et de désastre en catastrophe !

L’action pleine d’humour est soutenue par un dessin alerte et séduit le lecteur par sa vivacité. Les gags s’enchaînent sans temps mort ni fausse note. Jeux de mots, au sens propre ou figuré, comique de situation, tous les grands ressorts de la BD sont pleinement exploités. Textes et planches s’accordent à merveille. On rit de bon cœur devant les déconvenues successives de Kiki et Aliène ; on se délecte des dessins humoristiques.

Les inconditionnels des deux extraterrestres liront ce livre d’une traite -comme je l’ai fait !-, les autres préfèreront le consulter au coup par coup pour ne pas se lasser.

 Un humour bon enfant à déguster de 7 à 77 ans. Et plus !

Editions Bayard

 

 

05/21/13

Une irrésistible bande dessinée tout public

On connaissait Ariol à la télé, Ariol dans la revue “J’aime lire”, Ariol dans différents gags, voici maintenant Ariol dans des histoires complètes.

 9782747044905FS

 

Quel plaisir de retrouver ce sympathique héros et ses acolytes, tous croqués avec finesse. Chaque attitude, chaque réflexion a été minutieusement analysée et travaillée. Et les facéties des personnages ou leurs interrogations s’étalent avec humour au fil des vignettes, n’en finissant pas de nous surprendre.

Le scénario, drôle, est soutenu par un dessin alerte qui renforce le comique de situation et séduit le lecteur par sa vivacité.

Quiproquos, comiques de caractère et de gestes, tous les grands ressorts de la BD sont pleinement exploités dans cette histoire où texte et planches s’accordent à merveille.

Une BD éditée chez Bayard

03/2/13

Des héroïnes pas comme les autres

 

FIC70781HAB40

 

Immergeant le lecteur dans la guerre civile d’Espagne, l’intrigue est menée d’une main de maître. Les dessins chauds de Noël Gloesner magnifient cette histoire en retranscrivant à la perfection l’ambiance dramatique de la situation. Une histoire menée tambour battant épicée par un méchant bien classique (fourbe et vénal), de nombreux rebondissements et mystères, autant d’ingrédients qui font qu’on se laisse entraîner à corps perdu dans ce récit touchant, avec ces personnages ô combien courageux et attachants.

*******************************************************************************************************

thumb

Invitée à Innsbruck, par sa tante l’archiduchesse Sophie, Elisabeth, qui n’a alors que 12 ans, y découvre la cour et ses intrigues. Elle, l’impétueuse, a bien du mal à se faire aux règles et elle prendra bien des libertés, ce qui ne sera pas du goût de tout le monde…

Ce roman possède toutes les qualités d’un bon roman historique et s’adresse, à l’instar de cette magnifique couverture, essentiellement aux jeunes lectrices. Bien écrit, doté d’un vocabulaire riche sans être soutenu, le récit nous entraîne dans l’Autriche du 19ème siècle et redonne vie à des personnages hauts en couleurs tels que l’archiduchesse Sophie d’Autriche au caractère déterminé ou Maximilien Joseph, au caractère fantasque. Focalisé sur Sissi, le texte nous dévoile une jeune fille résolument déterminée, intrépide, espiègle et pleine d’humour. Inspiré de documents historiques soigneusement examinés et exploités par l’auteur, ce recueil, captivant, permet de satisfaire la curiosité des passionnées d’histoire, de princesses et d’amour. Premier tome sur les quatre annoncés – 2 autres déjà disponibles.

03/1/13

L’aventure au fil des pages.

FIC69816HAB40

Alors qu’elle voulait prendre des photos d’un vieux temple situé juste à côté de la frontière chinoise, Brenda, accompagnée de Yum Yum, s’égare. Vite repérées par des soldats de l’armée rouge, les deux amies vont être arrêtées. Heureusement, Yum Yum a plus d’un tour dans son sac…

Cette série est d’une fraîcheur réjouissante. On suit avec un VRAI plaisir Yum Yum  dans chacune de ses frasques, souvent involontaires. L’intrigue est servie avec brio par un dessin qui parvient à concilier un sens certain du détail réaliste, tout en étant incroyablement expressif. L’histoire est riche, dynamique et bien construite. Brenda et Yum Yum sont particulièrement charismatiques, avec chacune une personnalité propre et une apparence physique adaptée. Un recueil malin, cocasse, touchant et beau.

Nota bene : Jean Sidobre est, entre autres, l’illustrateur des séries Alice et Le Club des Cinq.

 

46000

A l’aide de rayons gamma, Tane et Rebecca parviennent à lire des messages à travers le temps. Bien vite, les deux amis comprennent qu’ils ont une mission : sauver le monde d’un grave danger. En effet, un horrible virus sous forme de brouillard peuplé de petites méduses envahit la Nouvelle-Zélande, dévorant tout sur son passage. Une mission rendue d’autant plus complexe, lorsque Rebecca comprend qu’il s’agit d’anticorps et de macrophages qui attaquent l’homme considéré comme le virus qui pourrit la planète.

Remarquablement construit et servi par une plume agréable, ce roman d’anticipation entraîne le lecteur dans un imaginaire parfois très proche de la réalité. Après une entrée en matière assez lente, l’action monte progressivement en puissance et dévoile une intrigue à couper le souffle. Les protagonistes, attachants, appellent d’emblée une empathie qui nous fait nous glisser dans leur peau et vivre intensément leur aventure qui n’est pas de tout repos !  Une narration forte, écrite dans un style efficace, des images prégnantes participent à rendre cette lecture haletante ; un roman qui n’est pas sans soulever de nombreuses questions quant à la recherche scientifique et ses dommages « collatéraux ».