02/19/17

2 lectures sympas faites durant les vacances

Le titre m’a amusée.

Je me suis lancée et j’ai été emballée !

Ferdinand, 83 ans, est un vieux monsieur aigri, déçu par la vie ; sa femme l’a quitté, sa fille a fui à Singapour et il vit seul, avec Daisy, son chien. Son passe-temps favori : terroriser la concierge et les voisines. Son salut, il le doit à une petite fille, Juliette, qui s’invite tous les midis chez lui, le forçant à s’ouvrir aux autres. Peu à peu, la magie de l’affection opère…

Un livre rafraîchissant, pétillant et d’une infinie tendresse.

Les personnages sont attachants à souhait. J’ai adoré le côté « tatie Danièle » de Ferdinand et la répartie de la petite Juliette qui, du haut de ses 11 ans, fait preuve d’une belle maturité.

Deux extraits pour vous donner un avant-goût :

« Chieuse » n’est pas dans le dictionnaire. C’est la meilleure ! Il faudra qu’on m’explique pourquoi on y met que des mots qui servent jamais ! Est-ce qu’on se sert de « chiffe » ou de « chiton » ? C’est peut-être mon dictionnaire qui est trop vieux. 1993. Les chieuses existaient déjà, non ?

En tous cas, Me Suarez ne laisse rien au hasard. Ses cheveux sont sous contrôle. La perfection de ses boucles peroxydées doit tout à la mise en plis nocturne qu’elle exécute avec assiduité. Chaque soir, le filet bleu maintient l’ensemble en place, ce qui a l’avantage non négligeable de décourager toute envie téméraire de son mari de l’honorer, aussi efficacement que le ferait une ceinture de chasteté.

*********

Un polar dont l’originalité est de nous transporter dans une contrée très peu commune pour la littérature policière, en … Mongolie !  Une idée peu banale qui s’avère bien pertinente.

Le corps enfoui d’une enfant, découvert dans la steppe par des nomades mongols, réveille chez le commissaire Yeruldelgger le cauchemar de l’assassinat jamais élucidé de sa propre fille…

Un roman pour le moins dépaysant qui nous fait découvrir un pays aux traditions bien ancrées ; un roman qui se dévore de bout en bout.

Le maître du jeu : un homme en colère, caractériel, déchiré mais terriblement attachant.

Une mise en garde : beaucoup de scènes ultra-violentes !

06/6/16

Poésies au coeur

Aux éditions Motus, un bel hommage à la lecture.

motus

Vladimir va, pour la première fois, à la bibliothèque avec sa maman…

 

Cet album, qui met en avant la lecture et les livres, est un vrai cheminement initiatique. A l’image de Vladimir, les enfants s’incarnent dans des personnages variés, s’inventent des mondes, bâtissent des univers. Pas de limites à l’imagination !

Les illustrations très abouties de Lili Chemin, usant de toute une gamme de couleurs mates, accompagnent le jeune protagoniste dans son parcours.

Cette vraie homogénéité fonctionne à merveille.

Un ouvrage d’une grande sensibilité et d’une subtile finesse.

 

***********

13131594_863039590484789_361434956956923378_o

 

Immédiats, directs, imagés, ces poèmes écrits avec une grande liberté résonnent comme autant de petites musiques internes.

Le lecteur rentre à pas feutrés dans l’univers de François David. La souffrance côtoie l’optimisme, l’obscurité la lumière, l’hermétisme la limpidité. L’émotion n’est pas uniquement littéraire ou tout bonnement humaine, elle est aussi esthétique : la mise en page dépouillée, utilisant les blancs pour remplir l’espace, entre horizontalité et verticalité, traduit bien ce monde intérieur dense et serré qu’est celui du poète.

Pas de trame narrative à proprement parler, mais des instantanés évoquant des sensations, des moments captés.

On se réjouit de l’enchevêtrement des mots, de leur assemblage.

Un livre très personnel, qui n’exclut pas le lecteur pouvant faire sienne cette écriture.

On appréciera la fort plaisante préface d’ Hubert Haddad.

Editions La Feuille de thé

 

 

 

06/3/16

Vivre ensemble, tout un programme !

Je vous invite à découvrir cette nouvelle collection éditée par Milan.

2 albums lumineux mettant en scène d’adorables personnages.

9782745961204FSBlou n’a qu’une envie : jouer avec ses amis. Avant de partir, la petite pieuvre embrasse très fort sa maman. En chemin, elle croise Rosie la crevette qui joue tranquillement, Blou ouvre tous ses tentacules et fonce vers son amie effrayée. Cette dernière ne veut plus jouer. Tant pis, Blou part chercher d’autres camarades de jeu. Apparaît alors Cristal la méduse, Blou surgit devant elle la bouche grande ouverte. Bousculée, Cristal va bouder… Mais qu’ont donc, aujourd’hui, tous les amis de Blou ?… La petite pieuvre ne manquerait-elle pas de délicatesse, par hasard ????

 

 

9782745961211FS

 

 

Coline et Malo, petites sardines, sont bien au chaud dans leur maison. Confortablement installées sur leur éponge, elles se serrent contre leur papa qui leur lit une histoire un peu… effrayante. Si bien que « hop », Malo grimpe sur les genoux de papa. Mais Coline aussi veut un gros câlin…

 

 

2 histoires qui traitent avec retenue et finesse de sujets délicats : l’art subtil de vivre ensemble, l’attachement, l’amitié enfantine, la colère, ou encore la jalousie.

Les illustrations sont traitées avec légèreté et fraîcheur.

2 bons supports pour apprendre à être curieux des autres.

2 partitions joyeuses, tendres et bienveillantes.

 

 

05/27/16

La méthode Montessori à l’honneur

A l’heure où les écoles hors contrat sont mises à mal, fleurissent pourtant ces méthodes « d’un autre genre ».

Montessori, quèsaco ?

La philosophie de l’éducation de Maria Montessori, première femme médecin d’Italie, pourrait se définir par une de ses célèbres citations : « L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir ». La pédagogie Montessori met l’accent sur le respect du rythme de chaque enfant ; elle préconise d’éviter toute étiquette sclérosante : tu es trop lent, tu es…

Une des principales recommandations : apprendre à enfant à saisir le monde qui l’entoure au travers de l’utilisation constante de tous ses sens.

Les éditions Nathan proposent de nombreux supports pour permettre aux parents d’organiser des activités à faire à la maison ou en dehors ; tout pour stimuler sans sur-stimuler ! 🙂

J’ai sélectionné

9782092787823FS

C’est le moment de l’utiliser !

De magnifiques dessins, une belle écriture cursive, des informations concises et des conseils de plantation.

Idéal pour apprendre, découvrir, éveiller la curiosité et transmettre le goût du jardinage.

**************

Car tout anniversaire est un repère dans la vie de l’enfant…

9782092787762FS

A l’intérieur de cette astucieuse pochette, de quoi préparer la fête (cartons d’invitation, fanions), mais aussi de quoi prendre conscience du temps qui passe (plateau des saisons, 12 étiquettes-mois)

 

***************

2 albums, 2 histoires délicieuses

9782092565094FS

Quand l’aînée voit ses vêtements donnés à la cadette… Pas facile de se contenir…

Très beau récit qui nous montre combien les enfants peuvent être envahis par des émotions qu’ils ne savent pas exprimer, parce qu’ils ignorent comment défendre leur territoire.

A la fin du recueil, l’auteur propose une solution concrète et adaptée.

 

 

 

 

 

 

 

9782092565100FSQuand un oiseau vient heurter la fenêtre du salon et se blesser… L’occasion de s’intéresser à la mésange.

Une approche pédagogique, emplie de tendresse.

Un récit intéressant, capable d’éveiller les plus jeunes au monde de la nature.

 

 

 

05/22/16

Vent de liberté

9782092563250FS

 

 

 

 

Gloria mène une vie normale d’adolescente de 15 ans. Et elle s’ennuie. Jusqu’au jour où un garçon mystérieux fait irruption dans sa classe : Uman est drôle, intelligent, d’une assurance désarmante. Il fait ce qu’il veut sans attacher la moindre importance à ce que les autres pensent. Il est tout ce que Gloria voudrait être. Il est la promesse de vivre enfin pleinement, de vibrer, d’aimer. Alors quand il lui propose de partir, de camper en forêt, de choisir leurs destinations à pile ou face… Gloria s’enfuit avec lui sans regrets, et sans prévenir personne.

 

Dès les premières pages, le ton est donné : il s’agit de la retranscription de l’interrogatoire mené par l’inspectrice Ryan ; interrogeant Gloria, elle cherche à savoir ce que les deux adolescents ont fait durant leur fugue.

C’est en véritable chef d’orchestre que Martyn Bedford anime ses personnages, les fait véritablement vivre sous nos yeux. L’auteur décrit avec justesse les tourments de Gloria et Uman submergés par des sentiments et des désirs pour l’heure inaccessibles. Sont abordés des sujets forts qui font partie des préoccupations et du quotidien des adolescents : les relations parentales, amicales et amoureuses, le sens à donner à sa vie, la quête identitaire, le mal-être, la prise de risque…

Riche en réflexions et fort d’analyses psychologiques fouillées, ce roman, alternant -pour les besoins du scénario- retranscription et narration, ne laisse pas insensible.

Et si la fin du roman n’évite pas l’écueil du cliché, il n’en demeure pas moins que cette lecture, une fois terminée, résonne encore en nous.

 

 

Editions Nathan

02/5/16

Bel hommage à Jean-Claude Pirotte

Il y a beaucoup dans ce recueil.

pirotte

On y ressent cette errance du poète belge, cette quête que peuvent ressentir les humains.

En vers, en bribes de monologues, toujours poétiques, des tentatives de réponse à l’angoisse collective et individuelle sont données.

Chaque page est une tranche d’existence.

Et ce n’est pas un hasard si ce recueil tourmenté se clôt, après un cheminement lucide et sans concessions, par ces vers :

j’aurai franchi les paysages

comme un oiseau dans ses voyages

j’aurai connu la terre entière

et j’aurai vu toutes les mers

Ponctuant les textes, les illustrations en noir et blanc « déambulent », « dissèquent » ce quotidien qui régit la vie et la mort.

Editions Motus

 

10/16/15

C’est déjà la fin !

Sixième et dernier contrat, donc, pour Dom dont les aventures nous ont tenu en haleine.

9782203091108FS

 

Comme les précédents opus, ce roman rassemble tous les ingrédients pour passer un bon moment : écriture portée par un rythme varié et soutenu, rencontres, révélations, intrigue se révélant bien plus compliquée -fausses pistes, rebondissements, impasses- et les personnages bien plus complexes…

Tout au long de la série, on a pu s’identifier sans mal au personnage principal, jeune homme courageux, astucieux et un brin rebelle ; un adolescent qui n’a jamais eu froid aux yeux : prenant de nombreux risques, faisant parfois frémir le lecteur…

Une fois entré dans l’ambiance de ce scénario, il a été impossible de ne pas devenir de plus en plus accro.

C’est avec une pointe de tristesse que je quitte cette famille, cet univers, cette histoire.

Editions Casterman

09/12/15

Dès le 22.09, Balthazar revient dans 2 nouvelles aventures

Balthazar, c’est ce petit héros qu’aiment à retrouver les petits -et, avouons-le, les grands aussi !

Balthazar, c’est ce petit héros inventé par Marie-Hélène Place ; sensible à la pédagogie Montessori et à la dyslexie, elle a créé la collection « Aide-moi à faire seul », une collection propice à une éducation fondée sur l’encouragement et le respect de la petite enfance.

Balthazar, c’est ce petit héros dessiné par Caroline Fontaine-Riquier ; des illustrations à l’encre qui apportent aux albums un cachet graphique vintage : des personnages tout en rondeur, des couleurs douces auxquelles se superposent des décors faussement naïfs.

9782218990274FSBalthazar se promène dans le jardin avec son ours Pépin. Il sent une fleur. Il aime son parfum ! Sur la fleur, il y a une coccinelle. Balthazar aime sa confiance…

 

 

 

 

 

9782218990267FSBalthazar et avec son ours Pépin. Ils ont un grand panier dans lequel il y a des fanes de carottes pour le lapin, un poisson pour … le chat. Et pour la poule et le poney ? Et cet œuf, pour qui est-il ?…

 

 

 

 

 

Des histoires délicieuses.

Des dénouements tendres.

Des matières à toucher.

Des petits recueils qui accompagnent judicieusement l’enfant dans ses premières découvertes.

Editions Hatier Jeunesse

06/3/15

Des albums qui font fondre ET la solution de l’énigme !

   2 albums tendresse

 

9782278078080FS     Un petit garçon égrène tout ce qu’il fera de plus fou pour sa sœur : lui construire un château, traverser l’océan pour lui rapporter du corail, attraper un cheval… Mais une sœur fait parfois bien de l’ombre, non ?…  

Tous les sentiments contradictoires de cette relation, rarement traitée dans les livres d’enfants, sont subtilement évoqués au travers d’une histoire amusante. Cet album, tour à tour joyeux et mélancolique, ravit autant par ses personnages simples au graphisme épuré et tendre que par son rythme répétitif, qui lui confère une remarquable originalité. Les images, qui portent l’histoire, laissent au lecteur une grande liberté pour partager ses impressions.

Une réalisation réjouissante à découvrir sans tarder.

Didier jeunesse

*************

 

9782278077953FS

 

Colette n’a vraiment pas envie de mettre ses baskets. Et pour cause, dès qu’elle les met, elle se retrouve aux prises avec une tornade ou des extraterrestres…

Cet ouvrage est un régal de drôlerie. L’histoire de Colette permet d’aborder des thèmes cruciaux (l’entêtement, les refus…)  sans que la morale ou la réprimande ne s’en mêlent directement.

Les illustrations, malicieuses, sont savoureuses à souhait.

Un livre qui permet d’aborder avec légèreté le thème du caprice, dans un langage à la fois enfantin, joueur et très savant, que l’enfant lecteur décryptera sans mal.

Didier jeunesse

 *************

   

BRAVO !

Ce mercredi 3 juin, l’album La bonne humeur de loup gris, s’est vu décerner le prix des Incorruptibles 2015, niveau CP.

Près de 55000 élèves, répartis sur 7000 écoles ont participé au vote qui vient de consacrer l’album de Gilles Bizouerne et Ronan Badel.

9782278070343FS

Un matin, Loup gris se réveille de bonne humeur, vraiment de très bonne humeur. C’est donc confiant et fier comme un loup qu’il part en quête de nourriture : « Holà ! C’est moi le lououuuup, je suis le plus beau, le plus costaud ! ». Mais tout au long de sa journée, qui avait si bien commencé, Loup gris chasse des proies beaucoup plus futées que lui. Le bélier, la truie, le mouton et le cheval vont tour à tour se jouer de Loup Gris qui finira sa journée au bout du rouleau et plus trop sûr d’être le plus beau.

Didier Jeunesse

*************

Solution de l’énigme :

Le nom de la ligne est écrit côté gauche de l’arrière vers l’avant du bus et du côté droit de l’avant vers l’arrière du bus.

04/20/15

Didier Jeunesse : bonheur !

Aujourd’hui, il y en aura pour tous !

Je commence par les petits, avec 2 livres musicaux absolument craquants !

9782278078165FS

10 comptines du Far West. Des comptines incontournables pour éveiller les tout-petits aux mots et au langage :

– Un jour dans sa cabane

– Nous les Indiens

– She’ll Be Coming Round the Mountain

– Ani COUNI

– Je suis un gars du far West

– Le vieux cow-boy

– Dix petits Indiens

– Magawicka

Servi par un graphisme ludique, des couleurs vives et des dessins drôles et tendres, le recueil est attrayant.

Les musiques rythmées s’accordent avec les ritournelles faciles à fredonner.

Quant aux pages cartonnées, elles résistent aux petites mains impatientes de les tourner.

Guitare, banjos, yukulélé, flûte indienne sont réunis pour une ambiance « feu de camp » comme si l’on y était !

Durée du CD : 22 minutes

Sortie le 22.04

*******************

Il va falloir attendre le 13 mai pour ce coup de cœur :

9782278078639FS

Véritable bonheur !

30 comptines de toute l’Europe, certaines en anglais, d’autres en italien ou encore en polonais… : The elephant, A tisket a tasket, Three blind mice, Alice the camel, Trois éléphants…

Paroles et traductions en fin de recueil.

Des gestuelles qui guident.

Des conseils pédagogiques.

Chaque comptine bénéficie d’une ou plusieurs page(s) dont les paroles sont illustrées par des dessins colorés, expressifs et remplis de bonne humeur.

Un recueil, qui incite, sur des airs connus, à découvrir ou redécouvrir toutes ces comptines qui feront jouer et danser les plus jeunes -ou moins jeunes !

Une très bonne initiative éditoriale pour goûter à la musicalité des langues.

Durée du CD : 50 minutes

*******************

Un album original, à savourer.

9782278078066FS

Rebondie, princesse de son état, a élu domicile dans les cuisines du château. Mitonner de bons petits plats est son passe-temps favori ! Pourquoi aurait-elle besoin d’un mari ? .Alors, le jour où son père souhaite la marier, la princesse impose la plus gourmande des conditions… 

Rentrez dans le tourbillon de la vie.

Un soupçon de poésie dans ces leçons de choses un peu décalées qui peuvent aller parfois jusqu’à la leçon de sagesse, illustrées de façon naïve par Lucile Placin dont le style allie des techniques mixtes : photos collages, peintures…

A feuilleter un peu, beaucoup, tant on ne se lasse pas de lire le texte qui se déguste mieux s’il est lu à voix haute.

On sourit, on rit même. Un bon remède contre la morosité ambiante !

*******************

2 romans qui ne sortent que le 22.04. C’est bientôt ! 🙂

2 suites très attendues :

9782278059515FS

Parti sur les traces de ses parents, Jonah, accompagné d’Alicia, découvre la jungle, fascinante et dangereuse. Pour y survivre, ils vont devoir se battre. De leur côté, les orphelins, guidés par Draco, construisent un nouvel orphelinat, au coeur du désert. Très vite, ce petit havre de paix se transforme en une communauté utopiste, qui accueille de plus en plus de voyageurs. Quant à Véra, elle recherche activement Adam, dont elle a été séparée depuis l’épisode de la tornade.
Sa quête va la conduire au coeur du quartier général des Sentinelles, où le garçon est retenu contre son gré.Enfin, Malcom est vaillamment sauvé de la prison de Zalavèg par les « monstres » qui, suite à la disparition du docteur Wilbur, se sont échappés du repère. Pendant ce temps, la nature malveillante prend possession de la plus haute autorité du pays, le Président, et agit à travers lui.

Les héros sont des enfants, qui se retrouvent plongés dans quelque chose qui les dépasse mais qu’ils affrontent avec courage, peur, détermination, tout cela à la fois, en trouvant du réconfort dans ce qui les unit. C’est aussi ce qui fait leur force et leur permet de survivre.

On prend sans réfléchir parti pour Jonah et pour son bon sens, et même s’il grandit et mûrit (un peu, mais pas trop), les expériences les plus néfastes semblent glisser sur lui et, quand bien même elles laisseraient quelques fêlures, ne parviennent pas à entamer son essence chevaleresque.

Un roman d’apprentissage ? Evidemment, en grande partie, mais un roman d’apprentissage qui se savoure et dans lequel le jeune héros n’apprend que ce qu’il a envie d’apprendre et rejette ce qui ne paraît pas lui correspondre. Une belle figure d’insoumis !

L’écriture de Taï-Marc Le Thanh est efficace, souvent musicale, très rythmée, toujours au service du récit dans lequel on s’engouffre en retenant son souffle.

On ne dira pas le retournement très savoureux des derniers chapitres, afin de ne pas gâcher la surprise…

Chapeau !

N.B : Lauréat 2014, Prix Saint Exupéry

*******************

9782278059478FS

Entre les avances pressantes de Marie-José et le vieux manège à retaper, Victor va avoir un été chargé. Il n’imagine pas à quel point ! Un jour au cinéma apparaît à l’écran une actrice, Sally Marshall, qui ressemble trait pour trait à sa mère disparue 7 ans plus tôt, sans jamais plus donner de nouvelles. Avec son père, ils retrouvent sa trace et apprennent qu’elle a perdu la mémoire dans un accident de voiture, oubliant jusqu’à leur existence.
Ensemble, ils essayent de rembobiner le fil des souvenirs de cette femme, si proche de la Simone qu’ils ont connue et en même temps si différente. Marie-Jo, de son coté, s’impatiente : si Victor pouvait penser un peu plus à elle et sauter le pas, comme on dit, ce serait bien.

Résolument composé sous le signe de la poésie, avec son  narrateur, Victor, le récit  accroche d’emblée la sensibilité du lecteur, qui aura bien du mal à lâcher ces lignes, quel que soit le degré des souffrances, des frustrations et des brisures qu’il renferme. Un regard sur la vie qui sait se faire amusé, parfois espiègle et qui dit aussi les entêtements des deux protagonistes.

Un roman d’apprentissage solide et intense, que l’on prend plaisir à lire d’une traite tant le désir de découverte est grand.

On appréciera l’écriture exigeante de l’auteur qui, toujours, fait mouche.

  Irène