05/19/17

N’ai pas aimé

l’adaptation de Don Quichotte actuellement à l’affiche de Montansier.

Une adaptation qui mise tout sur les ressorts de la farce et ses caractéristiques grossières.

Ainsi, les personnages apparaissent-ils, par deux fois, sur scène, en slip (pas de frais de costumes, me direz-vous…).

Ainsi, voit-on Sancho déféquer (je vous rassure, il fait semblant, mais il fait bien semblant !!!!!).

Ainsi, le langage est-il souvent familier. Souvent, gratuitement, à mon avis.

Le positif  -car il y en a- : les deux personnages principaux jouent bien, ont une vraie présence ; la mise en scène n’est pas inintéressante.

En résumé : ne vous précipitez pas, encore moins avec de jeunes enfants, contrairement à ce qui est préconisé sur l’affiche « dès 11 ans »

En images :

03/5/14

Une pièce délicieusement drôle !

 En 2011, à l’occasion du centenaire de Théophile Gautier, le metteur en scène Jean-Claude Penchenat a découvert un texte inédit qu’il a bien fait de ressortir de l’oubli.

Regardez-mais-ne-touchez-pas_portrait_w193

Le cheval de la Reine d’Espagne s’est emballé. Il faut la sauver. Mais tout homme qui touche à la Reine est puni de mort. Dona Beatrix, sa suivante, a promis sa main au sauveur. Deux hommes se présentent : Don Melchior, imposteur qui veut la main de Dona Beatrix par intérêt et Don Gaspard, le véritable sauveur, sincèrement amoureux de la dite Beatrix. Qui trouvera place dans le cœur de la belle ?

D’emblée le spectacle annonce la couleur locale avec capes noires, dentelles rouges, chapeaux noirs, éventails et mantilles.

Grâce à sa mise en scène, qui mêle raffinement, burlesque et entraîne les acteurs dans un rythme endiablé, Jean-Claude Penchenat révèle l’humour et la fantaisie étonnamment contemporains de cette comédie de cape et d’épée jamais jouée depuis sa création.

Le texte, plein d’humour, est servi par une troupe de 7 comédiens tous excellents.

La drôlerie et le ton décalé doivent beaucoup au personnage de Désiré Reniflard : en scène de bout en bout, tantôt souffleur, régisseur, figurant, accessoiriste ou bruiteur, il symbolise à la fois l’auteur, le coryphée et le metteur en scène.

Dans cette pièce, le burlesque surenchérit sur le rocambolesque et sur l’extravagant.

 

Une vraie déclaration d’amour au théâtre qu’il faut voir !

Les comédiens : Samuel Bonnafil, Sarah Bensoussan/Judith Margolin, Flore Gandiol, Jeanne Gogny, Paul Marchadier, Alexis Perret, Damien Roussineau

Durée : 1h25