03/11/16

Toujours aussi fascinante !

Hélène Montardre, passionnée d’Histoire, nous fait découvrir 2 illustres personnages.

 

9782092564431FS

Le roman commence le 15 décembre 1778, alors que le petit Napoléon et sa famille quittent la Corse et s’achève le 2 décembre 1802, avec le sacre de l’Empereur.

Entre temps, sont évoqués son arrivée à Paris, son mariage, ses campagnes…

L’ambiance de ce début de XIX° siècle est admirablement recréée. Le lecteur est porté par l’Histoire en marche, par la vivacité des situations et l’extraordinaire parcours de ce “petit Corse” qui parlait une langue “que personne ne comprend sur le continent”.

Un récit historique intelligemment mené complété par 4 pages de documents.

 

**************

9782092564417FS

Dans ce récit, l’auteur décrit admirablement bien l’ascension du jeune Louis. On voit combien, enfant, il a été profondément marqué par la Fronde et les révoltes successives qui ont mis à mal le pouvoir royal.  On comprend alors cette quête de pouvoir absolu, toutes ces décisions dictées par ce traumatisme. Sont également abordés ses passions, son coup de foudre -à 13 ans- pour le pavillon de chasse de son père, son mariage…

Une belle évocation !

Deux romans courts, joliment illustrés par Glen Chapron.

Editions Nathan

 

02/8/15

L’eau et Versailles

Dans le cadre d’un projet classe – l’eau à Versailles -, j’ai choisi d’étudier avec mes élèves ce roman, premier tome de la série A l’école des pages du Roy-Soleil.

sabotage_versailles_couv_pe

Versailles, 1686. En quittant son Auvergne natale pour monter à Versailles, Jean de Courson, élève à l’école des pages, va se retrouver plongé au cœur des intrigues de la Cour : un mystérieux saboteur semble vouloir tout faire pour enrayer le mécanisme des fontaines. Chargé par le Grand Ecuyer de France de démasquer l’intrigant, le page, aidé par Prunelle – fille de fontainier -, va devoir faire face à de nombreux dangers pour déjouer ce complot.

Arthur Ténor emmène ses lecteurs dans les méandres des jardins du château de Versailles. L’enquête, fort bien menée, se fixe autour des fontaines, belle occasion de découvrir toutes ces personnes qui travaillaient à allumer et éteindre les jets et fontaines lors des promenades du Roi et de sa Cour ; et d’appréhender au mieux ce système d’acheminement de l’eau à Versailles depuis la machine de Marly jusqu’aux six cents jets d’eau des cinquante-cinq bassins.

L’auteur nous fait également suivre de près les us et coutumes de l’époque. Dans un luxe de détails et d’anecdotes, Arthur Ténor mêle habilement personnages historiques et personnages de fiction pour le plus grand plaisir du lecteur qui se cultive tout en suivant les aventures du jeune Jean.

En fin de recueil, quelques pages d’informations nous en disent plus sur les jardins du roi, véritable parc d’attractions, avec ménagerie, fêtes, spectacles et combats navals sur le grand canal…

Très précis et très documenté, le texte éclairera plus d’un lecteur sur le fonctionnement de Versailles à la fin du 17ème siècle.

Excellent support pour les élèves de cinquième qui étudient cette période.

Seuil jeunesse

Dès 10 ans

Pour poursuivre cette belle aventure, nous avons contacté l’auteur qui a accepté – pour notre plus grand plaisir – de répondre à nos questions. Nous l’en remercions vivement.

Voici l’interview d’Arthur Ténor par les élèves de 5ème 5.

Chers amis lecteurs,

 

J’ai bien reçu vos questions. Je me réjouis bien sûr que vous ayez apprécié mon roman sur la vie à Versailles au temps du Roy Soleil et vois que cela a aiguisé votre curiosité. Vos nombreuses questions appellent des réponses développées et le mieux serait certainement que l’on se voit. Ce pourrait être à l’occasion d’une de mes prochaines visites au château de Versailles. En attendant, comme une mise en bouche et parce qu’il me faudrait beaucoup de temps pour rassasier votre curiosité, j’ai sélectionné deux ou trois questions auxquelles j’apporte les réponses ci-dessous.

Bien amicalement à tous et à bientôt j’espère,

Arthur Ténor

Blog d’actualité : http://arthurtenor.canalblog.com
Bibliographie : http://bibliotenor.canalblog.com/

 

1. Avez-vous visité l’intégral des jardins de Versailles pour écrire ce livre ?

L’intégralité, certainement pas, mais comme tout le monde… enfin, beaucoup de monde du Monde, je connais Versailles et son somptueux parc. Ce qui m’a beaucoup aidé à me faire une idée des jardins à l’époque de leur splendeur, ce sont les films et les livres, bien sûr, mais aussi un jeu vidéo extra, créé par les Musées nationaux.

Et pourquoi choisir Versailles plutôt que le château de Fontainebleau ou celui de Valençay… Hum… Connaissez-vous un lieu plus somptueux de l’histoire de France ?

 

2. Vous me demandez aussi à quel âge m’est venu le goût de l’écriture…

Ce qui a toujours été en moi, c’est l’Imaginaire. Enfant, il me suffisait de regarder une étiquette de bouteille de limonade pour partir « de l’autre côté ». Pour alimenter ce goût immodéré de fantastique, j’avais deux copains aussi fondus que moi de voyages imaginaires. Ados, nous ne refaisions pas le monde dans les bistrots, nous faisions des Mondes ! Mon problème était mon faible niveau en français. Après le premier déclic (la rédaction effrénée d’un space-opéra à l’âge de 18 ans), les difficultés ont commencé pour moi, puisqu’il m’a bien fallu apprendre l’orthographe, la grammaire… et à développer un style.

Cela ne fait finalement pas si longtemps que je peux dire « Oui, l’écriture est en moi ! ». Parce que j’ai fini par y trouver beaucoup de plaisir. Mais je préfère encore dire que je suis explorateur de l’Imaginaire plutôt qu’écrivain. Mais bon, écrivain c’est bien aussi…

Quant à mon parcours scolaire… hum, que répondre ? Je vais vous révéler que j’ai eu une scolarité plutôt difficile, même carrément désastreuse. Et s’il y avait un métier que je n’aurais voulu exercer pour rien au monde, c’est bien celui d’écrivain. Oui, mais voilà, on ne choisit pas son destin… on l’accomplit, si on le veut bien et si on fait les efforts pour réussir. Dans mon cas, ce fut un chemin très pentu et semé d’embûches, mais heureusement, j’avais en moi la détermination.

3. Quels sont les éléments historiques et les fictifs ?

Tout ce qui est de l’ordre du décor, des personnages historiques et des faits et dates, nous sommes dans l’histoire vraie. Pour le reste, bien sûr, c’est de l’imaginaire.

 

4. Vous reconnaissez-vous dans l’un des personnages ? En quoi ?

Je me serai bien vu endosser la personnalité de Jean de Courçon. Cela ne vous étonnera sans doute pas. Après tout, c’est le personnage le plus intéressant pour le garçon un peu intrépide que j’étais (aujourd’hui, je me suis assagi).

 

5. Avez-vous fait beaucoup de recherches pour écrire ce roman ? Combien de temps, du coup, vous a-t-il fallu pour l’écrire ?

Pour écrire un roman historique, je rencontre toutes les difficultés classiques du créateur non-historien. La vraie qualité qu’il faut posséder pour se lancer dans de telles aventures inspirées du passé, c’est la rigueur, c’est-à-dire ne jamais être sûr de ses connaissances et se poser beaucoup de questions, tout le temps.

Quant au temps, justement… Ça dépend de bien des facteurs. Un petit livre de 48 pages pourra demander trois jours, quand une histoire pour un album en exigera sept. Un roman de 400 pages pourra demander six mois, ou quatre, suivant l’inspiration et ma disponibilité. Mais d’une manière générale, je respecte trois temps dans la création d’un roman : la réflexion, l’action (l’écriture) et la relecture. Chacun exige la même attention, donc la même durée ou peu s’en faut. Et bien sûr, quand il s’agit d’un roman historique, au temps de réflexion et d’écriture, il faut ajouter celui des recherches.

 

6. Avez-vous déjà été en manque d’inspiration ? Ce fameux problème de la feuille blanche ?

Mon problème est exactement inverse. J’ai trop d’idées. C’est donc choisir mon souci, pas la page blanche.

 

7. Quel est le roman préféré que vous avez écrit ?

Comment choisir entre tous ses enfants ? Certes, sur la  centaine de titres que j’ai publiée, certains ont une histoire particulière. Mon  premier « bébé », par exemple, qui m’a fait entrer dans le monde de l’édition  jeunesse (Le labyrinthe du chevalier de  Montbrisac, au Cerf)… ou alors, Il  s’appelait le Soldat Inconnu, en Folio Junior, mon premier roman de guerre  et le premier aussi où le héros meurt à la fin… mon premier grand format, Voyage extraordinaire au royaume des 7  Tours, chez Plon, fut une belle aventure aussi. Non, celui que je préfère,  c’est le prochain… Il me reste juste à l’écrire.

8. Comment vous est venu l’idée d’écrire ce roman ? 

Une consoeur et amie auteure, Anne-Marie Desplat-Duc a  imaginé une très belle série versaillaises, les Colombes du Roi-Soleil, ayant pour  cadre l’école de Saint-Cyr. Alors que sortaient les premiers tomes, je publiais  chez Gallimard Jeunesse, Guerre secrète à  Versailles. J’y racontais l’arrivée de Jean de Courçon à l’école des pages.  J’aurais pu créer la série, comme en écho à celle d’Anne-Marie, mais à l’époque,  je menais plusieurs projets de front (dont la série médiévale du Félin) Aussi, n’ai-je pas voulu me  lancer dans une série supplémentaire. C’est en 2010 que je me suis enfin décidé,  en imaginant les nouvelles aventures de mon page.

 

01/13/15

Découvrez Marie-Anne fille du roi, tome 6

marie

Le roi et la cour se rendent à Chambord pour la saison de la chasse. Marie-Anne et son frère Louis sont excité à la perspective de découvrir château que l’on dit mystérieux. En effet un fantôme hante les lieux… serait-ce point l’âme de François ler, à moins que ce ne soit celle du grand Léonard de Vinci ? Que veulent dire les signes étranges gravés sur les murs ? Voilà une énigme que Marie-Anne a très envie de résoudre…

Dans ce sixième tome d’une série qui s’inscrit dans la ligne des “Colombes du Roi Soleil” mais pour les plus jeunes, Anne-Marie Desplat-Duc continue à nous faire découvrir les différentes facettes de son siècle de prédilection : le XVIIème. Elle se glisse ici dans la peau de Marie-Anne, fille de Louis XIV et de Louise de La Vallière. A travers le parcours de la fillette, le lecteur découvre la vie à la Cour et ses nombreux protocoles.

Cette nouvelle aventure nous sort complètement du cadre versaillais puisque
nous suivons, cette fois-ci, le Roi Louis XIV, la Reine et toute la Cour au château de Chambord, demeure royale de François Ier ; un lieu où plane un grand mystère : le  Saint Graal, recherché depuis des siècles, y serait caché. De quoi renforcer -s’il est retrouvé-  l’image de “Roi très chrétien” que l’on associe à Louis XIV…

Aux côtés de Francesco Melzi -dont l’arrière-arrière-grand-père s’est vu confier les manuscrits et carnets de dessins de Léonard de Vinci -Marie-Anne mène l’enquête. Les jeunes lectrices trouvent un immense plaisir à suivre cette nouvelle intrigue rondement menée par l’héroïne et partageront sans nul doute ses émotions diverses et variées.

Le style soigné et l’utilisation d’expressions typiques de l’époque apportent à cette autobiographie romancée, bien documentée, une touche de réalisme historique. Une lecture d’autant plus plaisante que le présent de narration, utilisé par l’auteur, introduit une réelle proximité entre Marie-Anne et son public.

Un très joli roman érudit pour les petites filles à partir de 10 ans, qui leur permettra de se familiariser avec le siècle de Louis XIV, avec sa cour et son étiquette.

Editeur : FLAMMARION

N.B : Anne-Marie Desplat-Duc est une auteur connue pour sa saga Les Colombes du Roi-Soleil qui a été récemment éditée en Bande Dessinée.

12/18/14

Quand l’envie de lire gagne vos petites

“Maman, maman, j’ai fini Mon roman chéri, à la fin, il y a des extraits d’une nouvelle série Les demoiselles chéries, ça a l’air trop bien.”

Et me voilà donc partie à la rencontre de cette série qui “a l’air trop bien”.

passagyire-roy-louis-7148-154-300Inès, jeune fille de la noblesse espagnole, embarque sur le Roy Louis pour rejoindre de l’autre côté de la Terre celui qu’il doit bientôt épouser, le Senor de Mantega,de la Tortuga. Mais le navire est attaqué par des corsaires français. Sont-ils aussi effrayants qu’ils le paraissent et quel sort vont-ils réserver à la jeune Inès ?

 

2-prisonniyire-venise-11439-154-300 

Mathilde de la Jorsonnière débarque à Venise avec son père, corsaire du Roi. Dans cette ville aux mille visages, la jeune fille rencontre un soir Laetitia, orpheline et pensionnaire du sinistre Ospedale della Pietà. Bravant bien des dangers, Mathilde va aider sa nouvelle amie à s’évader…

 

protyogyos-roi-soleil-t3-12365-154-300Le roi Louis XIV ordonne à Pierre-Louis de la Jorsonnière de ramener l’une de ses parentes éloignées à Saint-Domingue, à bord de son bateau corsaire. Madame de Collange arrive à La Rochelle pour embarquer accompagnée de ses jeunes jumeaux.
La traversée vers l’île sera riche de surprises…

Force est de constater que j’ai dévoré ces trois aventures qui séduiront les petites filles dès 8 ans : princesses, aventures, corsaires, Louis XIV, amitiés…Tous les ingrédients sont réunis pour donner aux enfants un bon moment de lecture.

Les différentes histoires sont très bien menées. J’aime l’écriture pleine de finesse de Sophie de Mullenheim qui emploie à bon escient les subjonctifs imparfaits -j’adore !-, sait planter le décor grâce à un vrai souci de description qui fait que le lecteur se sent emporté, à la suite des héros, dans ces univers variés où fourmillent des anecdotes faisant partie de l’Histoire et rendent ces récits encore plus captivants.

Mathilde, l’héroïne principale, est terriblement attachante et fait preuve de qualités exceptionnelles face au devoir. Les illustrations de couverture sont, du reste, à son image : pleines de noblesse et de délicatesse.

De délicieux romans à l’issue heureuse qui plairont plus particulièrement aux petites filles.

155 pages

Editions Fleurus

Irène

11/6/14

Si Versailles m’était conté, 2 recueils édités par ArtLys

Une fois n’est pas coutume, je vais vous présenter aujourd’hui 2 livres qui m’ont été offerts.

 

Je commencerai par le livre que m’a gentiment offert Garance -un grand merci à sa maman !

9782854953671FS

Ce recueil retrace la genèse, l’élaboration et la trajectoire de l’œuvre de Jacques-Louis David : Le Serment du Jeu de paume, une toile inachevée exposée depuis 1988 dans l’attique Chimay.

Le travail préparatoire et les sources artistiques du peintre clairement expliqués, ainsi que les différentes études du tableau, permettent au lecteur de mieux comprendre le contexte de création de l’œuvre, les raisons de son inachèvement -une vraie épopée ! – et les résonances de cette toile.

La grande richesse de cet ouvrage tient aussi bien dans la diversité de ses illustrations que dans leur juxtaposition : nombreuses reproductions d’œuvres, documents d’époque, gravures agrémentent chaque page et viennent à l’appui des mots.

Une bibliographie des œuvres représentées clôturent ce documentaire très attractif et pédagogique qui développe la curiosité artistique et historique des lecteurs.

 Je me suis régalée !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 Cet opus-ci nous a été généreusement offert -à mes élèves et à moi-même- par le Château de Versailles, dans le cadre d’un projet classe.

9782854953800FS

Cet ouvrage aborde, de façon didactique et progressive, l’inextricable affinité de Louis XIV et du château, parfait théâtre conçu par le roi lui-même, pour sa propre mise en scène.

Sont successivement abordés: L’homme, Louis XIV et son entourage, Le Roi Soleil, Le roi bâtisseur, Versailles et les sciences, Le roi jardinier, Le roi mécène et Le style Louis XIV.

Dès la première page, grâce à une très belle perspective du château, nous sommes à Versailles.

Racontée de manière très vivante, la vie de ce souverain si célèbre est servie avec un réalisme des plus objectifs. Sans fustiger, caricaturer ni porter aux nues, le ton sonne juste et permet de mesurer les faits historiques connus mais fréquemment déformés avec simplisme dans des raccourcis peu flatteurs. Sans temps mort, le récit captive jusqu’aux dernières pages.

Ce documentaire est aussi un beau livre tant il bénéficie d’une riche illustration : des reproductions de nombreux tableaux ou gravures ponctuent agréablement un texte concis et clair.

La bibliographie témoigne du sérieux de l’auteur dans son travail d’historien.

Un livre qui se lit pour le plaisir et peut également être une base intéressante pour un exposé.

07/14/14

Des albums Casterman à découvrir !

Après le succès des différents tomes de l’Histoire de France en BD que nous vous avons déjà présentés dans ce blog, Casterman se lance pour notre plus grande joie dans la mythologie avec ce premier album.
9782203085701FS
N.B : Un deuxième volume intitulé Le retour à Ithaque est à paraître.
C’est le classique des classiques, L’Odyssée, qui inaugure la collection, sous le titre Les aventures d’Ulysse. Ce premier volume, Le départ de Troie, intègre en six chapitres nombre d’épisodes fameux tels que la rencontre avec le cyclope Polyphème, l’île aux sortilèges de Circé, le séjour dans le royaume d’Hadès, la confrontation avec les sirènes, etc.
Spécialement conçue pour de jeunes lecteurs, l’adaptation est signée par une experte en mythologie, Béatrice Bottet.
Comme pour les précédents recueils, l’ouvrage est de qualité et les planches permettent au lecteur de suivre les aventures d’Ulysse avec beaucoup de plaisir.
Un bel ouvrage au contenu pédagogique intéressant grâce, notamment, aux pages informatives en fin de volume intitulées : Ce que nous savons sur Homère, Ulysse et l’Odyssée. 
                        À recommander à tous les lecteurs en fin de cycle primaire.
Marie
****************************
Dans cette même très bonne collection qui explore, avec brio, les grands thèmes historiques en conjuguant bande dessinée et documentaire :
9782203064843FS
En adéquation avec le programme scolaire des cycles de primaire, cette bande dessinée fait découvrir de façon ludique celui qui se fit rapidement appeler “Le Roi Soleil”.
On découvre pas à pas son enfance, son éducation, ses goûts, sa manière de régner…
Une grande attention est portée aux détails historiques : les différents conflits -qu’ils soient internes ou extérieurs- sont savamment expliqués ; on découvre comment Colbert a mis en place des compagnies commerciales, comment les sciences ont progressé…
Une partie documentaire complète judicieusement l’ouvrage, en reprenant les dates à retenir, en offrant des portraits de famille, en rappelant le mode de vie à la Cour… autant d’informations qui offrent à l’enfant de se remémorer ce qu’il a déjà vu et lu auparavant ; une manière de lui permettre de mieux retenir dates et temps forts.
Les illustrations sont rondes et douces, et accompagnent harmonieusement le texte offrant nombre d’informations de qualité.
Un coup de cœur !
Et pour prolonger cette immersion dans la vie de Louis XIV, rien de tel que ce livre aux pages se dépliant en accordéon9782203064799FS
et qui présente Versailles, ce simple pavillon de chasse devenu par la volonté de Louis XIV, un somptueux palais, miroir de sa gloire, sans cesse agrandi et embelli au fil des années grâce aux plus grands peintres et sculpteurs, ingénieurs, décorateurs, jardiniers et paysagistes.
On éprouve toujours beaucoup de plaisir -car je vous ai déjà présenté cette collection- à déplier les pages qui révèlent en relief et en trois dimensions différents lieux : la cour de marbre, la Galerie des Glaces, la chambre du Roi, la Chapelle Royale, le cabinet intérieur du Roi, la chambre de la Reine, l’Orangerie, le bassin d’Apollon, le Grand Trianon, le Petit Trianon, le Hameau de la Reine.
Les illustrations aussi précises que délicates accompagnent à merveille les descriptions.
Les plus : le plan situé dès le début. Astucieux ! Et le format poche dans un boîtier qui permet de préserver l’ensemble !
Dans un tout autre genre, une belle histoire d’amitié
9782203080447FS
L’ours a un rhume, un rhume horrible. Et il en est sûr, personne n’a jamais été aussi malade que lui. Alors, quand son amie la souris arrive et lui déclare que bientôt, il sera en pleine forme, l’ours n’est pas content du tout. Ne voit-elle pas qu’il est presque mourant ?
Voici le quatrième tome de la série intitulée « L’ours et l’enquiquineuse », qui relate avec bonheur les aventures d’un ours toujours grognon et de son amie la souris toujours gaie, liés par une indéfectible amitié.
On prend beaucoup de plaisir à lire ou à raconter cette nouvelle aventure. Plein de tendresse et de malice, fonctionnant sur le système de la répétition, le récit, enlevé, se prête bien à l’oral. Les illustrations de l’auteur, des pastels tout en rondeur et épurés, sont propices à une belle lecture d’images : les émotions des différents protagonistes étant particulièrement bien traduites par les attitudes et regards adoptés. Un album de qualité (couverture cartonnée et livrets cousus) qui promet, une nouvelle fois, de tendres moments de complicité avec les enfants.
Pour les passionnés d’aviation
9782203040151FS
Un recueil qui fourmille de détails et d’illustrations permettant à l’enfant de se mettre progressivement dans la peau d’un pilote d’avion.
On commence par la check-list, les instruments de bord ; puis on apprend à décoller -avec, au passage, une belle leçon sur la force de l’air !-
Car le grand plus de cet ouvrage, ce sont les nombreuses expérimentations proposées pour comprendre poussées et autres phénomènes.
On gère ensuite les virages et l’atterrissage, en douceur bien sûr ! …
Puis quand on le sent, on peut même se lancer dans la voltige !
En fin d’ouvrage, reçois ton permis de voler.
Une approche très pratique, nourrie de nombreux trucs et astuces, qui encourage aisément chaque jeune lecteur à s’imaginer lui aussi derrière les manettes !
11/14/13

Vos filles ont adoré les Colombes du Roi-Soleil ? Craquez pour ce coffret.

Noël approche et il n’est pas toujours facile de trouver LA bonne idée.

Un bon plan : ce coffret qui rassemble les deux premières aventures des Colombes version BD – Les comédiennes de monsieur Racine /  Le secret de Louise – et dans lequel on trouve un livret, à couverture souple, qui permet de percer tous les secrets de la création de la BD : les personnages, les décors, les costumes… Le plus : les crayonnés qui offrent de véritablement mesurer le travail conjoint du scénariste et de la dessinatrice, de comprendre leurs choix quant aux traits adoptés, au rendu voulu …

COLOMBES

Une superbe réalisation, à offrir à toutes les jeunes filles -et Dieu sait si elles sont nombreuses !- adeptes de la série.

Et pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ces adaptations, je me permets d’ajouter que ces BD reprennent fidèlement la trame des romans et l’essentiel des dialogues. Roger Seiter (scénariste) et Mayalen Goust (dessinatrice) font un travail remarquable rendant bien l’ambiance de la Maison Royale.
Le graphisme laisse parfaitement entrevoir le caractère de ces jeunes filles pleines de vie, qui veulent bouger, jouer, parler…

Une bonne première approche de l’époque de Louis XIV ; une belle lecture d’images.

A retrouver chez Flammarion

09/19/13

Indétrônable Louis

Il était, mardi dernier, le sujet de la très bonne émission de Stéphane Bern, Secrets d’Histoire.

Le voilà aujourd’hui, sujet d’une excellente collection publiée par Nathan, Questions-Réponses.

9782092547236FS

Abondamment illustré, ce documentaire historique est très attrayant. Chaque double page constitue un chapitre, soit 13 aspects développés pour découvrir Louis XIV et Versailles. Un texte assez court présente le sujet et de nombreuses photos sont commentées, illustrant les usages de la Cour, les merveilles du château et du parc, les grandes figures du royaume…

Anecdotes et informations peu connues du grand public fourmillent. 

Assurément, le jeune lecteur n’aura aucun mal à suivre la visite et à mieux appréhender la vie de Louis XIV, le Roi Soleil.

Concis et clair, cet ouvrage, joli rendez-vous avec l’Histoire, se lit pour le plaisir et peut être une base intéressante pour un exposé.

04/24/13

A l’ombre du Roi-Soleil

9782081288133FS

Qu’a-t-il bien pu se passer pour qu’Olympe de Bragard soit un jour arrachée à la douceur de sa vie familiale ? Combien de temps s’est-il écoulé entre le moment où sa vie a basculé dans l’horreur et celle où elle est devenue une demoiselle de la Maison Royale d’Education ? Elle l’ignore. Peut-être Mme de Maintenon connaît-elle son histoire ; mais elle impressionne tant Olympe que la jeune fille n’a jamais pu lui demander d’explication. Pourtant, toutes ces questions la font souffrir, la rendent taciturne et l’éloignent des autres. C’est à Racine, plus exactement à son “Esther”, qu’elle doit son salut. Rentrer dans la peau d’héroïnes, partager la scène, vivre comme une saltimbanque, seront autant de vecteurs qui l’amèneront à découvrir qui elle est…

 

Dans cette neuvième aventure, Anne-Marie Desplat-Duc continue à nous faire découvrir les différentes facettes de son siècle de prédilection : le XVIIème. Au moyen d’un style frais et palpitant, elle nous entraîne, à la suite d’une troupe de théâtre, dans une aventure mêlant action et suspense. Pour le plaisir des lecteurs, l’auteur évoque le bouillonnement culturel initié par Louis XIV : on croise Racine, Corneille, Molière, Lully… De nombreuses références historiques jalonnent le roman ; elles sont toujours précisées et parfois complétées de notes en bas de page. Une fois le roman achevé, une envie se dessine : découvrir les aventures des autres demoiselles.

Editions Flammarion

Dès 11 ans