06/9/17

Super Hatier

3 belles sorties signées Hatier

 

Pour commencer, un petit carnet tout mignon qui propose de s’initier à la pensée positive.

Julie a 8 ans, elle aime apprendre, travailler et sait se montrer tenace. MAIS elle a tendance à toujours voir le mauvais côté des choses. Forte de ce constat, elle décide de changer les choses. Et si elle devenait positive ?…

J’ai été séduite par ce petit fascicule qui met en scène une fillette au visage tout rond ; une fillette enthousiaste que l’on suit avec plaisir dans sa conquête d’elle-même.

Les conseils donnés sont simples à comprendre et à mettre en place : apprendre à voir le bon côté des choses, c’est décider que les mauvais côtés ne sont pas les plus importants ou les seuls à envisager ; choisir la pensée positive, c’est choisir l’action, la possibilité, l’existence.

Les enfants pourront facilement s’identifier à Julie et mettre en application cette philosophie de vie.

*************

Deux nouvelles aventures palpitantes

J’avais beaucoup aimé ce titre Voici une nouvelle aventure tout aussi palpitante

Changement de décor puisque l’histoire se déroule à Pompéi où sévit un odieux maître chanteur bien décidé à détruire l’aqueduc et à empoisonner les habitants. C’est sans compter sur Marius et Caius, fils du curateur des eaux, qui entendent le démasquer rapidement.

Une enquête rondement menée qui nous conduit, pas à pas, à travers les quartiers de la ville et nous permet de découvrir la vie des habitants de l’époque. Le texte est émaillé de questions d’observation, ce qui plaira aux jeunes limiers en herbe. En fin d’ouvrage, un dossier documentaire pour en apprendre plus.

Pour les 7-8 ans qui aiment la mythologie et veulent découvrir la formidable aventure de Jason

Une adaptation fine et soignée de cette aventure.

Comme toujours, les chapitres sont courts, bien aérés, ce qui permet une lecture plaisante et rapide, avec un soupçon de suspense qui entraîne le lecteur en douceur vers la chute de l’histoire.

A retrouver, sur le site de l’éditeur des fiches pédagogiques très intéressantes.

10/16/15

C’est déjà la fin !

Sixième et dernier contrat, donc, pour Dom dont les aventures nous ont tenu en haleine.

9782203091108FS

 

Comme les précédents opus, ce roman rassemble tous les ingrédients pour passer un bon moment : écriture portée par un rythme varié et soutenu, rencontres, révélations, intrigue se révélant bien plus compliquée -fausses pistes, rebondissements, impasses- et les personnages bien plus complexes…

Tout au long de la série, on a pu s’identifier sans mal au personnage principal, jeune homme courageux, astucieux et un brin rebelle ; un adolescent qui n’a jamais eu froid aux yeux : prenant de nombreux risques, faisant parfois frémir le lecteur…

Une fois entré dans l’ambiance de ce scénario, il a été impossible de ne pas devenir de plus en plus accro.

C’est avec une pointe de tristesse que je quitte cette famille, cet univers, cette histoire.

Editions Casterman

03/28/15

Palpitant !

9782747045629FS

Lucas n’est pas content. Ses parents ont décidé de déménager à Beeton, dans le nord du pays,  sans lui demander son avis.  Cette ville est le berceau de la famille paternelle,  les Hutin. Au cours d’une promenade avec son père, Lucas découvre ainsi la demeure du grand-oncle Tony, un magicien disparu dans des circonstances mystérieuses, pendant la seconde guerre mondiale. Son père lui apprend qu’avant de disparaître, cet oncle lui avait remis une tirelire qu’il possède toujours.
En la manipulant, Lucas trouve un mécanisme, qu’il actionne pour révéler un double fond recélant de vieilles pièces de monnaie et un message, premier indice d’une série qui le lance sur la piste de l’atelier secret de Tony et qui lui permettra de résoudre le mystère de sa disparition….

Ce roman, assez atypique mêlant réalisme et magie entraîne le lecteur dans une sorte de jeu de piste où interviennent des personnages hauts en couleurs. L’utilisation des différentes pièces retrouvées va permettre à Lucas d’avancer dans ses recherches et de dénouer peu à peu les fils de cette enquête pas comme les autres. L’intrigue, tranquille, se dévoile peu à peu et les éléments s’assemblent au fur et à mesure afin de résoudre la mystérieuse disparition de l’oncle magicien.  Les descriptions des machines conçues par cet oncle génial pour subjuguer le public plaira au jeune lecteur : La magie, c’est sûr, cela n’existe pas, mais comment expliquer alors la disparition de l’oncle ? Lucas retrouvera-t-il avant de cupides personnages l’atelier de son oncle et toutes ses machines extraordinaires ?

Un bon roman à lire dès 10 ans.

284 pages
Bayard jeunesse

 

Marie

12/8/14

Deux très bonnes lectures ados

Un bon polar jeunesse
vol
Le 10 juin 2014, un Airbus A340 reliant Paris à San Francisco disparaît en plein vol. L’émoi est considérable, autant en France qu’aux États-Unis. Lorsque l’équipage et les passagers sont retrouvés quelques heures plus tard, incapables de se souvenir de ce qui leur est arrivé, les enquêteurs se voient confrontés à la disparition de 4 passagers et autres mystères. 
Des mystères que certaines personnes hauts placées feront tout pour ne pas ébruiter…

Écrit par l’auteur de la série des Effacés, ce roman captive dès les premières pages, et nous embarque dans une histoire qui, campée sur l’actualité, flirte avec réel rendant l’intrigue d’autant plus percutante.

L’écriture est fluide et claire, rendant la lecture facile et agréable.

Ce livre est à double lecture : spin off pour les fans des Effacés, il peut également être lu indépendamment sans aucun souci.

Rythmé et sans temps mort ce bon roman est redoutablement efficace.
Editions Hachette
Marie
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

vanier2

Sous forme d’un journal, l’aventurier raconte sa dernière odyssée dans le Grand Nord, où il a parcouru, en 2013, 6.000 km en traîneaux pour un périple extraordinaire à travers les territoires les plus sauvages, de la côte Pacifique de la Sibérie jusqu’aux rives gelées du lac Baïkal, en passant par la Chine et la Mongolie. Le livre -admirablement adapté pour le jeune public par Christine Féret-Fleury- offre un formidable roman d’aventures, ponctué de belles rencontres avec des trappeurs, des pêcheurs et des nomades. Son talent d’écrivain pour nous faire partager ces moments d’émotion, de joie, de peur, d’exaltation aussi, de folie parfois, est à l’aune de cette aventure humaine et animale hors du commun. Un livre tour à tour bouleversant et fascinant richement documenté qui donne à la fois la nostalgie et l’envie du voyage, qui fournit des informations intéressantes, et tente de stimuler le goût de l’aventure.
Un glossaire et quelques repères techniques clôturent cet ouvrage très attractif et pédagogique, idéal pour développer la curiosité des jeunes lecteurs.
Un cadeau précieux pour les fêtes qui s’annoncent.
262 pages
Editions Hachette
10/22/14

Lectures ado et petits / créations mode, le tout est chez Nathan

Avant dernier tome de la série, La prophétie maya nous replonge avec délice dans les aventures de Liam, Maddy et Sal.

9782092548332FS
Commençant à percevoir les motivations profondes de l’Agence, Maddy décide d’en savoir plus. Pourquoi Waldstein leur a envoyé des clones tueurs aux trousses, à eux dont la mission est d’empêcher que les voyages dans le temps ne modifient le passé….et ne détruise notre monde ? Peut-elle lui faire encore confiance, quel dessein l’anime ? Quelle est cette fin qu’évoque Becks après laquelle seulement elle pourra tout dévoiler du vieux parchemin, le Manuscrit Voynich ? Pour tenter de répondre à toutes ces questions, ils vont une nouvelle fois devoir remonter le temps et se lancer à la recherche d’une tribu maya oubliée, au cœur de la jungle du Nicaragua. Ils y découvriront un passage entre passé et futur. Sur le point de résoudre le mystère Pandore, seront-ils tous prêts à affronter la vérité ?

J’avais adoré le tome précédent, les voyages spaciaux-temporels restent fascinants. J’ai également dévoré ce tome bien que différent du précédent. Dans celui-ci, plus de questions se posent aux différents protagonistes et leurs inquiétudes quant à l’avenir de notre monde créent une ambiance plus sombre, plus désespéré. La fin de l’aventure approche et cela se sent tout au long du livre.
La plongée dans la culture maya du XVème siècle et dans l’histoire du Nicaragua à la fin XXème siècle avec sa terrible guerre civile rend ce tome particulièrement intéressant : l’alliance histoire et fantastique fonctionnent toujours aussi bien.
Le rythme du récit est toujours aussi soutenu et l’analyse des personnalités de chacun est particulièrement appuyée dans ce tome. Le trouble de Sal et sa difficulté à s’accepter sont mis en avant pour mieux nous faire saisir l’importance de leur quête. Les inquiétudes et sentiments de Maddie sont également finement décrits.
Gardant la même trame d’écriture, l’auteur fait se succéder de courts chapitres, alternant les époques et les lieux, rendant l’écriture fluide et rythmée.

La fin de la saga approche, vivement le prochain tome !

 

Des histoires à toucher pour nos petits, dans la collection Mes histoires douces :

Petit Poney. Au pas, au trot….

9782092550274FS
Petit poney est très heureux de sortir de son écurie grâce au jeune lecteur, qui va l’accompagner tout au long de sa promenade : brosser sa crinière, chercher le seau de céréales, trouver sa selle parmi les autres, lui apprendre à suivre le grand cercle de sable de la carrière, jouer avec lui en lui chatouillant les naseaux et le féliciter en lui offrant un joli flot.

 

 

Super Tracteur. Roi des champs

9782092550267FS

Vite, vite, accompagne Super tracteur à la grande fête des tracteurs. Il va falloir l’aider : vérifier son moteur, appeler les différents animaux de la ferme qui doivent monter dans sa remorque, suivre la trace des chevrons des roues pour être bien sûr qu’elles franchiront la rivière de boue, déplacer l’arbre couché qui est tombé en travers la route, ramasser tous les épis de blé pour éviter au tracteur de glisser, donner le top départ de la course en comptant et ……remettre à super tracteur le drapeau du vainqueur !

Au long des différentes pages cartonnées, l’enfant est à invité à participer à l’histoire grâce au toucher et à en découvrir les différents sensations. Il devra aussi chercher en soulevant quelques rabats. Les petites consignes claires disséminées au long du livre rendent ces deux livres interactifs propices à l’éveil et à la curiosité.

 

Marie

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Sais-tu que la musique est l’une des plus grandes sources d’inspiration de la mode ?… Entre toi aussi dans le grand tourbillon du show-business !

9782092552506FS

Sous la forme d’un carnet à spirales, cet  ouvrage récréatif est parfait pour distraire les filles traditionnellement amusées par la mode. L’originalité de l’album tient dans sa présentation et le ton donné. 9 chapitres : Jean & Rock, les couleurs de la Pop, le Folk, le Swing, la Diva, la Country, Perfecto, une Star en or et un vrai Festival. L’ensemble est coloré, clair et précis. Après les conseils généraux d’usage, chaque modèle est soigneusement détaillé. Matériel à utiliser, schéma et explication texte, rien ne manque et tout est ainsi fait pour permettre à chacune de réussir sa création !

N.B : allez donc faire un tour sur jeunestyliste.com pour avoir plus de conseils et participer à des concours !

 Les filles vont raffoler de cette petite pochette contenant 1 carnet à spirales de 28 pages, 1 bloc de dessin de 64 pages et  5 planches de stickers

003148272

En suivant les explications détaillées et illustrées, les jeunes créatrices peuvent réaliser elles-mêmes leurs rêves : créer et dessiner des tenues de stars adaptées à chaque occasion : interview, séance photo ou soirée de gala. Coller des paillettes ou des autocollants aux formes diverses, ajouter des touches de couleurs…

 Une idée de cadeau au succès assuré !

10/21/14

Deux belles idées lectures dès 11 ans

S’il est un livre à offrir à un jeune ado c’est bien celui là, premier tome d’une série qui, je l’espère, va durer !

9782012038509FS

Pour deux raisons :
Tout d’abord la première de couverture nous plonge d’emblée dans l’ambiance du livre tant est elle magique. Il s’agit d’une image en réseau lenticulaire qui permet d’obtenir plusieurs plans : une image 3D sans les lunettes en somme. Et la qualité du tirage est époustouflante. Les différents personnages sont présentés en plans successifs avec une précision particulièrement réussie ne laissant pas d’espace à des zones de flou. En fond d’image, le monde d’Oniria, le Royaume des Rêves observé par le personnage principal aux yeux fermés : Eliott. Rien que pour cette magnifique couverture, ce livre vaut le coup.
Ensuite, bien sûr, le roman en lui-même :
Eliott, petit, a souvent fait des cauchemars. Grâce à sa grand-mère qui a toujours été présente à ses côtés, il a appris à les dompter, à ne plus en avoir peur (quoi presque) et à les chasser. Aussi, à l’âge de douze ans quand son père se retrouve condamné par une grave maladie inexplicable, sa grand-mère lui confie un sablier magique qui pourra peut-être le sauver. Ce sablier lui permet de voyager dans le monde merveilleux et terrifiant d’Oniria. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d’univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l’ « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars.

Un livre que j’ai vraiment énormément apprécié et dévoré. L’imaginaire du rêve est fascinant et touche chacun d’entre nous. Donner vie à tous ces personnages que le monde entier a créé grâce à son imagination est prodigieux. Il en ressort un roman fantastique et magique, riche et foisonnant, sensible et touchant. Les aventures du jeune héros, pris entre sa vie triste de collégien le jour et sa vie dangereuse et palpitante la nuit, se succèdent à un rythme soutenu sans temps mort.
L’écriture simple et fluide le rend très accessible même à ceux ont plus de mal avec la lecture.

Bref un super premier tome d’une belle série très prometteuse !

Editions Hachette

Marie

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Dans une autre style… j’ai pris beaucoup de plaisir, quant à moi, à lire cet opus et à retrouver cette facétieuse Wilma

9782203088375FS

Fanfares, déguisements et confettis : c’est l’Election de la Décennie ! Mais les habitants de Cooper ne se doutent pas qu’un mystérieux homme masqué est bien décidé à gâcher la fête. Avec le soutien de l’effroyable Barbu d’Anvers, ce brigand organise la révolte de tous les Affreux Criminels… Catastrophe ! Il faut que Wilma les arrête immédiatement ! Mais elle a plus important à faire : elle n’a jamais été si près de découvrir le secret de ses origines…

Les jeunes lecteurs vont (re)découvrir cette apprentie détective pleine de vie, inventive et si attachante. Fantaisie, humour, personnages hauts en couleurs, rebondissements comiques et péripéties inattendues : tous les ingrédients, qui ont fait le succès de la série, sont à nouveau au rendez-vous, s’appuyant sur des illustrations en noir et blanc fort expressives. J’aime l’écriture nerveuse et enlevée de l’auteur qui laisse son narrateur interpeler le lecteur à la fin de chaque chapitre, lui offrant ainsi une vraie promiscuité.

Une aventure, tout aussi palpitante que les trois autres, qui peut se lire indépendamment. Mais il serait bien dommage de ne pas lire les précédents tomes !

346 pages

Editions Casterman

04/3/14

Gnafron, Le Tondu, Bistèque, Corget, Mady, Tidou et son chien Kafi sont de retour !

9782012044784_1_m9782012044807_1_m9782012044814_1_m

 

Je les entends déjà, les puristes ; ceux qui vont regretter la disparition des passés simples et autres loooonnnnnngues descriptions ; ceux qui vont invoquer  « la baisse du niveau des lecteurs », voire « la baisse des exigences ».

Eh bien, moi, j’ose le dire : j’ai aimé cette nouvelle version. Certes, différente de celle que j’ai connue. Mais néanmoins savoureuse, dans laquelle les 8-9 ans vont aimer plonger. Et ça, c’est une vraie belle réussite.

Dépoussiérons, sous peine de ne plus pouvoir faire goûter à nos enfants -qui auront le temps de revenir aux versions originelles- ce succès incontournable de la littérature jeunesse des années 60, série passionnante, qui a subjugué plusieurs générations d’enfants.

Pour ceux/celles qui ne connaissent pas :

Les six compagnons sont six jeunes garçons lyonnais confrontés à des escrocs et des voleurs. Aidés de leur chien Kafi et de leur amie Maddy, ils arrivent à percer de nombreux mystères.

Une intrigue simple, des personnages attachants et hauts en couleur, des rebondissements, de l’humour, tous les ingrédients sont rassemblés pour faire de ces enquêtes de bons moments de lecture.

Le mystère, l’action, mais aussi la camaraderie, façonnent l’ambiance de ces petits romans, bien écrits et rendus faciles à lire. Dans chaque récit, la loyauté, le sens de l’amitié et l’entraide prédominent.

Dans cette version revisitée, les illustrations de Magalie Fournier actualisent assez sympathiquement le dessin.

C’est en bibliothèque rose chez Hachette.

Une réédition pour les plus jeunes à ne pas bouder !

 

 

01/31/14

C’est vous qui l’dites

Pour une fois n’est pas coutume, c’est une maman qui fait une chronique, celle d’un tryptique haletant sur fond de Russie soviétique, qui a reçu plusieurs prix :

prix imaginaires des collégiens 2013

prix révélation jeunesse des futuriales 2013

prix des bouquineurs d’Armor 2013

lalignee-slidernina2-sliderslider-nina3

Mais laissons la parole à Marie…

Dans l’URSS des années 50,  Nina est une jeune fille de 15 ans qui en paraît à peine douze. Dissident, son père a fui le régime et sa mère est envoyée au goulag, car passionnée d’art, elle a refusé d’enlever des toiles occidentales du musée où elle travaillait. Nina est alors confiée à l’orphelinat. De là, elle se promet de s’enfuir et de retrouver sa mère. Elle y sera aidée par une étrange « confrérie », par des dons aussi fantastiques que terrifiants qu’elle va découvrir et par tous les messages que sa mère a dissimulés pour l’aider. Dernière descendante des Volkovitch, Nina devra aussi fuir et lutter contre un ennemi plus dangereux que la dictature stalinienne : l’avenir du monde est entre ses mains.

 

Cette trilogie retrace cette quête et la découverte par Nina de ces étranges dons transmis par ses ancêtres paternels qu’elle devra apprendre à maîtriser.

Dans un contexte historique rarement exploité dans la littérature jeunesse, Carole Trebor nous plonge dans la dictature soviétique, avec étonnement beaucoup de réalisme, mais aussi dans la Russie d’avant le communisme, avec ses traditions et ses croyances.

Un mélange explosif d’aventure, de fantastique, d’histoire et de sentiments : j’ai adoré.

Nina Volkovtich, éditions Gulf Stream

 

 

 

05/12/13

Ados, amateurs de sensations, ce roman est pour vous… une réussite !

9782747033954FS

 

 

Tout ce que Jacob, 15 ans, sait de son père, c’est qu’il était en prison à sa naissance et qu’il est mort d’une overdose. Quant à sa mère, il n’en garde qu’une vague image. Très vite, l’enfant est ballotté de foyer en foyer. A quatorze ans, il est recueilli par monsieur Fielding. Jacob vit avec lui de doux moments, il a même ce sentiment que monsieur Fielding a traversé le monde pour venir le chercher. Le bonheur est à son comble jusqu’à cet accident de voiture. Un accident qui sera fatal à monsieur Fielding. Juste avant de mourir, l’homme murmure au jeune garçon d’étranges paroles : « Tu es indestructible. » Des mots auxquels Jacob ne s’attache pas particulièrement, tout malheureux qu’il est. Et pourtant si ceux-ci matérialisaient le don légué par monsieur Fielding : le don de sauver des vies… Un don en apparence extraordinaire, mais attention aux apparences !…

 

Sur le mode du temps à rebours qui s’écoule, ce roman est des plus haletant. Menée tambour battant, l’intrigue, écrite dans un style fluide et efficace, relate, sans concession, une course contre les effets indésirables d’un don. Mêlant habilement éléments paranormaux assez saisissants et enquête pour comprendre cet héritage laissé par un homme bien mystérieux, le scénario, bien ficelé, joue avec les nerfs du lecteur, ne lui laissant aucun répit.

Amitié, courage, mystère, sueurs froides, personnages sympathiques : autant d’ingrédients qui participent à la réussite de ce récit au suspense insoutenable !

A découvrir aux éditions Bayard

04/4/13

Histoire de frémir… gentiment !

manoir

C’est en taxi, seul, que Liam arrive dans la maison de convalescence pour se remettre de la longue maladie qui l’a étreint des années durant. Le jeune adolescent aurait préféré, bien sûr, être accompagné de son père ou sa mère mais « sans doute qu’ils avaient trop donné pendant (sa) maladie, (son) interminable séjour à l’hôpital ». Une absence d’autant plus pesante que tout est étrange dans cette maison qui s’apparente plus à un vétuste « manoir » qu’à une maison de repos. Ici, pas d’électricité, pas de téléphone, pas d’internet… Même les occupants sont énigmatiques : loin d’être en pyjama ou autre tenue de circonstance, chacun revêt des vêtements d’une époque donnée et relate des événements en corrélation, comme si le temps s’était arrêté pour eux. Voulant d’abord fuir ce lieu insolite, le garçon va peu à peu lier des liens forts avec ses compagnons d’infortune et découvrir les raisons pour lesquelles chacun se trouve dans le manoir.

Dense, ce roman présente une histoire surprenante, d’une grande inventivité. Le décor rapidement planté, l’intrigue -menée avec talent- entraîne le lecteur sur les pentes vertigineuses du monde des fantômes errants. Apparition ou réalité ? L’auteur brouille sans cesse les pistes en jouant sur la confusion de la perception.

La multiplicité des personnages est autant d’occasions d’aller à la rencontre de l’Histoire : le destin de chacun étant prétexte à découvrir une époque ou un personnage célèbre (La bataille de Thermopyles de 480 avant J.C, la France du XIXème siècle…). Et ça, c’est très finement joué !

Le style de l’écrivain, la richesse du vocabulaire et les descriptions très suggestives rendent cette lecture plaisante et terriblement haletante.

Un premier tome bien prometteur…

Le Manoir, Liam et la Carte d’éternité

Bayard

Dès 12 ans