04/18/16

C’est chez Bayard, ça nous a plu

Tout d’abord, un roman qui va plaire aux 10-12 ans

Le Dr Maggie Bauer, spécialiste en égyptologie et conservatrice au Musée métropolitan d’art de New York, ne peut se résoudre à voir son fils s’éteindre peu à peu. A son chevet, elle décide de prendre le risque de lire l’une des formules funéraires du Livre des Morts. Alex revient à la vie. Au même moment, d’étranges phénomènes se produisent partout dans le monde. Y aurait-il un lien ? …

sans-titre

Coup de coeur pour la très belle couverture du livre qui met de suite dans l’ambiance : alphabet des hiéroglyphes, amulettes…

Coup de coeur pour le récit bien mené et bien écrit, qui réserve nombre de rebondissements. Le déroulement inexorable de l’action obéit à une logique implacable qui se révèle petit à petit.

L’auteur plonge son lecteur, avec une rare maîtrise, dans un univers magique qui, assurément, n’a pas fini de dévoiler ses mystères. (Ca tombe bien , il y aura une suite !)

Gageons que les amateurs de fantastique auront plaisir à suivre les héros dans leurs aventures.

Une lecture évasion idéale pour les vacances.

A noter :

1. La très bonne traduction d’Eric Moreau.

2. Un grand jeu concours : dans chaque livre, une chance de gagner une entrée en famille à la Mer de sable !

3. Une grande chasse au trésor organisée pour les libraires, les journalistes, les blogueurs et leurs enfants, au coeur de Paris, sur les traces de l’Egypte antique.

4. Pour découvrir la bande annonce du livre, c’est ici

*****************

Dans un autre genre les éditions Bayard jeunesse  nous proposent de libérer notre imagination et de laisser libre cours à nos idées les plus farfelues :

dessin

Dans 3,2,1… Dessin ! Serge Bloch nous invite sur une cinquantaine de pages à donner vie, transformer et réinventer des objets du quotidien. Il faudra être inventif, drôle, imaginatif, créatif pour :

Donner vie à une fourchette ou à une brosse à dents, faire parler une aubergine, dessiner les occupants de voitures pris dans les embouteillages ou des créatures à partir d’éponges, inventer des couvertures de livres, construire des véhicules à partir de boîtes d’allumettes …..

En un mot : prenez du plaisir et débridez votre imaginaire !

Marie

04/16/16

Accrochez… votre coeur !

1er tome d’une trilogie dont on va parler

SHADOWLAND1

 

“Il l’attrapa par le poignet… Elle voulut de nouveau crier… Elle se débattit, bien sûr. Elle se débattaient toutes. La seule variable était la durée de leur résistance…”. Rory, 13 ans, parvient à échapper à l’homme.  Arrivée chez elle, elle prévient la police. Le FBI découvre que l’agresseur n’est autre que Roger Krauss soupçonné d’avoir assassiné une quizaine d’adolescentes…

Ce récit, relevant à la fois du roman psychologique et policier, est mené avec une parfaite maîtrise. L’écriture de Kate Brian -bénéficiant d’une excellente traduction- est efficace, très rythmée, toujours au service du récit dans lequel on s’engouffre en retenant son souffle. Elle laisse l’intrigue flirter avec les frontières du fantastique dans un déroulement captivant qui devient de plus en plus addictif jusqu’à son inquiétante résolution. Mais chut !

Editions Bayard

 

 

11/19/15

Besoin d’évasion

Je ne sais pas vous, mais j’ai un besoin intense de me plonger dans des livres qui me font rêver et, de surcroît, de savoir que mes enfants vont pouvoir, eux aussi, goûter à cette possibilité d’évasion.

Le roman top-évasion-détente, une des meilleures sagas actuelles pour la jeunesse :

9782012256682FS

 

Oniria, ce roman surgi des rêveries nocturnes de Bénédicte F. Parry  transporte le lecteur dans une quête haletante, une histoire aux multiples rebondissements portée par une trame narrative solide et dense.

Au fil des pages, on comprend rapidement pourquoi les jeunes sont ferrés : grâce à ses talents de conteuse -qualité d’écriture et finesse des descriptions-, l’auteur flirte avec le fantastique sans jamais tomber dans les excès du genre.

Le roman est aussi envoûtant que les héros illustrés sur la couverture.

Pas d’âge pour succomber à cet univers extraordinaire. Même les adultes s’y laissent prendre !

Editions Hachette

05/20/15

Marin, 11 ans, nous présente son coup de coeur

9782012031906FS

 

Matt et Emily sont deux jumeaux qui communiquent entre eux par télépathie et qui, ont le pouvoir d’animer leurs dessins et de rentrer dedans.
Après une baignade dans un tableau de la National Gallery à Londres, ils doivent fuir des personnes mal intentionnées, et trouvent refuge sur une île d’Ecosse chez leur grand-père. Ils sont poursuivis par une société secrète qui veut contrôler leurs pouvoirs pour accéder à Hollow Earth : un endroit maléfique peuplé de monstres. Différents clans vont devoir s’affronter pour protéger les jumeaux ou au contraire s’emparer de leurs dons exceptionnels.

Premier tome d’une série, ce roman m’a beaucoup plu : le fait de pouvoir donner vie à ses dessins est purement fantastique. Ce livre m’a rappelé l’univers d’Ewilan ( série que j’ai adorée et que je vous conseille). L’intrigue est très bien menée et le suspense court tout au long de l’histoire.
Je vais vite me plonger dans le tome deux qui est déjà sorti.

Livre de Poche jeunesse

Note d’Espritlivres : accessible dès 11 ans, ce premier volet -d’une trilogie- revisite, avec efficacité, le mythe du créateur tout-puissant.

03/22/15

Une nouvelle série pour les ados !

9782747051262FS

Orphelin dès son plus jeune âge, Archie Green, qui vit chez sa grand-mère, reçoit, le jour de son douzième anniversaire, un mystérieux grimoire écrit dans une langue indéchiffrable. Le manuscrit est accompagné d’un message l’enjoignant de se rendre immédiatement à la librairie La Page Blanche, à Oxford. Sa grand-mère lui révèle alors qu’il a une tante et des cousins et qu’il est l’heure de les retrouver. Sur place, Archie découvre un monde pour le moins surprenant et la mission qui les est confiée. En effet, depuis des siècles, les Rapaces convoitent un petit nombre de livres de sortilèges très puissants : les Terribles Tomes. Ce sont les 7 livres les plus dangereux qui aient jamais été écrits. Le bruit court que, si les Rapaces s’emparaient de ces volumes, ils auraient le pouvoir de détruire le monde…

Ce roman inventif, traduit de l’anglais, transporte le lecteur dans un univers fantastique, au cœur du monde secret des vieux grimoires.

Ecrit dans un style fluide et agréable, ce récit, usant de tous les poncifs liés à ce genre littéraire, enchaîne habilement les rebondissements. Personnages variés, étranges et fortement typés, fourmillent et nous entraînent dans leurs quêtes.

Toujours tenu en haleine par une savante alternance d’intrigues au déroulement rapide et de mystères jamais résolus, le lecteur appréciera le déroulement rythmé des actions et achèvera avec plaisir ce roman sur une note qui laisse en suspens quelques questions pour le volume à paraître. En effet, premier tome d’une trilogie annoncée, l’auteur passe, dans ce volume, énormément de temps à poser le décor, à semer des indices et des énigmes qui ne seront pas résolues dans cette aventure-ci…

Un roman haletant et captivant.

Irène

370 pages

Editions Bayard

03/20/15

Un roman à découvrir

memor
Tomek, 13 ans, se trouve projeté à Memor, le monde des morts, où il découvre un complot mettant en danger son propre frère mais aussi la mémoire du monde… Tomek, 13 ans, porte à son cou une Mnémosyne, un bijou invisible offert par une vieille femme mystérieuse qu’il a rencontrée peu de temps après la mort de son frère aîné Tadzio. Or, cette Mnémosyne chauffe étrangement depuis que Tomek a constaté que son frère s’effaçait peu à peu de la dernière photo qu’il a prise de lui. Un jour, la Mnémosyne devient brûlante, et une force irrésistible entraîne Tomek dans un monde inconnu, Memor. Là, vivent les défunts tant que les vivants se souviennent d’eux. Le jour où ils sont oubliés, ils disparaissent de Memor. Un homme étrange, Fulcanelli, s’est révolté contre cet ordre établi. Prêt à tout pour exister éternellement à Memor, il a mis au point un trafic qui lui permet de manipuler la mémoire des vivants. Et Tadzio est l’une de ses cibles.

Menée avec brio, cette aventure ne laisse pas indifférent. Le malheur et la culpabilité que ressent Tomek après la mort de son frère le plonge dans un état de tristesse dont seule une vieille femme va pouvoir le sortir en lui confiant une pierre mystérieuse. Et lorsqu’il va se rendre compte que l’image de son frère disparaît progressivement d’une photo qu’il détient, il sent que c’est le bon moment pour se servir de cette pierre, son frère a besoin de lui. Dans ce monde des morts où il atterrit et où seuls survivent ceux dont les vivants se souviennent, Tomek va vivre des aventures où sa motivation, son courage et sa force seront mis à l’épreuve. Arrivera-t-il à sauver son frère et à revenir de ce monde pour se retrouver parmi les siens, parmi les vivants ? Il y rencontrera Charles Darwin, Marie Curie ou Janis Joplin et choisira de tout risquer pour que le souvenir des morts reste intact chez les vivants.

La volonté de Tomek d’entrer en relation avec son frère disparu m’a au départ un peu dérangée, mais finalement c’est sa quête pour sauver son frère qui va prendre le dessus pour justement laisser les vivants garder le souvenir de leurs morts. Il ne succombera pas à la tentation de rester parmi eux et par sa volonté reviendra parmi ses copains classe.
Dans cet univers surprenant basé sur la force du souvenir, l’auteur a su, avec une imagination débordante et avec justesse, analyser et approfondir le lien qui nous unit à ceux qui nous ont quittés.
À partir de 12 ans
305 pages
Editions Bayard
Marie
10/21/14

Deux belles idées lectures dès 11 ans

S’il est un livre à offrir à un jeune ado c’est bien celui là, premier tome d’une série qui, je l’espère, va durer !

9782012038509FS

Pour deux raisons :
Tout d’abord la première de couverture nous plonge d’emblée dans l’ambiance du livre tant est elle magique. Il s’agit d’une image en réseau lenticulaire qui permet d’obtenir plusieurs plans : une image 3D sans les lunettes en somme. Et la qualité du tirage est époustouflante. Les différents personnages sont présentés en plans successifs avec une précision particulièrement réussie ne laissant pas d’espace à des zones de flou. En fond d’image, le monde d’Oniria, le Royaume des Rêves observé par le personnage principal aux yeux fermés : Eliott. Rien que pour cette magnifique couverture, ce livre vaut le coup.
Ensuite, bien sûr, le roman en lui-même :
Eliott, petit, a souvent fait des cauchemars. Grâce à sa grand-mère qui a toujours été présente à ses côtés, il a appris à les dompter, à ne plus en avoir peur (quoi presque) et à les chasser. Aussi, à l’âge de douze ans quand son père se retrouve condamné par une grave maladie inexplicable, sa grand-mère lui confie un sablier magique qui pourra peut-être le sauver. Ce sablier lui permet de voyager dans le monde merveilleux et terrifiant d’Oniria. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d’univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l’ « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars.

Un livre que j’ai vraiment énormément apprécié et dévoré. L’imaginaire du rêve est fascinant et touche chacun d’entre nous. Donner vie à tous ces personnages que le monde entier a créé grâce à son imagination est prodigieux. Il en ressort un roman fantastique et magique, riche et foisonnant, sensible et touchant. Les aventures du jeune héros, pris entre sa vie triste de collégien le jour et sa vie dangereuse et palpitante la nuit, se succèdent à un rythme soutenu sans temps mort.
L’écriture simple et fluide le rend très accessible même à ceux ont plus de mal avec la lecture.

Bref un super premier tome d’une belle série très prometteuse !

Editions Hachette

Marie

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Dans une autre style… j’ai pris beaucoup de plaisir, quant à moi, à lire cet opus et à retrouver cette facétieuse Wilma

9782203088375FS

Fanfares, déguisements et confettis : c’est l’Election de la Décennie ! Mais les habitants de Cooper ne se doutent pas qu’un mystérieux homme masqué est bien décidé à gâcher la fête. Avec le soutien de l’effroyable Barbu d’Anvers, ce brigand organise la révolte de tous les Affreux Criminels… Catastrophe ! Il faut que Wilma les arrête immédiatement ! Mais elle a plus important à faire : elle n’a jamais été si près de découvrir le secret de ses origines…

Les jeunes lecteurs vont (re)découvrir cette apprentie détective pleine de vie, inventive et si attachante. Fantaisie, humour, personnages hauts en couleurs, rebondissements comiques et péripéties inattendues : tous les ingrédients, qui ont fait le succès de la série, sont à nouveau au rendez-vous, s’appuyant sur des illustrations en noir et blanc fort expressives. J’aime l’écriture nerveuse et enlevée de l’auteur qui laisse son narrateur interpeler le lecteur à la fin de chaque chapitre, lui offrant ainsi une vraie promiscuité.

Une aventure, tout aussi palpitante que les trois autres, qui peut se lire indépendamment. Mais il serait bien dommage de ne pas lire les précédents tomes !

346 pages

Editions Casterman

04/28/14

Jonah, le retour… L’avis de Marie

9782278059300FS

 

Si Jonah a désormais des mains, des parents qui l’aiment et le précieux samaran, ce breuvage qui permet de dissimuler ses pouvoirs extraordinaires aux foudres de la nature, l’avenir n’est pas sans nuages… Pourquoi le jeune garçon ne contrôle-t-il plus ses mains ? Quel est cet “autre” qui cherche à entrer en contact avec lui quand il est inconscient ? Que signifient ces mystérieux messages qu’il retrouve au réveil sur sa table de chevet ? Tant de questions auxquelles Jonah va tenter de trouver une réponse, toujours épaulé par ses amis de l’orphelinat.

Dans ce deuxième tome de la saga, Taï-Marc Le Thanh continue à nous plonger dans un monde envoûtant, où chaque personnage est décrit avec précision et une grande finesse d’analyse. Chacun, quelque soient ses caractéristiques -parfois monstrueuses- est attachant. Comme pour le précédent opus, le roman commence doucement et s’accélère peu à peu, pour s’emballer, flirtant toujours entre réel et fantastique. L’intrigue est bien ficelée et élaborée ; les chapitres qui s’enchaînent sur l’histoire des uns et des autres apportent à l’ensemble une grande homogénéité.

Très bien écrit, ce livre offre une atmosphère étrange à la limite du paranormal.
Un attachement tout particulier à Voix A et Voix B, ainsi qu’à Willie.

 A lire !

A retrouver chez Didier Jeunesse, dès le 14 mai !

04/7/14

Ne jouez pas avec le temps… et c’est Marie que le dit !

imagesTime Riders 7

Liam, Maddy et Sal auraient tous les trois dû mourir, mais à la dernière seconde l’Agence des Times Riders les sauve afin de les recruter. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé.
Installés à Londres en 1889, nos héros prennent leur destinée en mains et décident d’assister à l’incendie de Londres de 1666, grâce à leur machine à remonter le temps. Mais tout ne se passe pas comme prévu et ils se retrouvent séparés les uns des autres. Maddy et Sal peuvent retourner en 1889 ; tandis que Liam, accompagné de Rashim, un autre membre de l’équipe va se retrouver embarqué sur un bateau. Arriveront-ils à communiquer avec Mad et Sal et à revenir en 1889 ?

Dans ce récit fantastique nous sommes amenés à voyager dans le temps au milieu de faits réels, historiques. De l’époque victorienne, on retourne au XVIIème siècle avec des pirates, en mer des Caraïbes.
Ce livre est bien construit, les pages défilent et nous sommes littéralement happés par les événements qui se succèdent. Les personnages sont bien décrits, leur personnalité bien analysée ainsi que tous les cas de conscience que leur situation leur pose.
Science fiction, aventure, histoire : un mélange qui marche et qui m’a plu.

Le seul bémol, j’ai lu ce tome 7 sans avoir lu les précédents, et si j’ai beaucoup apprécié ce roman, j’ai le sentiment de ne pas avoir pu profiter de tout  : quelques clés de compréhension me manquaient. Au moins cela m’a donné l’envie de lire les autres !

Bonne lecture !

456 pages

Edition Nathan

Chronique de Marie V.

10/23/13

Strom, une série magistrale !

Il y a quelque temps de cela, j’avais été amenée à lire les tomes 2 et 3 de la série et voici ce que j’en écrivais alors :

w189_168275331299507956

Les jeunes lecteurs dévoreront sans peine cette deuxième aventure des jumeaux tant les rebondissements sont nombreux et le suspens toujours actif. Une foule de personnages variés occupent cette histoire, tous admirablement campés, à l’instar de Suzanne, l’ingénue amie dont les réactions décalées prêtent à rire ou encore Cybille et Oran, petits malades, émouvants de par leur fragilité, auxquels Raphaëlle et Raphaël apportent leur réconfort. On trouve, dans ce récit, habilement orchestrés, des thèmes qui parcourent toute la tradition de la littérature de jeunesse : des orphelins, des protecteurs, des épreuves, des souterrains, une quête initiatique et aussi une sorte d’animal de compagnie qui suit les jeunes héros en toutes circonstances et apporte une touche d’humour. L’intrigue est très bien construite, les événements sont préparés et, l’issue finale amenée pas à pas. Un vrai bon moment de lecture !

 

w189_251823321322901510

Action et émotion sont au programme de ce troisième et dernier volet de la trilogie qui nous propose, une nouvelle fois, une intrigue menée tambour battant. Les auteurs emmènent le lecteur dans une folle course contre le temps afin d’empêcher la réalisation de la dernière prophétie. L’écriture, nerveuse et rythmée, souligne à merveille le tourbillon dans lequel sont plongés les jumeaux, protagonistes qui ont pris une réelle densité tout au long de leurs aventures. Un ensemble abouti qui offre une lecture ô combien captivante.

 

Aujourd’hui, c’est cet opus-ci, sorti le 19 septembre dernier, qui est à l’honneur. Autant l’avouer, j’ai goûté chaque ligne de ce récit admirablement bien écrit, parsemé de références culturelles à des livres et des auteurs qui ont marqué la littérature fantastique.

9782092546666FS

Les amateurs de sensations vont se passionner pour ce roman prenant appui sur des textes prétendument retrouvés au fond d’une cave. Couverture, récits enchâssés, morts inexpliquées, suspense crescendo, tout concorde à entretenir une ambiance mystérieuse ; impression renforcée par une écriture soignée, au vocabulaire choisi ainsi que par la palette de personnages aux caractères manichéens.

Un roman nerveux, qui marie avec originalité littérature et fantastique.

BRAVO !

Edités chez Nathan

Dès 13 ans