09/9/13

Je trace, j’efface, j’apprends !

Comme j’aime ces supports sur lesquels l’enfant peut s’exercer et effacer à volonté, déculpabilisant totalement s’il s’est trompé ou a “dépassé” !

J’ai découvert, édité par Usborne, 2 cahiers dans cet esprit :

9781409560609FS

Cet album offre une très grande variété d’activités susceptibles d’éveiller la curiosité des plus jeunes et les encourage à aller plus loin dans leur apprentissage. Ils seront tour à tour invités à reproduire des chiffres, à tracer des formes, à associer, ou encore à résoudre de petits problèmes ; le tout sur des pages effaçables (stylo fourni !). Des dessins sobres, aux traits enfantins et aux couleurs vives, illustrent parfaitement l’ensemble. L’aide d’un adulte pourra s’avérer parfois nécessaire, du moins au début ne serait-ce que pour lire les consignes.

 

9781409560586FS

Tout comme le précédent cahier, celui-ci, très ludique, allie l’utile à l’agréable. Les activités proposées sont là encore variées et suivent toutes le même objectif : développer la graphie et la dextérité. Comme les pages sont effaçables, l’enfant prend rapidement confiance en lui et peut s’entraîner en toute autonomie.

 

A la fois ludiques, pédagogiques et progressifs, ces ouvrages permettent aux plus jeunes d’assimiler leurs premières connaissances ; ils sont destinés à des enfants de moyenne et grande section de maternelle.

 

 

 

 

 

 

 

04/3/13

Mercredi, jour des petits

9781409554356_1_m

Ce recueil au format petit cahier (15×20) offre la possibilité de se lancer dans plus d’une centaine de réalisations. L’enfant peut tour à tour compléter des dessins (une consigne claire et un modèle lui sont proposés) ou décorer à sa guise une scène.

Une grande place est laissée à la créativité, l’objectif étant d’amener l’enfant, après avoir aiguisé son sens de l’observation, à être autonome dans son dessin.

Les thèmes sont variés et attractifs : animaux, aliments, végétation…

blog1

blog2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les illustrations aux couleurs gaies épousent un trait précis et enfantin.

Une grande douceur et beaucoup d’expressivité rendent cet ouvrage attrayant et harmonieux.

Un bon support pour aider l’enfant à développer sa dextérité tout en s’amusant. En effet, en associant coloriage et graphisme, les plus petits se préparent en douceur à l’écriture, tandis que les plus grands développent leur maîtrise du geste.

*****************************************

Chez le même éditeur, développant les mêmes objectifs intéressants, deux autres recueils au format plus grand (25×30) :

l’un destiné aux filles, avec des dessins de princesses, de fleurs, de sirènes… le tout agrémenté de couleurs “girly” – très sympathique – ;

9781409558217

 

blog4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l’autre destiné aux garçons, avec des robots, des pirates, des mécanismes… – j’ai moins adhéré (en même temps, je suis une fille…) et, la présence de 2 têtes de mort qu’il faut décorer m’a moins parlé.

9781409558187blog6