05/30/17

Très belles adaptations

Pour commencer, l’adaptation à destination des CM2 de l’un des plus emblématiques romans d’aventures

Ce récit palpitant, qui nous ouvre les portes du Grand Nord américain, met en scène un héros singulier, un loup. Le lecteur assiste à son développement et à son évolution.
Cette belle aventure est prétexte à une fable sur un monde où la sauvagerie des hommes dépasse parfois celle des animaux.

Le texte, ici abrégé, n’élude aucun des ressorts dramatiques du récit originel : sont très bien rendues la séparation mère-fils, la souffrance, la violence…

Des illustrations accompagnent et agrémentent ce roman exigeant, au vocabulaire choisi avec grand soin.

Une belle maquette à laquelle seront sensibles les plus jeunes.

A noter : des fiches pédagogiques très bien conçues sont à la disposition des enseignants sur le site de l’éditeur.

***********

Une histoire de sœurs dans laquelle bon nombre de petits lecteurs se reconnaîtront ; une belle adaptation française de The Seven Princesses

Smiljana Coh, toute jeune auteur-illustratrice croate, utilise son talent pour illustrer avec tendresse et justesse la complexité des relations dans une fratrie. Comment ne pas se retrouver dans ces adorables princesses aux caractères bien trempés qui atteignent, non sans difficulté, un point d’équilibre ? Tous les sentiments contradictoires sont subtilement évoqués dans cette histoire pleine d’une malicieuse tendresse qui offre l’opportunité de parler avec les enfants de la colère, de la jalousie et aussi du plaisir de savoir pardonner et de se faire pardonner.

Page après page le lecteur avance dans le récit, sans se lasser, en attente de voir l’évolution de la situation.

Les illustrations sont en étroite liaison avec les mots : les fonds sombres évoquant disputes et remords contrastent avec la luminosité des retrouvailles et autres moments complices.

Un très bel album !

Editions Larousse

05/29/17

Et mes larmes jaillirent

Un bel hommage à Esther Earl, jeune fille atteinte du cancer qui a inspiré à John Green le personnage féminin de  Nos étoiles contraires.

Un livre fort et poignant qui décrit – à partir du journal d’Esther, de dessins, de photos, de lettres et de témoignages divers-,  avec beaucoup de justesse, les bouleversements que peut provoquer la maladie dans la vie quotidienne de ceux qui sont confrontés à une semblable situation, sans jamais rentrer dans aucun détail morbide. Les sentiments de l’adolescente, ceux de ses parents ou encore de sa famille et de ses amis sont d’une grande finesse et d’une grande lucidité. On sourit, on pleure ; on espère, on doute avec eux.

Les dernières pages, relatant les derniers instants d’Esther, sont poignantes et tellement belles.

Sont admirablement mis en avant les points positifs nés de cette « plaie » : famille plus soudée, gain en maturité, belles amitiés, dépassement de soi…

Un opus qui n’oublie pas de rendre hommage au dévouement du corps médical et à tous ces bénévoles qui tentent de redonner le sourire aux petits malades.

Un ouvrage enrichissant qui ouvre de nombreuses pistes de réflexion sur la maladie, la mort et le salut.

 

Quelques passages :

… C’est le mot qu’elle a employé pour décrire l’amour de sa famille, « infini ». J’ai compris alors que l’infini n’est pas synonyme de quantité ; l’infini, c’est l’absence de limites. Le monde dans lequel nous vivons est défini par ses limites. On ne peut pas voyager plus vite que la lumière. On mourra tous un jour. On ne peut pas y échapper. Mais la conscience humaine a ceci de miraculeux et d’encourageant qu’elle est capable de concevoir l’absence de limites. John Green

Soit juste heureuse. Et si tu ne peux pas être heureuse, fais des choses qui te rendent heureuse. Ou alors ne fais rien, mais avec les gens qui te rendent heureuse. Esther Earl

Pour  plus d’informations  sur Esther et ses parents, vous pouvez vous rendre sur la chaîne Youtube d’Esther, sur Caring Bridge ou encore le blog de Wayne.

Sans oublier la fondation This Star Won’t Go Out.

Editions Nathan

05/21/17

Poignant !

Ce court roman, à la couverture souple et aux livrets cousus, aborde, dans un style alerte, plusieurs thèmes forts : l’univers carcéral, l’abandon du père, le regard des autres sur la famille de ceux qui ont « fauté », l’après-prison. Contée à la première personne -ce qui lui donne un ton de confidence qui touche d’emblée le lecteur-, la narration, épousant le point de vue d’un jeune adulte dont on ne connaît ni le nom, ni les raisons de son emprisonnement, nous entraîne dans un récit où tout est parfaitement dosé : un peu de chagrin, un peu de réconfort ; des moments tendres, des moments plus violents ; des doutes mais aussi des réponses. Les personnages et les lieux sont croqués avec force réalisme, ce qui rend tout palpable. 

Une histoire qui recèle de nombreuses qualités dont celle de finir sur une note positive.

Un parcours initiatique qui ne laisse pas indifférent !

Un petit extrait permettant de goûter la plume de l’auteur :

En moins d’un an, j’ai appris à avoir besoin de cette cage. Une perruche, je suis devenu une perruche qui regarde au travers des barreaux en espérant sortir et voir le monde sans ces rayures et quand on lui ouvre la porte, qui s’enfonce tout au fond de sa cage, incapable de mettre une plume dehors.

Ce roman est à retrouver aux éditions Le Calicot. (100% fait en FRANCE !)

Une nouvelle maison d’édition créée par Eric Denniel qui n’est pas un nouveau-né en matière d’édition puisqu’il fut directeur de la collection Place du Marché. Eric a eu envie de créer une maison d’édition qui lui ressemble. L’écouter parler de son métier, de ses auteurs, fut un réel plaisir (merci à lui et à la Librairie La Vagabonde située 40 rue d’Anjou à Versailles de nous avoir accueillis)

02/3/17

Un nouveau top !

Après Les tops de l’Antiquité et Les tops de la France, voici

3 chapitres :

  • Les grands explorateurs
  • Les grands artistes
  • Hommes et femmes du XXe siècle

Chaque page ou double page est consacrée à un personnage célèbre, avec une illustration-portait, un résumé de sa vie d’une quinzaine de lignes, des encarts anecdotiques livrant des informations étonnantes. Saviez-vous, par exemple, que pour sculpter le tombeau de Jules II, Michel-Ange passe 1 an à chercher le marbre le plus parfait ou encore -si vous n’avez pas vu l’exposition qui lui était consacrée- que Hergé retrouve, à Bruxelles, son ami Tchang qu’il n’avait pas revu depuis 40 ans (Tchang, aide précieuse pour l’écriture du Lotus Bleu)

Le ton est toujours aussi vivant et plein d’humour.

On se régale aussi bien en lisant les textes qu’en admirant les nombreux dessins.

Un quiz et un index clôturent cet ouvrage très attractif et pédagogique, idéal pour développer la curiosité des jeunes lecteurs.

 

Editions Nathan

10/19/16

Idées lectures pour les vacances : du côté des albums Nathan

Il y a 200 ans de cela, en Afrique, la petite girafe fut attrapée pour servir de cadeau au roi de France, Charles X.

L’Europe est un continent bien loin de celui sur lequel Zarafa a pour habitude de vivre.

Une longue aventure l’attend.

 

9782092566343fsUn charmant récit que l’on aura plaisir à lire avec les enfants.

Narration et illustrations s’associent pour nous faire rêver et voyager.

Au fil des pages, se dévoile, sous le trait graphique plein de délicatesse et de finesse de Julie Faulques, cet extraordinaire voyage dont on mesure bien mal, aujourd’hui, toute la complexité.

Un album très poétique.

 

**********

Aujourd’hui, Edmond se sent un peu plus grand qu’hier. Et pour cause, c’est son anniversaire !

9782092559192fs

Le talent de conteuse d’Astrid Desbordes ne se dément pas : l’auteur parvient à faire de cette histoire, au scénario tout simple, un récit douillet et chaleureux à souhait (tout ce qu’il nous faut en ce moment !).

Les illustrations de Marc Boutavant accompagnent -encore une fois- sobrement le texte dans une vraie complicité.

Un joli voyage au cœur de la bienveillance !

**********

9782092565476fs

C’est Noël. Ce soir, Liv et Emy vont chez leurs cousins, les bras chargés de cadeaux… Mais est-ce que le père Noël existe ?????

Je vous laisse découvrir la réponse…

Nous retrouvons avec plaisir Liv et Emy dans une nouvelle aventure pleine de sensibilité.

Nos deux petits héros sont encore une fois admirablement croqués par Roberta Rocchi qui, en quelques traits, donnent à voir sentiments et mots.

En fin d’ouvrage, une idée bricolage à craquer : 24 pensées pour attendre Noël ! Une activité facile à mettre en place ; résultat final très sympa !

**********

9782092565834fs

 

Emma vient de recevoir un petit carnet à secrets. Le seul problème, c’est qu’elle ne sait pas encore écrire… Et si elle y collait des images, y faisait des dessins, ou encore y collectionnait des petits souvenirs ?…

Une belle histoire qui révèle toute l’imagination d’un enfant.

Les illustrations sont à la mesure du texte : toutes en charme et en tendresse. La mise en page est un régal, alternant les scènes fortes et douces à la fois.

Un ouvrage qui fait sens.

Une heureuse réussite !

 

 

**********

9782092566367fs

 

Welcome to New York où Lily est en reportage : Greenwich Village, Central Park, musée Guggenheim… Que de découvertes !

Encore un irrésistible appel à l’aventure !

Les petits lecteurs seront à nouveau sous le charme de Lily et de sa complice, Mia et se laisseront porter de scène en scène à la recherche de divers éléments.

Les illustrations, des dessins aux couleurs délicates, séduisent.

Un ensemble toujours aussi riche et inventif, léger et frais.

Un album à partager.

 

 

04/20/16

Le drame conjugal d’Edward Albee revisité

Qui a peur de Virginia Woolf ?Qui-a-peur-de-virginia-woolf_slideshow

 

Sans en avoir prévenu George, son mari, Martha invite, à l’issue d’une soirée déjà bien arrosée, un jeune couple. L’alcool aidant, une scène de ménage éclate : George et Martha se déchirent. Pas de pitié, pas de pudeur. Les mots claquent. Dans cette atmosphère délétère, les jeunes mariés finissent par dévoiler, à leur tour, leurs petits secrets inavouables… 

Un huis clos grinçant, admirablement bien joué, qui dresse le portrait au vitriol de la petite bourgeoisie américaine et de ses hypocrisies sociales et conjugales.

Une joute oratoire qui nous scotche dans nos fauteuils, car c’est bien la langue qui est au centre de la pièce.

Amour mort, ambitions déçues, vanité … : le conflit nous est contemporain.

Une atmosphère lourde et suffocante qui nous étreint. Il arrive qu’on rie, mais c’est d’un rire amer.

La névrose et la folie ne sont pas loin, resserrées par un décor et une mise en scène, très dépouillés.

Une pièce d’une résonnance toute particulière qui n’est pas sans nous laisser de marbre !

 

Mise en scène Alain Françon

Avec Dominique Valadié, Wladimir Yordanoff, Pierre-François Garel et Julia Faure

Cinq nominations aux Molières 2016

 

 

N.B : une adaptation d’une pièce contemporaine, interprétée également au cinéma par Elizabeth Taylor et Richard Burton (à voir !)

 

 

02/17/16

Il sort demain !

Depuis le temps que je voulais lire du Jonas Jonasson, intriguée par les couvertures et les titres cocasses de ses romans

9782266218528FS9782258097063FS

Merci à Babelio et aux éditions Presses de la cité pour cet envoi.

 9782258133532FS

Jonas Jonasson a plus d’une malice dans sa poche : il excelle dans le comique de situation, il circule adroitement d’une figure à l’autre, remonte habilement le temps et la mémoire des trois personnages. Le lecteur goûte, savoure sa façon gourmande d’entrecroiser les destins.

L’auteur, avec la virtuosité stylistique et verbale qui est la sienne, nous confie des protagonistes à la fois déconcertants, drôles, pathétiques, souvent émouvants, voire bouleversants.

Le rythme est vif, l’humour décapant, la satire corrosive.

La traduction de Laurence Mennerich a gardé toute la jubilation et la souplesse du texte original.

 Un roman labyrinthique et captivant ; une très heureuse découverte !

02/5/16

Bel hommage à Jean-Claude Pirotte

Il y a beaucoup dans ce recueil.

pirotte

On y ressent cette errance du poète belge, cette quête que peuvent ressentir les humains.

En vers, en bribes de monologues, toujours poétiques, des tentatives de réponse à l’angoisse collective et individuelle sont données.

Chaque page est une tranche d’existence.

Et ce n’est pas un hasard si ce recueil tourmenté se clôt, après un cheminement lucide et sans concessions, par ces vers :

j’aurai franchi les paysages

comme un oiseau dans ses voyages

j’aurai connu la terre entière

et j’aurai vu toutes les mers

Ponctuant les textes, les illustrations en noir et blanc « déambulent », « dissèquent » ce quotidien qui régit la vie et la mort.

Editions Motus

 

10/20/15

Parce que l’histoire de France s’écrit aussi au féminin !

Voici un ouvrage qui tient les promesses de son titre car, oui, on découvre le vrai visage de ces reines dont les noms ont marqué nos leçons d’histoire.

reines

Racontée dans un ordre chronologique, chacune de ces reines fait l’objet d’une double page.

Narrées dans un style très vivant, les narrations, détaillées, permettent de mieux saisir la finesse et l’intelligence de ces femmes très exposées. La plongée au cœur des intrigues de Cour et des enjeux politiques entraîne la découverte d’un monde plutôt dur marqué par les rivalités, les stratégies, les guerres…

En marge, pour compléter et étayer ces tranches de vies, des informations complémentaires offrant une très bonne introduction à l’Histoire : la répudiation, le sacre, les cathares, les croisades…

Les illustrations ont beaucoup de charme, mêlant iconographie de qualité et détails modernes.

Un recueil tout bonnement génial qui se lit comme un roman

A offrir dès 7 ans mais se déguste aussi adulte !

Une belle réussite, un vrai coup de coeur !

Editions Casterman

*

Et pour poursuivre cette immersion, on peut retrouver Marie-Anne dans une nouvelle aventure où fiction et histoire se rejoignent

ma

Depuis l’arrivée de la reine de Pologne à Saint-Germain, Marie-Anne ne cesse de se poser des questions : pourquoi cette reine étrangère n’est-elle pas la bienvenue à la cour ? comment cette Française qui n’est pas même une princesse a-t-elle pu devenir l’épouse du roi de Pologne ? …

Rivalités, intrigues et complots attendent l’intrépide jeune fille.

Un récit plaisant émaillé de délicieux portraits de Cour, dans lequel on apprend une multitude de détails sur la vie à Versailles : certaines règles du protocole, les étiquettes, les attributions…

10/13/15

Une agréable ballade musicale

Un grand merci aux éditions Buchet.Castel -sans oublier mon partenaire Babelio– pour cet envoi.

 9782283027967FS

Des chapitres très courts organisent le texte d’une façon qui n’est pas totalement chronologique et proposent des éclairages sur des points précis, qui peuvent être purement musicaux, mais aussi psychologiques, littéraires, voire sociologiques. En effet, tout au long de l’ouvrage, on trouve des indications sur la formation, les lectures et les rencontres du compositeur ; on découvre entre autres que la carrière de Schubert a commencé très tôt puisqu’à seize ans, il a déjà composé une cinquantaine d’œuvres. L’ensemble de ces informations aide à mieux appréhender l’homme : que connaissait-il ? quel regard portait-il sur les œuvres (littérature, chant…) contemporaines ? quelles relations entretenait-il avec les autres ?…

Cette biographie éclairée et éclairante d’Olivier Bellamy -que l’on peut retrouver tous les jours, sur Radio Classique, entre 18h et 19h, pour son émission « Passion Classique »- est un récit dense et émouvant, rempli de tendresse pour ce personnage hors du commun, ne négligeant rien de ses grandeurs mais aussi de ses faiblesses.

Rarement une biographie m’aura autant donné envie de revenir à la musique.

Il serait fort dommage de passer à côté de si bonnes pages, d’un texte aussi enlevé, vivant et instructif !

 

« Que mes productions soient le reflet de mes connaissances musicales et de ma douleur  » – Schubert