07/23/13

Un polar, des contes

 

9782012031142FS

 

Journaliste au sein d’un grand quotidien suédois, Annika Bengtzon, chargée des affaires criminelles, est constamment la première appelée sur les lieux des crimes. En cette nuit du 18 décembre, c’est au stade Victoria que son rédacteur lui demande de se rendre : une violente explosion a détruit le chantier du stade olympique, quelques mois à peine avant les jeux. Tout laisse à penser qu’il s’agit d’un attentat. Rapidement, la police retrouve les fragments d’un corps. Une femme, semble-t-il. Mais où est passée Christina Furhage, la charismatique présidente du Comité olympique suédois…

Une nouvelle enquête pour Annika Bengtzon dont les aventures sont adaptées à la télévision et diffusées sur 13ème Rue. Comme dans ses autres opus, l’auteur excelle à nous tenir en haleine dans la description et l’avancée de l’intrigue ; elle peint avec talent les ressorts psychologiques de ses personnages, les liens parfois très secrets qui les unissent.

Au fur et à mesure de ses entretiens avec les uns et les autres, Annika découvre les failles, reconstruit le puzzle qui a conduit à la mort de Christina.

Un roman haletant, grâce -notamment- au talent que l’auteur déploie pour décrire avec précision le caractère des différents protagonistes : certains sont touchants, d’autres insupportables ; mais tous sont toujours humains !

Publié chez Hachette

 

***********************************************************

Pour les 7- 10 ans

 

9781409558903FS

 

 Il y a très longtemps, dit-on, vivait en Arabie une jeune fille belle et intelligente appelée Shéhérazade qui, pendant mille et une nuits, raconta des histoires si captivantes qu’elles lui sauvèrent la vie…

Ce recueil, à la maquette particulièrement soignée, offre, aux jeunes lecteurs, une adaptation très réussie de ces célèbres contes d’Orient.

Dès les premières pages, l’enfant pénètre dans l’univers merveilleux de ces récits grâce à la magie des superbes illustrations, parfaitement adaptées au sujet.

Ruse, intelligence et sincérité des sentiments sont à l’honneur dans ces différentes aventures truffées d’interventions merveilleuses : fées, génies, objets aux pouvoirs magiques…

Chaque conte, dont la longueur varie de dix à vingt pages, est bien écrit, dans un style accessible aux enfants.

La générosité des caractères rend la lecture facile d’accès aux lecteurs débutants.

Un livre vraiment intéressant pour découvrir ou de redécouvrir 10 histoires extraites des contes des Mille et une Nuits !

A découvrir chez Usborne

01/30/13

Quand les polars viennent de Scandinavie.

9782226241412mAprès le succès du Suèdois Stieg Larsson qui nous avait fait frémir avec sa série Millenium, voici un nouvel auteur du grand nord, un Danois: Jussi Adler-Olsen, qui sort le troisième volet de sa série mettant en scène un commissaire débonnaire qui n’est pas sans rappeler notre Jean-Baptiste Adamsberg national (cf les romans de Fred Vargas)

Dans Miséricorde, Carl Morck et son acolyte Syrien Hafez el Assad enquêtent sur la mystérieuse disparition de Merete Lyyngaard, une politicienne en vue. Très vite, le lecteur s’attache à ce duo improbable – 2 hommes que tout oppose : l’un est un flic en déclin qui semble ne penser qu’à sa sieste, l’autre un émigré au passé mystérieux qui fait preuve d’un bon sens à toute épreuve -. L’intrigue est bien menée ; les rebondissements se multiplient et le lecteur n’a qu’à se laisser porter par le flot des événements, observant avec plaisir les deux compères décortiquer et analyser les faits.
Le roman se dévore !

Dans Profanation, Adler-Olsen passe à la vitesse supérieure. Ames sensibles s’abstenir !
Morck et Assad s’intéressent cette fois-ci à la grande bourgeoisie danoise. Une bande d’adolescents privilégiés, adorateurs d’Orange mécanique, trouve dans la violence un exutoire à un certain mal-être. Adultes, ils ne changent pas ; au contraire, l’argent, l’influence, le pouvoir décuplent leurs instincts meurtriers et, l’impunité, dont ils jouissent, les enivre.
Viols, meurtres, violence sont les principaux ingrédients de cet opus. Et malgré quelques redondances –j’avoue avoir été lassée par certaines descriptions récurrentes-, le scenario intensément déjanté nous tient en haleine.

Quant au troisième volet, Délivrance, il fera l’objet d’un prochain billet… Je n’ai pas encore eu le loisir de le lire. En même temps, une petite pause douceur s’imposait !