05/11/15

2 bons romans à découvrir

Le premier devrait séduire -une nouvelle fois- les amateurs de cette série fort bien construite. Preuve en est son succès !

rush

Depuis que La Dette est entrée dans la vie de Dom, il enchaîne cauchemar sur cauchemar. Ce cinquième contrat l’emmène à chercher un mystérieux trésor enfoui, dit-on, au fond de l’océan, près des côtes australiennes…

Dès le prologue, le ton et le rythme sont donnés : c’est un roman d’actions. On notera aussi, pour ceux qui découvrent la série, un résumé très concis et clair des premiers épisodes.

La construction de ce cinquième opus maintient l’intrigue autour de Dom et Imogène :  les deux amis parlant les derniers et posant, à la fin, des questions qui restent sans réponse encore. Suspense, suspense… L’habileté de l’auteur est d’avoir su varier les personnages aux vécus et âges très différents, tout en gardant une trame narrative globale simple et cohérente. Son style, toujours aussi vif, donne à son écriture un ton résolument moderne que l’on aime !

Un agréable moment de lecture qui s’achève en nous laissant sur notre faim, impatients de lire la suite annoncée.

Editions Casterman

 *************

after

Il était une fois…dans un royaume imaginaire, un pensionnat pour les filles et les fils des plus célèbres personnages de contes de fées. Les élèves d’Ever After High apprennent à suivre les traces de leurs parents et doivent promettre de respecter leur Destin Tout Tracé en signant un registre enchanté : le Livre des légendes. Dans ce recueil, ils se sont donné rendez-vous pour mieux se présenter : Apple White, Raven Queen, Cedar Wood, Madeline Hatter, Lizzie Hearts…

Au cas où le lectorat féminin n’aurait pas compris que cet ouvrage lui est destiné, les couleurs chatoyantes de la couverture le lui rappellent illico. Pour autant ce roman, terriblement inventif, n’appartient pas au courant de la chick-litt, l’auteur faisant preuve de qualités littéraires indubitables : jeux de mots, sens de la mise en scène et du suspense.

Ecrit avec beaucoup d’humour, ce roman frais et vivant mêle adroitement dans une aventure, fantastique, magie et parcours initiatiques.

Cet ouvrage constituera, sans nul doute, un appel à la lecture !

Editions Hachette

Irène

01/27/15

Un thriller haletant à paraître le 29 janvier

9782092552773FS

Noa se réveille sur une table d’opération, une cicatrice en travers de la poitrine. Elle ne sait pas où elle est, ni ce qui lui est arrivé. Alors elle prend la fuite, des tueurs lancés à ses trousses. La jeune fille, hackeuse de génie et solitaire, pense semer facilement ses poursuivants. Elle se trompe : pour la première fois de sa vie Noa a besoin d’aide. Car elle est la clé d’un terrible secret. Et ceux qui la traquent n’ont aucune intention de la laisser s’échapper.
Premier tome d’une trilogie, ce roman capte d’emblée son lecteur et ne le lâche plus d’une semelle, le faisant passer par toutes les émotions dignes d’un bon thriller : angoisse, surprise, peur, dégoût, tristesse, révolte. Les deux personnages principaux, hackeurs de haut vol mais venus de milieux très différents nous entraînent dans une quête folle pour leur survie. Prenant une large part dans l’intensité du récit, leur relation complexe et ambiguë est analysée et décrite avec finesse et justesse. J’ai particulièrement apprécié la psychologie des différents personnages, même secondaires. Ils apportent une épaisseur au récit, aucun d’entre eux n’étant facile à cerner.
Cette fiction, qui pourrait paraître assez réaliste, décrit ainsi un monde où le désespoir va entraîner certains sur les voies de la corruption, du mensonge et du crime.
Aucun répit n’est donné au lecteur, véritablement happé par les événements qui se succèdent sans temps mort.
Recherche médicale, familles brisées, société corrompue, piratage, traque,  sont au cœur du récit, permettant à celui-ci d’en faire un très bon thriller dans une ambiance sombre et intense. Malheureusement il va falloir patienter pour la suite.
À partir de 14 ans.
400 pages
Editions Nathan
Marie
12/8/14

Deux très bonnes lectures ados

Un bon polar jeunesse
vol
Le 10 juin 2014, un Airbus A340 reliant Paris à San Francisco disparaît en plein vol. L’émoi est considérable, autant en France qu’aux États-Unis. Lorsque l’équipage et les passagers sont retrouvés quelques heures plus tard, incapables de se souvenir de ce qui leur est arrivé, les enquêteurs se voient confrontés à la disparition de 4 passagers et autres mystères. 
Des mystères que certaines personnes hauts placées feront tout pour ne pas ébruiter…

Écrit par l’auteur de la série des Effacés, ce roman captive dès les premières pages, et nous embarque dans une histoire qui, campée sur l’actualité, flirte avec réel rendant l’intrigue d’autant plus percutante.

L’écriture est fluide et claire, rendant la lecture facile et agréable.

Ce livre est à double lecture : spin off pour les fans des Effacés, il peut également être lu indépendamment sans aucun souci.

Rythmé et sans temps mort ce bon roman est redoutablement efficace.
Editions Hachette
Marie
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

vanier2

Sous forme d’un journal, l’aventurier raconte sa dernière odyssée dans le Grand Nord, où il a parcouru, en 2013, 6.000 km en traîneaux pour un périple extraordinaire à travers les territoires les plus sauvages, de la côte Pacifique de la Sibérie jusqu’aux rives gelées du lac Baïkal, en passant par la Chine et la Mongolie. Le livre -admirablement adapté pour le jeune public par Christine Féret-Fleury- offre un formidable roman d’aventures, ponctué de belles rencontres avec des trappeurs, des pêcheurs et des nomades. Son talent d’écrivain pour nous faire partager ces moments d’émotion, de joie, de peur, d’exaltation aussi, de folie parfois, est à l’aune de cette aventure humaine et animale hors du commun. Un livre tour à tour bouleversant et fascinant richement documenté qui donne à la fois la nostalgie et l’envie du voyage, qui fournit des informations intéressantes, et tente de stimuler le goût de l’aventure.
Un glossaire et quelques repères techniques clôturent cet ouvrage très attractif et pédagogique, idéal pour développer la curiosité des jeunes lecteurs.
Un cadeau précieux pour les fêtes qui s’annoncent.
262 pages
Editions Hachette
03/4/14

Michael Connelly en VO, yes I can !

Cela fait des années que je me délecte des romans de Michael Connelly, maître incontesté du polar américain dont les récits se situent dans la lignée du roman noir, solidement ancré dans le monde réel. Des romans palpitants qui mettent en scène son personnage fétiche : Harry Bosch, inspecteur au mauvais caractère, limite asocial, électron libre toujours en lutte contre sa hiérarchie, solitaire, impatient, intuitif, mais homme d’honneur.

Quel bonheur de trouver, en librairie, cet opus :

connelly un roman inédit, en Vo et en version intégrale. Faire d’une pierre deux coups m’a paru opportun. Et je ne fus pas déçue !

Car chacun sait que pour progresser en anglais, pas de secret : il faut parler, écouter et … lire en anglais.

Cette dernière activité permet, sans trop d’effort, d’augmenter son vocabulaire et de s’imprégner de structure de phrases correctes. Et puis quelle fierté d’avoir terminé un livre dans une langue étrangère !

Grâce à ces romans VO accompagnés de nombreuses notes en marge, on se familiarise avec les mots, on voit la façon dont ils peuvent être utilisés dans la conversation et on est en mesure, ensuite, de les utiliser dans les bonnes situations.

Beaucoup plus attrayant que d’apprendre des listes de vocabulaire, croyez-moi !

Quant à l’histoire, hummmmm, un régal ! Connelly entraîne le lecteur dans une enquête passionnante, au suspense entier. Une fois l’intrigue mise en place, le récit se déroule de lui-même. Car Connelly, même après une vingtaine de romans mettant en scène Harry Bosch, parvient encore une fois à nous surprendre, et c’est ce qui fait le succès de ses livres.

Et pleine d’enthousiasme, car “Yes, I can !”, c’est dans 3 autres livres que je compte me plonger sous peu :

9782818702895FS9782818702840FS9782818702833FS

Romans parus aux éditions Harrap’s

A découvrir !

 

 

 

06/12/13

Vacances inoubliables…

 

9782747033411FS

Quand vient le temps des vacances et que l’on est obligé -par la force des choses- de rester dans une petite ville où il pleut 364 jours sur 365, il nous prend des envies de voyages. C’est le cas de Béatrice, une petite fille dont le père photographe vient de mourir, dont la mère est enfermée dans une maison psychiatrique et qui a été recueillie par une amie de la famille. Pour s’évader, elle rêve de gagner un concours photo dont le prix n’est autre qu’un voyage en Floride, au SOLEIL ! Alors, lorsque son camarade, Sam, l’entraîne dans une vieille maison abandonnée où elle pourra faire LA photo gagnante, Béatrice sent son coeur bondir. Mais une fois sur place, la stupéfaction est de mise : un cadavre borgne gît dans une eau verdâtre. Qui cela peut-il bien être ? Voilà nos deux compères embarqués, bien malgré eux, dans une étrange histoire ; de quoi leur faire passer des vacances inoubliables…

 

Ce roman broché présente une aventure qui se déroule aux États-Unis, dans une petite ville où il pleut tout le temps. Le scénario, original, offre une enquête rondement menée, rythmée par la pétulance d’une bande de joyeux drilles spontanés, espiègles et inventifs. Le récit, au suspense maintenu jusqu’aux dernières pages, ou presque, grâce à de nombreux rebondissements inattendus, fleurte avec le fantastique. Attention à ne pas se laisser duper par l’apparente clarté des premiers chapitres, car au fil des rencontres et révélations, on ne sait plus sur quel pied danser, ni quel fil de l’écheveau dénouer : l’intrigue se révélant bien plus compliquée et les personnages bien plus complexes. Un thriller imprégné d’un certain classicisme -loin d’être déplaisant-, qui rassemble de nombreux ingrédients pour passer un bon moment.

Editions Bayard

04/30/13

Lecture adulte / lecture jeunesse

9782012034013FS

Alors qu’elle vient de démissionner de son poste de garde du corps, voilà que sa boss, Anita Nuutinen, est retrouvée morte. Coïncidence ? Peu de chance ! Anita ne poursuivait qu’un seul et unique but : gagner le plus d’argent possible, ce qui lui valait nombre d’ennuis. Soupçonnée, Hilja est bien décidée à trouver le ou les coupables…

 

Ce récit, remarquablement orchestré, s’inscrit dans cette veine des romans noirs scandinaves qui remportent, aujourd’hui plus que jamais, un vif succès.

L’enquête d’Hilja, un personnage haut en couleur qui n’est pas sans rappeler Lisbeth Salander, navigue entre passé et présent, recélant de lourds secrets dont la révélation nous pousse à dévorer le roman.

L’auteur, Leena Lehtolainen, prend son temps, nous dévoile miette par miette les éléments qui nous serviront à comprendre, en même temps que son héroïne ce qui s’est passé. Elle parsème le chemin du lecteur de divers éléments sans rapports apparents, les laissent dériver ; puis, peu à peu, comme dans un puzzle, un élément s’insère dans un autre, un deuxième dans les deux autres…

Les personnages sont riches et complexes ; leurs relations sont aussi passionnantes que réalistes.

Intrigue, secret, amour, sexe, argent : un roman haletant !

Editions Hachette

*************************************************************************************************

9782092546307FS

Comment découvrir les principaux récits de la Bible ?

Grâce à cette collection « Histoires de la Bible » éditée chez Nathan, le lecteur rencontre des êtres exceptionnels, instruments de Dieu. Il va pouvoir comprendre, au moyen de textes simples d’accès et vivants, la valeur personnelle de ces hommes ou de ces femmes avec leurs sentiments, leurs doutes et leur fidélité. Romancés mais très justes dans leurs informations, ces recueils permettent aux 10-11 ans de se familiariser avec des histoires fondatrices de notre culture.

Les romans sont complétés par un dossier fort intéressant traitant du sujet en présence dans l’art pictural, littéraire ou musical, ce qui constitue un outil précieux pour la culture générale.

Un bon outil pour les élèves de sixième au programme desquels figurent ces textes fondateurs.

Autres titres :

w189_117335921301500864w80_117317871301500789w80_188909251320837100

01/30/13

Quand les polars viennent de Scandinavie.

9782226241412mAprès le succès du Suèdois Stieg Larsson qui nous avait fait frémir avec sa série Millenium, voici un nouvel auteur du grand nord, un Danois: Jussi Adler-Olsen, qui sort le troisième volet de sa série mettant en scène un commissaire débonnaire qui n’est pas sans rappeler notre Jean-Baptiste Adamsberg national (cf les romans de Fred Vargas)

Dans Miséricorde, Carl Morck et son acolyte Syrien Hafez el Assad enquêtent sur la mystérieuse disparition de Merete Lyyngaard, une politicienne en vue. Très vite, le lecteur s’attache à ce duo improbable – 2 hommes que tout oppose : l’un est un flic en déclin qui semble ne penser qu’à sa sieste, l’autre un émigré au passé mystérieux qui fait preuve d’un bon sens à toute épreuve -. L’intrigue est bien menée ; les rebondissements se multiplient et le lecteur n’a qu’à se laisser porter par le flot des événements, observant avec plaisir les deux compères décortiquer et analyser les faits.
Le roman se dévore !

Dans Profanation, Adler-Olsen passe à la vitesse supérieure. Ames sensibles s’abstenir !
Morck et Assad s’intéressent cette fois-ci à la grande bourgeoisie danoise. Une bande d’adolescents privilégiés, adorateurs d’Orange mécanique, trouve dans la violence un exutoire à un certain mal-être. Adultes, ils ne changent pas ; au contraire, l’argent, l’influence, le pouvoir décuplent leurs instincts meurtriers et, l’impunité, dont ils jouissent, les enivre.
Viols, meurtres, violence sont les principaux ingrédients de cet opus. Et malgré quelques redondances –j’avoue avoir été lassée par certaines descriptions récurrentes-, le scenario intensément déjanté nous tient en haleine.

Quant au troisième volet, Délivrance, il fera l’objet d’un prochain billet… Je n’ai pas encore eu le loisir de le lire. En même temps, une petite pause douceur s’imposait !