02/26/14

Un bon roman divertissant, à lire dès 10 ans

 9782013239714FS

Avril 1912. Le Titanic quitte l’Angleterre. Direction : New York ! Paddy, Alfie, Sophie et Juliana n’auraient jamais dû se rencontrer. Pourtant, le hasard va entraîner ces quatre jeunes passagers dans une périlleuse aventure. En effet, dans les soutes du paquebot, les nouveaux amis déterrent un terrible secret…

Un roman d’aventures qui entraîne le lecteur sur le Titanic. Quatre enfants. 4 destins : lui, s’appelle Alfie et s’est engagé comme steward pour être enfin aux côtés de son père ; elle, se prénomme Juliana et elle accompagne un père fantasque qui doit traiter des affaires aux USA ; Sophie, elle, rentre à New York avec sa mère, une féministe qui fait feu de tout bois ; quant à Paddy, un pickpocket, il est pourchassé par de terribles bandits. La rencontre inédite entre ces enfants aux caractères différents, que tout oppose, va déboucher sur une belle amitié…

Affrontements, cavalcades, poursuites, intrigue et courage se sont donné rendez-vous dans ce récit aux multiples rebondissements. Les alliances et les trahisons, le suspens et l’humour, font de cette histoire un moment de lecture divertissant et sympathique. Le style est vivant, la langue soignée et les péripéties se succèdent à un bon rythme, le tout dans un décor bien campé.

L’ouvrage s’achève sur de nombreuses questions qui devraient trouver une réponse dans un 2ème épisode, forçant les lecteurs à attendre avec impatience la suite des aventures de ces héros bien sympathiques !

Edité chez Livre de Poche Jeunesse

02/18/14

A lire, mais pas trop jeune -enfin, c’est juste mon avis !

Voici le dernier roman d’Annie Jay, premier tome d’une série annoncée.

9782747047449FS

1780 – A seize ans, l’intrépide Roselys d’Angemont monte à cheval et manie l’épée à merveille. Cependant, ses parents décident qu’il est temps pour elle d’avoir une vraie vie de demoiselle. Finis les vêtements d’homme, les leçons d’escrime et les escapades ! Roselys, à contrecœur, part vivre à Paris chez sa tante. Elle y fait la connaissance de sa cousine Aimée. Bientôt, toutes deux sont présentées à Marie-Antoinette, au château de Trianon.
La reine s’y retire, loin de l’étiquette de la cour, pour y goûter les beautés et le calme de ses jardins. En ce mois de juillet 1780, elle décide de jouer au théâtre avec ses amis intimes… Peut-être donnera-t-elle un rôle à Roselys ?

 

Tout d’abord, bravo à Ana Mirallès pour cette splendide couverture ! Nul besoin est de rappeler que l’objet-livre participe grandement au plaisir de la lecture.

Ensuite, bravo à Annie Jay qui, une fois encore, réussit la gageure -grâce à ce roman palpitant, à l’écriture fluide et acérée, émaillé de délicieux portraits de Cour- de littéralement transporter le lecteur au Trianon, aux côtés de Marie-Antoinette.

La jeune héroïne, débrouillarde et sympathique, en nous faisant partager sa vie quotidienne, nous offre une véritable plongée dans l’univers bouillonnant de Versailles au temps de Louis XVI. Dans un luxe de détails et d’anecdotes, l’auteur sait à la perfection reconstituer l’atmosphère de l’époque : tandis que la Reine s’amuse, la colère monte chez le peuple. Dans son récit, Annie Jay mêle habilement personnages historiques et personnages de fiction pour le plus grand plaisir du lecteur.

La palpitante intrigue que Roselys doit déjouer est parfaitement intégrée au contexte historique, mêlant quelques clichés à des scènes très vivantes.

 

Mon bémol : la vie à la cour, ses intrigues, les confréries, le magnétisme sont autant de sujets intéressants, mais nécessitant un certain jugement de la part du lecteur.

Une phrase, parmi d’autres, extraite du roman résume bien cette vérité historique qu’Annie Jay a le souci de rendre :

“A Paris, l’adultère et le libertinage semblaient monnaie courante et ne choquaient pas grand monde, hormis les campagnarde comme elle.”

 

308 pages

Editions Bayard

 

 

 

02/6/14

L’Incandescent, 2ème volet

Je vous présentais, le 11 juillet dernier, un roman à destination des ados -une lecture ô combien divertissante :

 

9782747035316FS

dont vous retrouverez la chronique ici : http://www.espritlivres.karamako.net/?m=20130711

 

Eh bien, le deuxième volet de cette aventure vient de sortir.

9782747035323FS

 

Le docteur Saint est mort, mais il avait des alliés, des armées de bandits sous ses ordres qui ne pardonneront jamais à Théo d’avoir éliminé celui qui leur procurait leur gagne-pain. L’enlèvement de Chloé n’en est-il pas la preuve ?

Tout comme le précédent tome, ce roman, bâti comme un film d’action où les temps morts sont bannis, est remarquablement efficace. Théo, qui découvre qui il est en réalité au fur et à mesure de sa course, nous entraîne dans une aventure palpitante et mystérieuse, dans laquelle on entre aisément. Au fil des pages, le jeune adolescent prend de la densité lorsqu’il comprend enfin l’enjeu de sa quête et de sa mission et qu’il est confronté aussi à ce que pourrait devenir Londres s’il n’agit pas. L’écriture de Glenn Dakin est nerveuse, rythmée, tout autant que l’action, alternant des phrases très courtes soulignant le tourbillon dans lequel est plongé le héros, et des passages plus amples où l’on peut respirer plus aisément.

On ne s’ennuie pas un seul instant !

Une lecture encore une fois captivante, à découvrir aux éditions Bayard

350 pages

11/14/13

Vos filles ont adoré les Colombes du Roi-Soleil ? Craquez pour ce coffret.

Noël approche et il n’est pas toujours facile de trouver LA bonne idée.

Un bon plan : ce coffret qui rassemble les deux premières aventures des Colombes version BD – Les comédiennes de monsieur Racine /  Le secret de Louise – et dans lequel on trouve un livret, à couverture souple, qui permet de percer tous les secrets de la création de la BD : les personnages, les décors, les costumes… Le plus : les crayonnés qui offrent de véritablement mesurer le travail conjoint du scénariste et de la dessinatrice, de comprendre leurs choix quant aux traits adoptés, au rendu voulu …

COLOMBES

Une superbe réalisation, à offrir à toutes les jeunes filles -et Dieu sait si elles sont nombreuses !- adeptes de la série.

Et pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ces adaptations, je me permets d’ajouter que ces BD reprennent fidèlement la trame des romans et l’essentiel des dialogues. Roger Seiter (scénariste) et Mayalen Goust (dessinatrice) font un travail remarquable rendant bien l’ambiance de la Maison Royale.
Le graphisme laisse parfaitement entrevoir le caractère de ces jeunes filles pleines de vie, qui veulent bouger, jouer, parler…

Une bonne première approche de l’époque de Louis XIV ; une belle lecture d’images.

A retrouver chez Flammarion

09/12/13

C’est vous qui l’dites, votre page, vos coups de coeur

Marin, CM2, m’a envoyé une chronique que je m’empresse de vous livrer. Il a choisi de nous parler de ce roman, édité par Gallimard :

 

9782070645039FS

Marcus, jeune romain a un père centurion. Ce centurion a sauvé la vie de Pompée au cours d’ une révolte. Lui et sa femme se sont retirés dans la campagne. Après l’assassinat de son père, Marcus et sa mère sont vendus comme esclaves. Marcus devient un gladiateur et essaye de retrouver Pompée pour lui expliquer l’infamie dont sa famille a été frappée. Marcus va connaître la dure vie de gladiateur. Sous le joug de l’esclavage, pourra-t-il obtenir justice ?

Ce roman qui mêle aventure et histoire avec un « max » d’actions m’a beaucoup plu.

Un grand merci à Marin pour cette idée lecture qui ne manquera pas d’en séduire plus d’un !

03/8/13

Du côté des ados

Pour les 15 ans, aux éditions Bayard, un roman grave, poignant et terriblement envoûtant :

l'homme

Joseph, treize ans, est de plus en plus intrigué par son voisin, Tom Leyton. Un homme reclus sur lequel circule bon nombre de rumeurs. Le jour où la sœur de Tom propose à Joseph de faire, dans le cadre de son projet d’école, le portrait de son frère, le jeune garçon est d’abord effrayé, puis finalement tenté par l’expérience. Au fil des jours, au fil des heures, Joseph va apprendre à connaître qui est véritablement cet homme et les raisons de son enfermement…

La curiosité née de cette étrange couverture est indéniablement un bon motif pour entamer la lecture de cet ouvrage qu’il est ensuite impossible de refermer avant la dernière page. Empreint d’émotion, le récit dévoile peu à peu le mystère qui entoure Tom, ce vétéran revenu transformé du Vietnam et pour cause… Riche en réflexions et fort d’une analyse psychologique très fouillée, le texte bouleverse. Les liens unissant frère et sœur sont magnifiques. Un roman fort où il est question de volonté, de solidarité et d’amitié. Une lecture dont on ne ressort pas indemne.

 glow

 

Le New Hope et le New Horizon sont deux engins spatiaux en route vers une nouvelle planète afin de la peupler ; car sur la Terre,  les nombreuses exactions des hommes ont eu pour conséquence de polluer l’atmosphère, rendant certaines régions du monde inhabitables. Alors que sur le New Horizon, les problèmes de fertilité ont été résolus et que la vie à bord semble bien établie, sur le New Hope, les femmes ne peuvent donner naissance et cela pose un énorme problème : l’équipage ne pourra se renouveler et disparaîtra à court terme. De quoi fomenter une conspiration  et décider l’équipage du New Hope à enlever toutes les jeunes filles du New Horizon. La guerre est déclarée…

D’une grande densité, ce roman, premier tome d’une saga annoncée, bénéficie d’une traduction agréable. De par les thèmes abordés, il s’adresse à un lectorat déjà mûr. En effet, des sujets complexes, liés à la fécondation, à la religion, à la manipulation des êtres par des « gourous » sont développés et requièrent un certain recul. Menée avec talent, l’intrigue entraîne le lecteur sur les pentes vertigineuses du monde fantastique. Le style de l’écrivain, la richesse du vocabulaire et les descriptions très suggestives en font un ouvrage assez plaisant à lire. Un recueil pour le moins atypique qui joue sur l’imaginaire du lecteur avec beaucoup de doigté.

 Le masque éditions