10/12/13

Les Playmobil font leur cinéma

9782203048522_cb

Voici une très intéressante réécriture -même si elle est abrégée et expurgée- du célèbre roman de Conan Doyle. Le texte est fidèle à l’original dans la trame du récit, la force du style et l’univers lugubre qu’a voulu créer l’auteur.

Les illustrations, des photos truffées de clins d’oeil complices, témoignent de la parfaite maîtrise de Richard Unglik, qui n’en est pas à son coup d’essai, loin de là ! Certaines pages sont de vrais tableaux, des triptyques qui se déplient et nous entraînent dans la lande ou dans les rues anglaises du XIXème siècle.

Un superbe album ; une belle initiation à la littérature !

Edité par Casterman

Richard Unglik est photographe et cinéaste. Il est né dans les années 70 comme les Playmobil ! Passionné d’art, de cinéma et d’histoire, il rêve de réaliser de grandes fresques épiques. Après des études de photo et de cinéma, il réalise quelques courts métrages et devient assistant-réalisateur pour le cinéma et la télévision. Un matin de l’an 2000, il imagine un livre qui raconterait l’Histoire du monde, illustrée par des figurines Playmobil. C’est à la même époque qu’il découvre un nouvel outil de création artistique : le graphisme et la photo assistés par ordinateur. Une idée naissait…

Déjà disponibles :

UNGLunglik2unglik

10/8/13

Quand l’écrivain anglais Anthony Horowitz fait parler Watson…

C’est avec l’approbation des ayants-droit de Sir Arthur Conan Doyle qu’ Anthony Horowitz met en scène le docteur Watson qui prend la plume pour relater la toute dernière enquête d’Holmes, finement menée et brillamment maîtrisée.

9782013237925FS

Londres, 1890 – Edmund Carstairs, marchand d’art, confie à Holmes craindre pour sa vie. Faute de preuves, Holmes ne peut rien entreprendre. Le lendemain, c’est d’un vol dont Carstairs est victime, comme l’avait prévu le détective qui commence dès lors l’enquête. Mais en confiant à Ross, l’un des Irréguliers de Baker Street, la mission de monter la garde, Holmes ne se doute pas qu’il envoie ce dernier à la mort. Avec ce meurtre horrible, c’est ce que Londres compte de plus sordide qui se révèle aux deux enquêteurs…
Construite de manière rigoureuse, menée tambour battant et écrite dans un langage soigné, l’intrigue, au suspense maintenu jusqu’au bout, se dévore sans reprendre son souffle, avec quelques frissons dans le dos. Grâce à ses subtiles descriptions des bas-fonds du Londres de la fin du XIXème siècle, Horowitz parvient à créer une ambiance enfumée et poisseuse, propice au mystère. Peu à peu, appliquant ses méthodes d’investigation si particulières, Holmes démêle un écheveau où se mêlent finalement deux affaires ; et le lecteur de prendre plaisir à voir toutes les pièces du puzzle s’imbriquer.
Un roman réussi qui sera, sans nul doute, l’occasion de (re)découvrir les aventures du grand Sherlock Holmes de Conan Doyle ou les autres livres d’Horowitz !
14 ans et +