12/2/16

Découvrir avec Usborne

Mes lecteurs le savent, le maître mot des éditions Usborne est pédagogie.

Une fois de plus, force est de constater que cette maison d’édition est encore au rendez-vous, avec ces livres pour apprendre sans en avoir l’air.

Voici donc 3 ouvrages passionnants faits sur le même modèle :

9781474918657fs9781474919593fs9781474918671fs

  • un sommaire clair pour naviguer à son aise dans le livre
  • des rabats-découvertes, accompagnés d’une indication spécifique
  • une progression pertinente
  • des informations concises et intéressantes
  • des illustrations vivantes, truffées de détails et de personnages
  • une maquette solide : pages cartonnées
  • un format généreux

Les 2ers livres se terminent par des questions vérifiant les acquis (les réponses à trouver sur le site de l’éditeur)

Des mines d’informations sur des sujets variés que les curieux peuvent découvrir seuls ou accompagnés.

Des recueils la fois ludiques et éducatifs.

***********

Dans la même idée, cet album

9781474923187fs

un format plus petit, mais des informations toujours aussi consistantes qui nous permettent de suivre le déroulement des activités quotidiennes des hommes préhistoriques.

Les thèmes variés (outillage, art, croyances…) sont traités d’une manière extrêmement détaillée et complète.

Les nombreux rabats à soulever séduisent.

Encore une fois, le lecteur est amené à se cultiver tout en s’amusant ; une réussite !

***********

Et pour faire une pause après ce menu bien copieux : un conte toujours aussi magique.

9781409594253fs

 Quel plaisir de (re)découvrir ce célèbre conte américain dans un si joli écrin.

Les nombreuses illustrations accompagnent fidèlement le texte et en traduisent à merveille toute la fantaisie.

Un savoureux moment de lecture en perspective.

Place à l’imaginaire !

 

 

08/28/15

C’est bientôt la rentrée… Avant de vous conseiller de nombreux livres, mon bilan vacances

Eté 2015 : été bonheur et j’espère qu’il en a été ainsi pour vous.

Voici un ‘tit aperçu des lectures qui m’ont suivie au fil des jours :

sans-titre (39)

412p6RwB1ZL._AA160_61OSdXV4uiL._AA160_

 

 

 

 

En tant que professeur toujours à la recherche de livres appartenant à notre patrimoine culturel :

  • Les frères corses. Un Dumas injustement oublié, peut-être.
  • La belle et la bête et autres contes de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont (on ne connaît pas si bien ce recueil !)
  • Tartarin de Tarascon (me suis promis de lire Tartarin sur les Alpes)
  • Sindbad et autres contes
  • Les mémoires d’un âne (adorable), Jean qui rit et Jean qui grogne (je ne connaissais pas)
  • Le Capitaine Fracasse (à lire)
  • Les contes bleus du chat perché (j’ai du mal -encore aujourd’hui- à qualifier les parents)
  • Bouvard et Pécuchet (heureusement qu’il est inachevé !)
  • Le théâtre de Courteline (à ne pas mettre entre toutes les mains !)
  • Matéo Falcone
  • Contes d’Hoffmann
  • et, La Main gauche et autres nouvelles. Une lecture que l’on ne peut plus faire lire, c’est sûr ! D’ailleurs, je ne sais pas si ce livre est encore en vente alors que de nombreux titres, dessins ou pâtisseries font l’objet de modifications : “… caractère indigène : le mensonge. Ces hommes en qui l’islamisme s’est incarné jusqu’à faire partie d’eux, jusqu’à modeler leurs instincts, jusqu’à modifier la race entière et à la différencier des autres au moral autant que la couleur de la peau différencie le nègre du blanc, sont menteurs dans les moelles au point que jamais on ne peut se fier à leurs dires.

En tant que chroniqueuse, je reprends demain. Des pépites à la clé !

Les choses à voir ou visiter : le Mont Blanc (COP 21 oblige / lirai biographie de Balmat et Paccard / comme Perrichon a eu raison d’y aller !), parapente (ça fait du bien de prendre de la hauteur), le Futuroscope (je ne pensais pas me régaler autant !)

sans-titre (41)

imagesimagesQD8TI03C

BONNE RENTREE A TOUS !

 

 

 

11/9/14

Histoire de lire

Pour une fois je voudrai partager et conseiller un livre qui n’est pas une nouveauté.
Régulièrement, nous, parents, recherchons quelques “classiques” pour nos enfants, des livres à l’écriture particulièrement soignée et riche, des livres qui font découvrir le monde, les voyages, les aventures humaines et ancrent le jeune lecteur dans le réel tout en lui ouvrant des horizons inconnus.
Ayant un goût très prononcé pour les récits de voyages, je voudrai proposer au lecteur dès onze ans un livre que je viens de redécouvrir :
sans-titre (4)
Nous avons pour certains lu Le lion, Les cavaliers, l’Equipage ou encore Les mains du miracle…qui, bien que magnifiques, remarquablement écrits et emplis de finesse et de sensibilité, ne sont pas forcément destinés à de jeunes lecteurs.
Dans Au grand Socco, en revanche, le jeune lecteur va pouvoir s’asseoir avec une foule pittoresque au pied du grand Socco, sur la place du Marché du vieux Tanger et écouter les histoires que Bachir, jeune mendiant bossu va nous conter.
Au lendemain de la deuxième guerre mondiale Tanger vit 1000 aventures étonnantes, et c’est celles-là que Bachir, avec son don de conteur oriental à “la langue d’or”, va nous faire partager : celles de Lady Cynthia, ou de M. Evans, le Prophète des Bêtes Blessées, de l’extravagante Mme Elaine, de la touchante Léa, du fier et intrépide Saoud le Riffain, ou de tant d’autres. Mais le personnage favori de Bachir, c’est un petit âne blanc si mystérieux, si touchant qu’il devient un personnage à part entière de ses contes. Et sous les yeux émerveillés et les oreilles attentives du prêteur Nahas, du paysan craintif Fuad, de Zelma la jeune bédouine ou de Selim le marchand d’amulettes, nous lecteur, allons rire, compatir, frémir, admirer et aimer.
Retrouvant tout le style de Kessel avec sa force, sa qualité d’écriture, son style, son humanité, sa finesse et sa sensibilité, j’ai pris un immense plaisir à me baigner dans cette œuvre emplie de poésie tout orientale et qui demeure drôle grâce aux multiples interventions et commentaires de l’auditoire.

Un merveilleux livre plein d’humour, d’aventures et de poésie à lire et à faire lire dès 11 ans.

Commentaire validé par mon fils de 11 ans qui a adoré !   😉

( Folio Junior propose une version ne comprenant que 4 contes sur les 7 que propose Au grand Socco, intitulé Le petit âne blanc)

Marie

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Quant à moi, je vous donne rendez-vous au prochain salon du livre de Versailles ; je vous y accueillerai samedi après-midi costumée en… chuuuuut !

2f6b426ce3

 

Le salon ouvrira ses portes les 22 et 23 novembre prochains de 14h00 à 18h30 à l’Hôtel de Ville. Cet événement de la ville de Versailles et de l’Association Histoire de Lire reçoit toujours plus de visiteurs qui cette année viendront rencontrer plus de 120 auteurs d’ouvrages historiques.

Parmi eux, quelques “vedettes” : Philippe de Villiers, Hubert Védrine, Jean-Pierre Chevènement, François-Xavier Bellamy, Mona Ozouf, Jean-Christophe Ruffin, Antony Beavor, Luc Ferry, Lorant Deutsch, Jacques Julliard, Franck Ferrand, Jean Tulard, Eric Zemmour… et tant d’autres !

Retrouvez-les sur le site http://histoiredelire.eu/auteurs-adultes-2014/ et http://histoiredelire.eu/auteurs-jeunesse-2014/. Certaines signatures seront présentes exclusivement le samedi ou le dimanche. Certaines viennent pour la 1ère fois, d’autres sont des habituées !

A noter : Franck Ferrand consacrera, sur Europe 1, le 21 novembre à 14h00, son émission “Au cœur de l’Histoire” au salon Histoire de Lire.

 

10/26/14

Contes et histoires classiques pour tous les âges !

Voici 3 recueils, à la réalisation soignée, qui offrent à nos enfants de découvrir des histoires/contes appartenant à notre patrimoine culturel ; des récits qu’ils doivent connaître et leur permettront de savourer la littérature enfantine.

9781409577294FS9781409577300FS9781409577317FS

Des ouvrages d’autant plus intéressants qu’ils contiennent des récits souvent méconnus : Le roi Barbe-de-Grive, Les lutins et le cordonnier, La Malle volante, Le Briquet ou encore De grandes espérances.

Les superbes illustrations, dont le style s’adapte parfaitement aux différents récits, permettent au lecteur de s’évader dans le monde merveilleux du conte et de profiter de chacune des morales que l’on peut en tirer, en soulignant, notamment, les valeurs à privilégier pour s’accomplir : bonté, générosité, sens de l’effort. Les textes simplifiés, -fidèles adaptations-, souvent construits sur le canevas traditionnel de la quête, sont tantôt merveilleux, tantôt plus réalistes. Assez courts, ils sont faciles à s’approprier : pendant que les plus grands les déchiffreront avec plaisir, grâce à la large police employée ; les plus petits se prendront, quant à eux, à rêver ou à frissonner en écoutant la lecture. Chaque recueil s’achève sur un bref résumé de l’histoire de l’auteur et du contexte des œuvres.

De grands classiques à ne pas manquer !

Pour les tout-petits :

j’ai littéralement fondu pour ces 2 recueils aussi plaisants à lire et à regarder qu’à écouter.

9781409580942FS9781409577331FS

Les illustrations pleine page, chaudes et colorées, contribuent à ces moments d’évasion et d’identification qu’apportent les contes. Le temps est celui du récit, le vocabulaire accessible. Les mots dansent sur les pages. Les mélodies proposées, classiques, sont jolies et entraînantes. De vrais bijoux !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Marie a sélectionné pour vous, dans la collection Coucou !, La nuit.

9781409571162FS

Il fait nuit, mais tout le monde ne dort pas. Découvrez des boulangers qui travaillent, des animaux qui chassent, des trains qui roulent et un marché qui s’anime.
Je suis toujours aussi séduite par les illustrations de Simona Dimitri qui continue dans cette collection à nous emmener dans un monde coloré et enchanteur. Le vocabulaire juste et précis accompagne le petit lecteur à découvrir, sous les rabats, une foultitude de détails et d’informations, tout en s’émerveillant.

Le tout est édité par USBORNE

06/3/14

Un régal visuel pour les amoureux de la mer ….. et tous les autres

Je vous parlais il y a peu, avec Un chat bonheur, de la joie que j’avais éprouvée en tournant les pages du livre, captivée par la beauté des illustrations qui en rendait le texte accessoire. Dans un style très différent, j’ai retrouvé la même fascination avec Moby Dick, nouvelle adaptation pour les jeunes lecteurs de ce récit mythique proposée par les éditions Milan.
002863751
Attiré par la mer et le large, Ishmaël embarque sur le Péquod, un baleinier qui va remonter les mers du Nord pendant trois ans. Le capitaine, Achab, a une jambe de bois et une revanche à prendre : Moby Dick, la monstrueuse baleine blanche, véritable île sur la mer, l’a estropié. Il veut sa peau quoi qu’il en coûte.
Depuis, il la pourchasse avec une folle obstination. Un terrible face-à-face entre le Bien et le Mal, entre les forces de la Nature et l’Homme, attend l’équipage du bateau.
Au fil des treize chapitres de ce récit, le lecteur partage les rêves de l’impressionnant Qeequeq qui perd ses illusions sur le monde des Blancs, son amitié improbable avec Ishmaël, et la soif de vengeance du terrible Achab qui veut à tout prix anéantir la part maudite de son destin par cette poursuite insensée.
Cette adaptation permet même aux plus jeunes de percevoir le côté symbolique et métaphorique de l’œuvre de Melville.
L’orgueil et l’esprit de vengeance d’Achab va le mener à sa perte. Présenté à l’équipage comme étant le Mal absolu, Moby Dick va, par sa lutte pour sa survie, inverser le rapport du Bien et du Mal, présent dans l’esprit du lecteur tant le capitaine passait pour un être fort, courageux et respecté.
La similitude des destins liés à leur nom biblique rend le récit encore plus prenant et dramatique :
Ishmaël  : le narrateur, fait allusion au premier fils d’Abraham, ancêtres des tribus nomades du désert, “querelleuses et vagabondes, et qui vivaient à l’écart de tout”, et cela lui va ; il est d’un type solitaire et inquiet qui fuit la société humaine.
Achab : capitaine du Péquod, il fut un  roi maudit de la Bible, le pire de tous, il ne put échapper à la main de Dieu et fut tué au combat. Ishmaël a raison de s’inquiéter de monter à bord d’un navire dont le capitaine a un nom si funeste.
Le Rachel : il fait référence à cette femme inconsolable de la Bible qui verse des larmes sur ses enfants perdus comme le capitaine du Rachel, autre baleinier rencontre par le Péquod.
Une magnifique odyssée humaine, admirablement servie par les illustrations de Jame’s Prunier qui, à chaque page, sont de véritables chefs d’œuvre. Ses mises en lumière et son travail du détail subliment le texte et restituent avec une force incroyable les émotions et les caractères.
                Un texte très accessible tout en restant fidèle à l’œuvre originale
 
                      Un livre grand format avec une très belle qualité de papier 
 
           Un véritable livre d’art à offrir à tous les amoureux de mer et d’aventures 
 
                            Une très belle initiation à la littérature et la peinture 
Marie
01/22/14

Histoires pour les filles, un recueil à ne pas bouder !

Voilà, pour les petites filles de 8 ans et plus, une jolie façon de découvrir -ou de redécouvrir- avec plaisir des histoires issues de la tradition populaire tout comme des récits inédits.

9782324005947FS

L’ouvrage réunit trente courtes histoires, des textes dans leur intégralité ou des extraits. Et c’est là que ce recueil est terriblement attrayant -et hors du commun- : il propose en effet des extraits, savamment choisis, de romans issus du patrimoine littéraire, comme Les Malheurs de Sophie, Les Quatre Filles du docteur March, Jane Eyre, Heidi…, sortant ainsi des choix habituels proposés dans ce genre d’ouvrages collectifs. Une astucieuse manière d’amener les 8-9 ans à la littérature classique. J’adhère et j’adore !

Les textes, variés, mettent en scène de jeunes protagonistes qui, grâce à leur témérité, leur débrouillardise, leur gentillesse ou encore leur intelligence, surmontent tous les défis.

Toute la palette des sentiments est bien sûr au rendez-vous : joie, tristesse, affection, mélancolie…

Admirablement illustrées, les pages révèlent des dessins colorés, pleins d’une fantaisie ou d’une tendresse savamment orchestrées.

Le format du livre et la belle qualité du papier rendent la lecture encore plus agréable.

Une anthologie intelligente, une belle réussite à partager !

Editions Gründ

11/13/13

Un moment de grâce particulier

C’est avec délectation et non sans émotion que je me suis replongée, lors de ce long congé de fin de semaine, dans ces romans lus il y a… (pas si) longtemps.

 

9782012039391FS

9782012043053FS

 

 

 

 

 

 

 

 

Sébastien est un petit garçon de six ans. Sa mère, morte en couches, il a été élevé par le vieux César, là-haut dans les montagnes.
Belle est une magnifique chienne Patou. Elle est née le même jour que Sébastien. Les circonstances ont fait qu’elle a changé plusieurs fois de maîtres jusqu’à sa fuite vers les montagnes. Sa rencontre avec le petit garçon va tout changer, ce sera pour l’un et l’autre un vrai bouleversement. Dans le village, pourtant, tout le monde s’oppose à cette amitié, sauf César, ses petits-enfants et le docteur Guillaume. Sébastien réussira à sauver Belle de la méchanceté des hommes mais Belle réussira-t-elle à sauver le jeune garçon du terrible danger qui le guette ?

Un classique de la littérature enfantine, qui raconte avec bonheur les aventures de deux êtres chahutés par la vie… Dès les premières lignes, la magie opère et, allez savoir pourquoi, on sait qu’on ne quittera pas cette aventure indemne. On est rapidement emporté par le charme et la fraîcheur de cette histoire. On suit avec intérêt les mésaventures de ce duo et on adhère sans hésiter aux liens qui se tissent entre eux. Un style plaisant et fluide, une histoire bien charpentée, une présentation agréable, des caractères suffisamment gros pour faciliter la lecture aux jeunes lecteurs, et aussi, de remarquables couvertures – bravo, à Annette Marnat dont les délicates illustrations agrémentent avec bonheur le texte!-, tout contribue à rendre bien attachante la lecture de ce très bon roman, en 2 tomes, à faire lire dès 8 ans.

Des ouvrages constructifs et tellement frais !

Publiés chez Hachette

 

10/12/13

Les Playmobil font leur cinéma

9782203048522_cb

Voici une très intéressante réécriture -même si elle est abrégée et expurgée- du célèbre roman de Conan Doyle. Le texte est fidèle à l’original dans la trame du récit, la force du style et l’univers lugubre qu’a voulu créer l’auteur.

Les illustrations, des photos truffées de clins d’oeil complices, témoignent de la parfaite maîtrise de Richard Unglik, qui n’en est pas à son coup d’essai, loin de là ! Certaines pages sont de vrais tableaux, des triptyques qui se déplient et nous entraînent dans la lande ou dans les rues anglaises du XIXème siècle.

Un superbe album ; une belle initiation à la littérature !

Edité par Casterman

Richard Unglik est photographe et cinéaste. Il est né dans les années 70 comme les Playmobil ! Passionné d’art, de cinéma et d’histoire, il rêve de réaliser de grandes fresques épiques. Après des études de photo et de cinéma, il réalise quelques courts métrages et devient assistant-réalisateur pour le cinéma et la télévision. Un matin de l’an 2000, il imagine un livre qui raconterait l’Histoire du monde, illustrée par des figurines Playmobil. C’est à la même époque qu’il découvre un nouvel outil de création artistique : le graphisme et la photo assistés par ordinateur. Une idée naissait…

Déjà disponibles :

UNGLunglik2unglik

09/17/13

Un pour tous, tous pour un !

Eh bien oui, je l’avoue, je suis de ces professeurs qui aiment à faire lire des versions abrégées à ses élèves, -espérant leur donner ainsi le goût des classiques- pour peu que celles-ci aient respecté le style, le ton et le rythme du texte d’origine. D’ailleurs, beaucoup de gens croient avoir lu des auteurs mais n’ont lu que des ersatz.

Le Livre de Poche Jeunesse vient de faire paraître

arton325-3a4b5

Toujours aussi vivant et riche, le langage utilisé dans cette œuvre abrégée ne rend que plus savoureux les faits d’armes de cette joyeuse bande de drilles qui respire la joie de vivre. Certaines descriptions sont toujours aussi truculentes : l’arrivée de d’Artagnan à Meung, le duel contre Bernajoux…

Délice de lecture, ce récit vivant et bien mené est très accessible en raison -justement- de sa faible longueur. Non dénué de suspense et d’humour, il entraînera sans peine les jeunes lecteurs dans l’univers de ce grand auteur classique.